JUR VRIELING FAIT SOUFFLER SON ZIROCCO SUR OSLO!

Jur Vrieling et VDL Zirocco Blue (Quamikase des Forêts), ici à Bâle, ont remporté leur premier Grand Prix Coupe du monde en Norvège. Photo Scoopdyga

Mercredi 22 octobre - 17h55 | virginie_gr

JUR VRIELING FAIT SOUFFLER SON ZIROCCO SUR OSLO!

Jur Vrieling a remporté le premier Grand Prix de la Ligue d’Europe de l’Ouest de la Coupe du monde, cet après-midi à Oslo en Norvège. Le Néerlandais à qui tout réussit en ce moment s’est imposé sur un Selle Français, VDL Zirocco Blue, plus rapide au barrage que Cornet’s Cristallo et Nino des Buissonnets, les cracks de Marco Kutscher et Steve Guerdat. Kevin Staut a terminé sixième avec Rêveur de Hurtebise*HDC.

La Coupe du monde est lancée, et bien lancée avec la première grande victoire en CSI 5* d’un fort beau couple. Une semaine tout juste après la mise à la retraite du grand VDL Bubalu, Jur Vrieling a gagné cet après-midi son premier Grand Prix Coupe du monde avec VDL Zirocco Blue, un Selle Français de dix ans né dans la Manche sous le nom de Quamikase des Forêts. Pour ce faire, ce fils de Mister Blue et d’une mère par Voltaire, SF très international donc, a offert au récent champion du monde le plus rapide des sept doubles sans-faute. L’équipe néerlandaise, et plus particulièrement ce cavalier de quarante-cinq ans, est décidément sur un nuage en ce moment.

Ce premier Grand Prix du circuit indoor, dessiné par Uliano Vezzani, n’a pas été bradé, loin s’en faut, avec un triple oxer-vertical-oxer difficile, un double vertical-oxer compliqué à aborder et un avant-dernier oxer demandant un vrai effort aux chevaux. Pour son premier Grand Prix CSI 5*, le jeune Alexandre Fontanelle en a fait les frais, sortant de piste avec vingt points sur Prime Time des Vagues. Il aura l’occasion de faire mieux dès la semaine prochaine à Helsinki, sur une piste plus réduite toutefois. Les choses se sont beaucoup mieux passées pour Pénélope Leprevost. Dès son premier Grand Prix Coupe du monde, Vagabond de la Pomme s’est montré au niveau, ne cédant que sur la sortie du double et laissant une très belle impression. Il a offert la douzième place et ses cinq premiers points à sa cavalière dans la Ligue d’Europe de l’Ouest. Quelques minutes plus tôt, Kevin Staut a assuré la présence française au barrage, signant un sans-faute probant avec Rêveur de Hurtebise*HDC, de retour après une période de repos consécutive à ses très bons Jeux équestres mondiaux.

Kevin Staut joue placé

Auteur d’un excellent premier tour, Bart Bles, un autre Néerlandais, ouvre le barrage avec un double sans-faute relativement assuré sur Lord Sandro DDH, cinquième au final. Pas plus de risques pour le Suédois Douglas Lindelöw, un peu plus lent et septième sur le brillant Casello. Un peu plus vive que ces Messieurs, l’Allemande Meredith Michaels-Beerbaum lance les hostilités avec l’époustouflant gris Fibonacci, neuf ans, quatrième de son premier Grand Prix Coupe du monde! Serrant ses virages et prenant soin de bien sauter le double, le Suisse Steve Guerdat, deuxième à Oslo l’an passé, abaisse le chrono de référence de seize dixièmes avec un Nino des Buissonnets en excellente forme. Cela ne va pas suffire, il terminera cette fois troisième.

Profitant des généreuses foulées et du respect exceptionnel de son Selle Français, Vrieling est le premier, et le seul, à retirer une foulée dans la dernière ligne, une option payante qui lui permet d’infliger une seconde de débours au couple champion olympique. Sans doute pas en mesure de la battre, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli bute sur la sortie du double avec Extra van Essene, le cheval confié par les Levallois à Ashford Farm, huitième. Kevin Staut, lui, ne trouve la parfaite cadence en début de barrage. Il accélère en fin de course. Son double sans-faute le classe sixième avec onze points Coupe du monde à la clé. Bonne opération.

Ça ne repasse pas pour l’Australienne Edwina Tops-Alexander et Ego van Orti, neuvièmes, battus sur l’entrée et la sortie du double. Le fils de Vigo d’Arsouilles était le seul cheval engagé en Norvège ayant participé à la finale de la Coupe des nations, le week-end dernier à Barcelone. Après ses vingt points dans la première manche, le jeudi, le cheval n’était toutefois pas réapparu sur la piste du Real Polo Club, ce qui lui a donné le temps de parcourir les 2 600 kilomètres séparant les deux villes. Il ne reste plus que l’Allemand Marco Kutscher. Partant avec de superbes intentions sur Cornet’s Cristallo, il ne trouve pas la meilleure foulée pour sauter l’avant-dernier obstacle de ce barrage, un vertical, et n’ose pas tenter la dernière ligne en cinq foulées, ce qui le cloue à la deuxième place pour sept petits centièmes. L’ancien cavalier de Ludger Beerbaum semble toutefois bien parti, lui aussi, avec déjà la moitié des points nécessaires pour participer à la lointaine finale de Las Vegas, en avril prochain. Avant cela, le circuit hivernal distribuera ses bons points lors de neuf prochaines étapes, dont Helsinki, dimanche prochain, et Lyon, dans deux semaines.

Sébastien Roullier

 

Les classements

Le classement du Grand Prix ici

Le classement de la Ligue d’Europe de l’Ouest ici

À lire également...

Réagissez