JÉRÔME HUREL GRAND VAINQUEUR DE LA DERNIÉRE ÉTAPE DU GRAND NATIONAL AU MANS

Le podium de la dernière étape du Grand National au Mans était investi par Jérôme Hurel, Laurent Goffinet et Alexis Gautier. Photo PSV Morel

Lundi 20 octobre - 15h27 | aliciadebastos

JÉRÔME HUREL GRAND VAINQUEUR DE LA DERNIÉRE ÉTAPE DU GRAND NATIONAL AU MANS

Jérôme Hurel a signé un brillant sans-faute pendant que Julien Gonin a conforté sa position de leader avec son coéquipier Olivier Robert en remportant le Grand National 2014. 


Aux Bouleries, les spectacteurs ne se sont pas trompés, ils sont venus en masse remplir les gradins du Grand Hall pour le Grand Prix du Grand National au Mans. Néanmoins les cavaliers ont eu du fil à retordre, car sur les cinquante-deux engagés de l’épreuve, seuls trois sont sortis sans faute à la suite de la première étape. Philippe Guerdat a son point de vue sur la question, 'c’est un parcours difficile, pour certains c’est trop tôt et puis dans la dernière ligne les chevaux sont fatigués'. En effet, le triple a fait beaucoup de barres à l’entrée, laissant parfois les meilleurs cavaliers sur le carreau, tel le champion de France Pro Élite, Timothée Anciaume. L’hécatombe, s’est remarqué à l’issue de la première étape de cette épreuve puisque seuls quatre couples sont arrivés à décrocher un sans-faute : Emeric Georges sur Rocker D'ysieux et Jérôme Hurel avec Ohm de Ponthual, ont été pénalisés de 0.50 point de temps dépassé, tout comme Laurent Goffinet porté par Quinette du Quesnoy et enfin Reynald Angot avec Rimell de la vallée. Les dix meilleurs cavaliers sont revenus pour une seconde manche. Malheureusement, cette particularité n’a pas réussi à Reynald Angot, qui s’est retrouvé dixième du classement final, mais n’en reste pas moins satisfait 'la jument avait très bien sauté hier, alors je l’ai rattrapé dans la 1,55m aujourd’hui et je ne le regrette pas. C’est une jument que j’ai depuis peu et qui n’avait pas sauté depuis un mois, c’est plutôt pas mal'. Pour Jérôme Hurel, la victoire est plus sobre 'Ohm revient bien de son arrêt', alors que Laurent Goffinet savoure son retour parmi les meilleurs 'ça fait plaisir de revenir à ce niveau, j’arrive à mettre en application ce que j’ai appris avec Flipper d’elle'.

Dans un autre temps, Julien Gonin de l’équipe écurie Gonin qui était en tête avec dix points d’avance dans le circuit Grand National, à malgré un week-end sans lauriers gardé sa position et remporte avec son co-équipier resté lui au Maroc Olivier Robert, le Grand National 2014. La deuxième place de ce classement fut attribuée à l’écurie CWD de Reynald Angot et Alexandre Francart, partant tous deux aux Bouleries, qui n’ont remporté que trois points supplémentaires, donc pas assez pour rattraper le favori. Enfin l’écurie Performance Sports Nutrition avec Grégory Cottard et Gilbert Doerr, restent également sur la troisième. Le provisoire de la neuvième étape était bien le reflet de cette finale Sarthoise ensoleillée.

Au Mans, Marie-Céline Dubois

À lire également...

Réagissez