LE MOROCCO ROYAL TOUR PREND LA DIRECTION DE RABAT

Après s'être incliné à Tétouan, Philippe Rozier aura à cœur de briller sur la piste de Rabat. Photo Scoopdyga

Vendredi 17 octobre - 18h15 | Daphné G

LE MOROCCO ROYAL TOUR PREND LA DIRECTION DE RABAT

Le circuit du Morocco Royal Tour se poursuit ce week-end avec sa deuxième étape à Rabat, la capitale marocaine. Il ne restera plus qu’une étape ensuite pour conclure ce circuit.  

ENJEUX

Le CSI 3*-W de Rabat, comme Tétouan ou El Jadida, est un rendez-vous majeur pour les cavaliers du Moyen Orient, puisqu’il fait partie du circuit qui ouvrent les portes de la Ligue arabe et donc, de la Coupe du monde. De plus, dotée à 161.000 euros, cela en fait un CSI 3* attrayant.

À NE PAS MANQUER

Alors que la première étape du circuit du Morocco Royal Tour vient de s’achever, les cavaliers et chevaux se dirigent vers une nouvelle destination et, pour les meilleurs, il est déjà l’heure de remettre leur succès en jeu. C’est le cas du local Abdelkebir Ouaddar et son talentueux Quickly de Kreisker, vedettes du circuit, qui ont déjà remporté la première étape de Tétouan. Ils ont également remporté le Grand Prix de Rabat en 2013 et tenteront ce week-end de réitérer cette victoire, comme ils l’ont fait pour Tétouan.
Le Belge Dominique Hendrickx a terminé quatrième du Grand Prix de Tétouan avec Cayen van het Hobos, il tentera ce week-end de monter sur le podium.
Emanuele Gaudiano, pourtant deuxième de l’étape de Tétouan en 2013 avec Admara 2, n’a pas pu finir son parcours le week-end dernier, toujours associé au KWPN. Le schéma inverse du Marocain et du Belge s’impose donc.

LES BLEUS

Côté Français, Philippe Rozier, fidèle au circuit marocain sans doute du fait de son implication dans l’équipe nationale, a terminé deuxième de la première étape à Tétouan avec Quel Chanu. Il tentera ce week-end de prendre sa revanche.

On retrouve bien sûr Pierre Jarry, dixième à Tétouan avec Starlette de Maillet, Nicolas Deseuzes et Olivier Robert, huit points avec respectivement Phénix du Rozel et Quenelle du Py. 

DANS LE RÉTRO

Favoris du circuit, le Selle Français Quickly de Kreisker et Abdelkebir Ouaddar ont remporté le Grand Prix de Rabat en 2013 en signant un double sans-faute. Derrière les enfants chéris du pays, Julien Gonin et Queen Girl Kervec ont pris la deuxième position, également sans pénalité au compteur alors que l’Égyptien El Dahan Sameh associé à Suma’s Zorro a pointé à la troisième place, totalisant quatre points de pénalités.

La deuxième meilleure performance Française était signée Philippe Rozier, douzième avec Balou’s Erbe grâce à un parcours à quatre points.

LE GUIDE

Début des festivités vendredi avec la première qualificative cotée à 1,45m, à 15h30. Le Grand Prix aura lieu dimanche, à partir de 15h et sera coté à 1,60m, pour une dotation de quarante-et-un mille euros.

Alicia de Bastos


Les résultats ici 

À lire également...

Réagissez