BOSTY RÉCUPÈRE PÉGASE DU MÛRIER!

Sébastien Duplant aura conduit Pégase du Mûrier, ici à Fontainebleau, jusqu'au plus haut niveau national. Il va désormais intégrer l'élite mondiale. Photo Scoopdyga

Dimanche 26 octobre - 22h57 | Daphné G

BOSTY RÉCUPÈRE PÉGASE DU MÛRIER!

Sébastien Duplant et Pégase du Mûrier n’évolueront plus ensemble. Le nouveau du crack, médaillé d’argent des derniers championnats de France Pro Élite, fin septembre à Fontainebleau, se nomme Roger-Yves Bost. Une sacrée recrue pour le champion d’Europe en titre!

Après les récents départs à la retraite de Castle Forbes Myrtille Paulois, Vivaldo van het Costersveld et Cosma, Roger-Yves Bost s’est mis en quête de nouveaux chevaux pour rebondir et repartir de l’avant. Après Sangria du Coty, une jument de huit ans qu’il a présentée pour la première fois en concours début octobre, Bosty a mis la main sur Pégase du Mûrier, qu’il a également fait acquérir par son sponsor franco-canadien, Equiblue, déjà propriétaire ou copropriétaire de Nippon d’Elle, Nikyta d’Elle et Qoud’Cœur  de la Loge. L’information a été révélée hier soir sur Facebook par nos consœurs du magazine Equestrian d’Equidia.

Pégase du Mûrier, c’est l’un des Selle Français les plus en vue dans les CSI 2 et 3* français en 2013 et 2014. Cette saison, avec Sébastien Duplant, il a remporté la bagatelle de huit épreuves comptant pour le classement mondial des cavaliers, dont les Grands Prix CSI 2* de Cagnes-sur-Mer, Grenoble, Chazey-sur-Ain et Meyreuil, ainsi que le Grand Prix CSI 3* de Vichy, sur herbe. Ce beau gris est issu du croisement entre Adlefos et Fol Amour du Mûrier (Le Tot de Semilly), sœur utérine de Dollar du Mûrier (Jalisco B), le père de Myrtille Paulois et Idéal de la Loge, et grand-père de Qoud’Cœur. C’est dire si Bosty est en terrain connu avec cet étalon. Il l’avait d’ailleurs essayé l’an passé sans donner suite, dans un premier temps.

Les débuts du couple dans deux semaines à Vérone

Cela constitue un coup d’arrêt dans la belle progression de Sébastien Duplant, récent vice-champion de France Pro Élite lors du Master Pro de Fontainebleau. Dans un entretien publié par GrandPrix-replay.com le 30 septembre (à lire en intégralité ici), le cavalier de vingt-cinq ans, installé en Provence, avait notamment déclaré: 'Pour l’instant, Pégase n’est pas à vendre. Il l’était, mais il ne l’est plus. Nous allons laisser passer la saison prochaine pour voir comment les choses se profilent. Si nous parvenons à disputer quelques CSI 5*, nous le garderons. Si nous n’arrivons pas à être sélectionnés et que nous stagnons, nous le vendrons. Le propriétaire est un homme d’affaires qui n’a pas besoin de cela pour vivre, mais comme tout homme d’affaires, il n’aime pas non plus perdre de l’argent. Soit il y a un chiffre d’affaires, soit il y a un peu de prestige. Soit Pégase sera vendu, ce qui rapportera beaucoup d’argent, soit il procurera du prestige en sautant des CSI 5*. Les deux sont possibles.'

Malheureusement pour lui, et heureusement pour Bosty, son propriétaire a choisi la première option. On devrait voir le couple évoluer pour la première fois ensemble dans deux semaines, lors du CSI 5*-W de Vérone en Italie.

Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez