LE GRAND PRIX NON PRO AUX MAINS DE L'ITALIE

C'est l'Italien Manuel Bonzano a remporté le Grand Prix Non Pro avec 222 points. Photo Marie Lyan

Lundi 03 novembre - 02h20 | Marie de Pellegars

LE GRAND PRIX NON PRO AUX MAINS DE L'ITALIE

Time To Mark Big : C’est le nom du cheval avec lequel l’Italien Manuel Bonzano a remporté ce dimanche la dotation de 15 000$ du Grand Prix Non Pro de reining. Avec 222 points, il se hisse juste devant la Néerlandaise Nuith Linthdorth, qui a mené la course durant tout le début de l’épreuve (220,5 points) sur Just Miss Enterprise, suivie de l’Autrichienne Tina Künstner-Mantl qui prend un demi-points de moins avec Nu Chexomatic. La Française Charlène Aubreton termine quatrième ex-aequo (217 points) avec la Suisse Vanety Korbus.

 

Dernière épreuve du week-end, le Grand Prix Non Pro a rassemblé dimanche après-midi une foule de passionnés et de curieux sur la carrière de reining d’Equita Lyon. Près de 22 participants se sont élancés sur le pattern n°10, un parcours technique comportant notamment un spin d’un tour et quart, qui aura donné du fil à retordre à certains candidats. 

Dès le début de l’épreuve, c’est la Néerlandaise Nuith Linthdorth qui s’est imposée avec 220,5 points, en allant même décrocher des +1 sur ses stops, au terme d’un pattern relevé. La cavalière a bien failli conserver son avance… Sa première menace viendra de la cavalière Autrichienne Tina Künstner-Mantl, qui signe avec Nu Chexomatic de très beaux spins et stops… jusqu’à un changement de pied trop tardif qui lui coûte des points. Elle termine à 220 points, avec un cheval qui avait déjà remporté le titre de Champion du Monde NRHA en 2013. C’est finalement l’Italien Manuel Bonzano, qui rafle la mise en déboulant avec Time To Mark Big, un nom prédestiné à la bataille ! Ce beau stoppeur enchaîne les manœuvres avec vitesse et précision, sous les cris du public, et prend même +3 points sur un changement de pieds.

Les Français au pied du podium

Du côté Français, la reiner Charlène Aubreton qui termine quatrième ex-aequo avec la Suisse Gina Maria, sur l’étalon de 5 ans, A Reminic Star à 217 points. Si elle parvient notamment à capitaliser sur ses stops et sur l’un de ses spins, la cavalière manque de prendre des points sur un changement de pied et son back-up. La deuxième Française, Béatrice Couvreur, arrive ensuite neuvième avec son hongre de 6 ans, The Ninja Kid, en perdant notamment quelques points sur ses spins et sur un stop. Enfin, le tricolore Christophe Llinas termine à l’avant-dernière place du classement avec Oscar The Great (208 points), juste avant Alain Giraud, qui aura tenté un second passage avec la jument de 5 ans, Gay Sugar Gun, mais qui sera fortement pénalisé lors d’un changement de pied.

Et des éliminations

Cette classe a également été le théâtre de quelques événements imprévus, notamment du côté français : alors que le cavalier Alain Giraud faisait une arrivée en trombe avec SA Frozen Django, il oublie un petit cercle au galop et passe directement à la main suivante… il sera donc éliminé. Toujours du côté français, le reiner Philippe Chabot a fait une chute spectaculaire, alors son cheval Mr Joe Freckles a perdu l’équilibre et roulé sur son dernier stop. Le couple s’en tire heureusement sans blessure, éliminé également.

Cette épreuve aura également eu raison des espoirs de la cavalière autrichienne Jennifer Nixdorf, en selle sur Whizoom, un étalon de 9 ans qui avait remporté le CRI3* l’an dernier avec son compatriote Rudi Kronsteiner. Cette fois-ci, Whizoom a peiné à prendre des points sur ses premières manœuvres, avant d’être pénalisé sur ses changements de pieds, déclenchant l’abandon de sa cavalière sur la dernière manœuvre. 

Retrouvez tous les résultats ici.

A Lyon, Marie Lyan

 

À lire également...

Réagissez