LA JEUNE CRÈME DU COMPLET MONDIAL A RENDEZ-VOUS AU LION

Sirocco du Gers sacré champion des six ans au Mondial du Lion d'Angers 2013, sous la selle de Thomas Carlile. Crédit Arie de Vroet

Dimanche 19 octobre - 16h05 | Sébastien Roullier

LA JEUNE CRÈME DU COMPLET MONDIAL A RENDEZ-VOUS AU LION

À partir de jeudi et ce jusqu’à dimanche, le parc départemental  de l’Isle-Briand accueillera la vingt-neuvième édition du Mondial du Lion-d’Angers. Les meilleurs chevaux de six et sept ans s’étant qualifiés pour ces championnats grâce à des participations plus que concluantes en concours complets nationaux et internationaux, seront présentés dans le Maine-et-Loire.


LES ENJEUX


Véritable institution, le Mondial du Lion verra cette année encore les meilleurs jeunes chevaux de concours complet défiler, aux couleurs de vingt-trois nations. Les meilleurs cavaliers du monde seront eux aussi présents, afin de mettre en valeur leurs jeunes prodiges sur le plus bel événement international leur étant dédié. Le sacre d’un jeune cheval lors de ces championnats du monde peut propulser la carrière de celui-ci, mettant en avant toutes ses qualités, enfin récompensées de leur mise à contribution tout au long de la saison qualificative.

 

À NE PAS MANQUER


Star Connection est le cheval ayant réalisé l’une des meilleures saisons parmi les chevaux de six ans. Il a déjà à son actif trois victoires en CCI 1* cette année, sous la selle du grand Michael Jung. Ambrozio J, le cheval du Polonais Mateusz Kiempa, a également effectué une bonne saison avec une victoire en CCI 1* et une troisième place en CICYH 1*.

 

Du côté des sept ans, Tenareze, champion des six ans l’an passé avec Thomas Carlile, ayant effectué une saison très régulière, est bien sûr à suivre puisqu’il a déjà prouvé qu’il était capable de décrocher la médaille. De même pour Jet Set et Banderas, qui complétaient le podium des six ans de l’édition précédente. Fischerricona, ayant déjà remporté un CCI 3* en juin, ainsi que les deux CCI 2* auxquels elle a participé en début de saison, est une concurrente de taille, d’autant qu’elle est pilotée par l’Allemand Michael Jung. Ceylor L A N, fort de deux victoires cette saison en CCI 2* et d’une en CSIYH 2* sera également à suivre, sous la selle de Kitty King. Alex Hua Tian, le Chinois médaillé d’argent aux Jeux Asiatiques, présente également un cheval ayant effectué une saison régulière, Don Geniro.

 

LES BLEUS


Chez les vestes bleues, le grand vainqueur de l’édition 2013, Thomas Carlile, sera cette année en selle sur Upsilon pour le championnat des six ans et sur son champion Tenareze, pour ce qui est de l’épreuve des sept ans. Mathieu Lemoine et Aurélien Leroy présenteront également des chevaux de six ans, respectivement Uzita et Uccla du Léou.
Pour le championnat des sept ans, neuf autres couples tricolores s’élanceront, à savoir Sébastien Chemin, Yannick Dirou, Alexis Gomez, Maxime Livio, Eddy Sans, Rodolphe Scherer, Nicolas Touzaint, Matthieu Vanlandeghem, associés à Talma d’Allou, Tacoma d’Horset,T’as du Pot, RNH MC Ustinov, Telstar de Bordenave, Tom du Cers, Todd de Suzan, Caretinhus et Tzinga d’Auzay et enfin, Trouble Fête*ENE-HN.

 

DANS LE RÉTRO


L’an dernier, du côté du Mondial des six ans, le fils de Jaguar Mail, Tenareze, qui a été sacré champion. Piloté par Thomas Carlile, il a totalisé 40,40 points de pénalités à l’issue du dressage, score qui était resté inchangé à la suite des épreuves de cross et de saut d’obstacles. Le vice-champion a été le bai Jet Set, sous la selle du cavalier Néo-Zélandais Andrew Nicholson, grâce à 46 points de pénalités sur le rectangle de dressage et deux sans-faute sur le cross et le jumping, alors que le médaillé de bronze, Banderas, monté par le Polonais Pawel Spisak e a totalisé 46,2 points de pénalités, également acquis à l’issue du dressage. Le deuxième meilleur couple français a été Tzinga d'Auzay, associée à Nicolas Touzaint. Ces quatre couples seront à nouveau de la partie cette année, participant bien entendu au championnat du monde des chevaux de sept ans.

 

Thomas Carlile s’était également adjugé l’or dans le championnat du monde des sept ans, cette fois associé à Sirocco du Gers, en totalisant 38,1 points de pénalités à l’issue du dressage et sans-faute sur le cross et le jumping. Le couple performe depuis et vient d’ailleurs de remporter brillamment le convoité CCIO 3* de Boekelo (lire ici). Fernhill Adventure était médaillé de bronze l’an passé, piloté par l’Irlandais Aoife Clarke avec un score total de 45,10 points, comprenant les quatre points à l’épreuve de jumping. Bart L prenait le bronze, sous la selle du Français Mathieu Lemoine, avec 45,80 points du fait de deux fautes lors de l’épreuve de saut d’obstacles. Le couple est toujours compétitif, puisqu’il s’est s’octroyé la victoire du CIC 2* de Sandillon en juillet dernier et la meilleure performance française au CCI 3* de Breda, avec une quatrième place dans leur première épreuve de ce niveau. Un autre Français s’est classé dans cette édition 2013, en sixième position on a retrouvé Spes Addit’or, monté par Astier Nicolas, qui avait totalisé 47 points après le dressage, à quoi s’était ajoutée une faute sur le saut d’obstacles.

 

 

LE GUIDE


Demain a lieu, à 9h30 la reconnaissance du parcours de fond et à 14h l’inspection des chevaux de six ans, puis de sept ans. La première épreuve débutera jeudi à 9h, avec le dressage des chevaux de six ans, puis à 13h30 viendra le tour du dressage des sept ans. Mêmes horaires pour la deuxième journée de dressage, vendredi. La journée du samedi sera, comme toujours, dédiée à l’épreuve de cross, avec à 10h30 le début de l’épreuve des six ans et à 13h, celle des sept ans.

 

Enfin, pour la dernière journée du Mondial ce dimanche, la visite vétérinaire finale débutera à 8h30, l’épreuve de CSO des six ans à 11h, celle des sept ans à 13h30.


Les meilleurs chevaux seront ensuite récompensés à partir de 17h avec la remise des prix et cérémonie de clôture.


 

 

Alicia de Bastos

À lire également...

Réagissez