ROLF-GÖRAN BENGTSSON ET CASALL POSENT LEURS JALONS À LYON

Rolf-Göran Bengtsson et Casall Ask ont épaté Lyon, une fois encore. Photo Daphné Godfroy

Dimanche 02 novembre - 13h25 | Daphné G

ROLF-GÖRAN BENGTSSON ET CASALL POSENT LEURS JALONS À LYON

Rolf-Göran Bengtsson s’est adjugé ce soir la première épreuve majeure du CSI 5*-W de Lyon, sous le toit d’Eurexpo. Le Suédois a déroulé un magnifique barrage avec le fabuleux Casall Ask pour dominer ses dix-huit adversaires. Côté français, très belles performances de Simon Delestre et Pénélope Leprevost.


Malheureux quatrième des Jeux équestres mondiaux, Rolf-Göran Bengtsson n’a visiblement pas sombré dans la dépression. Sixième, deux semaines plus tard, du Grand Prix CSI 5* d’Ebreichsdorf avec Unita Ask, RGB a fait bruyamment retentir l’hymne suédois, ce soir à Lyon, où son crackissime Casall Ask effectue son retour après quelques semaines de repos bien mérité. Quelle classe de galop, quel tracé! Ces deux-là se connaissent par cœur et semblent partager un même perfectionnisme qui n’a de cesse de régaler tous les publics de la planète. Vainqueurs en 2011, Rolf et Casall s’inscrivent donc en tête de la liste des favoris du Grand Prix Coupe du monde qui clôturera ce vingtième Equita, dimanche après-midi.

Aujourd’hui, quarante-sept couples ont pris le départ de cette épreuve à barrage cotée à 1,60m. Les Français ont signé une bonne performance globale. Si Roger-Yves Bost n’a pas pris le départ avec Poker des Dames, fiévreux depuis hier – il espère pouvoir le monter demain matin – cinq couples n’ont pas pu accéder au barrage. Il s’en est fallu d’un point de temps pour Julien Épaillard et Cristallo A*LM, et d’une faute pour Marie Hécart et Timothée Anciaume sur Vatson Sitte et Quorioso Pré Noir. Les scores ont été plus lourds pour Jérôme Hurel et Quartz Rouge (neuf), et pour Philippe Rozier et Rahotep de Toscane (treize), deux couples qui ont besoin de reprendre leurs marques en indoor.

Pénélope Leprevost lance les hostilités

Pénélope Leprevost ouvre formidablement le barrage avec un superbe double sans-faute de Vagabond de la Pomme, dont les grandes foulées font vraiment envie. La quatrième place est amplement méritée pour ce couple très, très prometteur. Pour son premier barrage avec Red Star d’Argent, l’ancienne monture d’Alexandra Francart, l’Espagnol Sergio Álvarez Moya tente joliment sa chance et faute seulement sur le dernier oxer. La sortie de double tombe au passage du Belge Niels Bruynseels avec Filou D. Avec un double sans-faute facile d’Ego van Orti, l’Australienne Edwina Tops-Alexander se classe septième.

L’ambiance monte d’un cran quand Simon Delestre serrez franchement ses courbes avec un Ryan des Hayettes qui galope très fort, suffisamment pour abaisser le temps de Pénélope et Vagabond de trois quarts de seconde. Il terminera troisième. Kevin Staut, bien décidé à en faire autant, tourne un poil plus large, mais profite de l’incroyable vitesse au sol de Rêveur de Hurtebise*HDC. Plus rapide, le couple vice-champion du monde par équipes prend la dixième place.

Pilotant son beau Status aussi vite qu’il le peut, le Brésilien Rodrigo Pessoa signe un très beau double sans-faute une seconde moins rapide que celui de Pénélope pour la cinquième place. Deux fautes ensuite pour son ancien protégé, le Belge Constant van Paesschen, qui ne monte pas parfaitement son barrage avec Citizenguard Toscan de Sainte-Hermelle. Deux fautes aussi pour le Qatari Ali ben Khalid al-Thani avec un Eurocommerce California un peu apathique. Rolf, lui, trouve le parfait compromis pour suivre un tracé serré, mais pas trop, et laisser parler le galop de son vieux complice. Le Suédois bat Simon de trois quarts de seconde, lui aussi. Personne ne fera mieux.

À peine moins rapide, Billy Twomey fait valoir les très belles qualités de sauteur de Diaghilev, son SHBGB de onze ans par Vangelis S, qui lui offre la deuxième place. L’Irlandais a vraisemblablement trouvé la relève de Tinka’s Serenade. Deux fautes, en milieu de tour pour le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli et AD Clouwni, le puissant alezan n’étant pas vraiment à l’aise quand il faut accélérer. Huit points encore pour le Britannique Ben Maher avec Diva II, encore en formation. Double sans-faute tranquille pour le Norvégien Dag Ove Kingsrod, lui, avec son Dimaro van den Looise Heide, sixième.

Patrice Delaveau joue crânement sa chance

Pius Schwizer accélère franchement et retire une foulée dans les deux longues distances de ce barrage avec Baros, un fils de Casco âgé de… huit ans. Incroyablement confiant, le Suisse bute seulement sur le dernier obstacle, mais boucle son affaire une seconde et demi plus vite que Rolf! L’avant-dernier tombe au passage du Belge Peter Devos sur le grand Dream of India Greenfield. Le public redouble d’encouragement pour son double vice-champion du monde, Patrice Delaveau. Le Normand n’ose pas enlever une foulée dans la première ligne, mais accélère prodigieusement dans le virage suivant, puis dans le deuxième le menant vers le double. Hélas, l’agile Carinjo 9*HDC l’accroche un peu trop. Le maintenant donc son train, Patrice termine huitième avec cinq centièmes d’avance sur Pius. L’Américaine Lauren Hough se laisse piéger sur l’oxer placé à l’entrée de la dernière ligne avec Ohlala, tandis que le Suisse Romain Duguet, lui, ne peut empêcher la généreuse Quorida de Treho de pédaler sur l’oxer d’entée du double.

Ce premier barrage a livré un beau verdict et avant-goût de la suite du week-end. Demain, les cavaliers du CSI 5*-W ont rendez-vous à 12h pour une Spéciale en Deux Phases à 1,50m puis pour l’Equita Masters, à 20h30. Un bon plat de résistance avant le Grand Prix Coupe du monde de dimanche.

À Lyon, Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats du Petit Grand Prix à 1,60m ici

À lire également...

Réagissez