LA PASSE DE TROIS POUR LES FRANÇAIS À HELSINKI ?

Neuvième l'année dernière avec Silvana, Kevin revient cette année avec Ayade de Septon*HDC / Photo Scoopdyga

Vendredi 24 octobre - 09h10 | virginie_gr

LA PASSE DE TROIS POUR LES FRANÇAIS À HELSINKI ?

Après Oslo, c'est au tour d'une autre grande capitale d'accueillir la Coupe du monde de saut d'obstacles. Helsinki, capitale finlandaise, reçoit en effet ce week-end les meilleurs couples mondiaux au sein de sa patinoire polyvente. Alors que la première étape du circuit vient tout juste de s'achever sur la victoire de Jur Vrieling, il est déjà temps pour les cavaliers de reprendre la route des précieux points qualificatifs pour la finale.

LES ENJEUX

La piste d’Helsinki est particulièrement difficile à monter, puisqu’elle se tient dans une patinoire dont les dimensions n’ont donc pas été conçues pour le saut d’obstacles. Cette piste mesure 30mx60m, soit près de trois fois plus petite que la piste reine de Genève ! Les cavaliers trouveront donc en Finlande une difficulté supplémentaire à ajouter à la longue liste de celles de ce niveau d’épreuves. Pour ce qui est de la création du parcours, Helsinki change de chef de piste pour le Français Frédéric Cottier. Certainement plébiscité par l’entraîneur de Finlande qui n’est autre qu’Hervé Godignon, le médaillé de bronze des Jeux olympiques de Séoul a déjà dessiné –entre autres, les parcours des JEM à Caen.

À NE PAS MANQUER


L’Australienne Edwina Tops-Alexander est à nouveau de la partie cette semaine en Finlande, associée à son Old Chap Tame, anciennement monté par Eugénie Angot, ainsi que du fils de Vigo d’Arsouilles âgé de neuf ans, Fair Light van T Heike et de sa jument de neuf ans, Questina.

Le jeune Belge Constant van Paesschen fait le déplacement, associé à Citizenguard Cadjanine Z avec qui il a remporté une épreuve à 1,50m lors du Global Champions Tour de Shanghai, ou encore du fils de Diamant de Sémilly, Citizenguard Million Dreams anciennement monté par Rodrigo Pessoa et, avant lui, par le Belge Gregory Wathelet. Ce dernier sera également présent à Helsinki, accompagné de son cheval des JEM Conrad de Hus, onzième la semaine dernière à Oslo.

Le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli chevauchera Extra van Essene, huitième à Oslo, ainsi que Nenuphar'Jac, l'ancien cheval de Michel Robert. Rodrigo Pessoa reprend sa jument de la Finale Coupe des nations, Tinkabell 12, avec qui il a terminé dix-septième à Barcelone.

Michael Whitaker, fort d'une victoire samedi à Oslo associé à Viking, repart une nouvelle fois ce week-end avec ce mâle KWPN.

Les Allemands seront encore présents en force ce week-end, notamment Christian Ahlmann et Marco Kutscher avec leurs fils de Cornet Obolensky, Cornado II et Cornet Cristallo. Ce dernier a offert la deuxième place à son cavalier dans le Grand Prix d'Oslo. Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17, quatrièmes le week-end dernier, seront à nouveau en piste cette semaine.

De même pour les Néerlandais, puisque le grand vainqueur de la première étape, Jur Vrieling (lire ici) aura évidemment pour objectif de conserver la pole position de la Coupe du monde. Maikel van der Vleuten, contraint d'abandonner le week-end dernier avec VDL Groep Sapphire B, reprendra le départ ce week-end avec le même cheval.

Luca Maria Moneta tentera à nouveau sa chance avec la petite fille de Narcos II, Quova de Vains, alors qu'il avait également été contrait d'abandonner en Norvège.

Côté Suisse, Steve Guerdat aura deux montures de choix pour cette deuxième étape, puisqu'il a prévu d'être accompagné de son champion Nino des Buissonnets, mais aussi d'Albfuehren's Paille.

 

LES BLEUS


Seules deux vestes tricolores font le déplacement en Finlande ce week-end. Le jeune Alexandre Fontanelle, qui a participé à sa première Coupe du monde la semaine dernière à Oslo, totalisant vingt points de pénalité dans le Grand Prix, sera à nouveau associé à son Selle Français de onze ans, Prime Time des Vagues. La jeune Rosette du Vivier, fille de Qredo de Paulstra, accompagne également le novice.

Un des piliers de l’équipe de France prend part à cette deuxième étape de la Coupe du monde. Kevin Staut a choisi de concourir avec la jeune Ayade de Septon*HDC âgée de huit ans, qui a déjà participé à plusieurs Coupes des nations et Global Champions Tour, alors que Sunday Top*HDC, petit fils d’Ahorn qui a le même âge que sa consœur effectue là ses débuts à ce niveau de compétition.

DANS LE RÉTRO


L’une des étapes les plus fidèles du circuit Coupe du monde, Helsinki a vu l’an dernier –tout comme en 2012, un Français l’emporter. Alors qu’il y a deux ans il s’était agit de Roger-Yves Bost et Castles Forbes Myrtille Paulois, en 2013 Patrice Delaveau et son double-médaillé d’argent mondial, Orient Express*HDC l’ont emporté grâce à un score vierge et un barrage très rapide, près de deux secondes plus vite que les olympiques Steve Guerdat et Nino des Buissonnets. L’Irlandais Shane Breen avait complété le trio en montant sur la troisième marche du podium, en selle sur son fils de Balou du Rouet, Balloon. Ce cheval a changé de cavalier en juin dernier, passant sous les couleurs mexicaines avec Eugenio Garza (lire ici).

La Portugaise Luciana Diniz et son fils de Darco, Winningmood, n’avaient pas été assez rapides pour devancer les Suédois Malin Baryard-Johnsson H&M Tornesch 1042 -récemment troisièmes de la Finale Coupe des nations à Barcelone, et avaient pointé à la cinquième place.

Deux autres couples Français s’étaient classés en Finlande. Kévin Staut et sa fameuse Silvana*HDC, grâce au parcours à quatre points le plus rapide de l’épreuve, avaient été neuvièmes. Simon Delestre et son ancien cheval,  Valentino Velvet, avaient été les derniers récompensés, avec un parcours également pénalisé d’une faute. Ils avaient ainsi terminé douzièmes.

LE GUIDE


La compétition internationale débute vendredi à Helsinki. La première épreuve qualificative pour le Grand Prix commence à 19h. La seconde qualificative aura lieu à 16h30 samedi, et cette deuxième étape du circuit Coupe du monde se terminera par le Grand Prix, dimanche à partir de 15h45.

Le live ici 

Les résultats ici 

Alicia De Bastos

À lire également...

Réagissez