TREVE ENTRE DANS LA LÉGENDE DE L'ARC

Treve a terminé sa carrière de galopeuse en apothéose, cet après-midi à Longchamp. Photo Scoopdyga

Lundi 06 octobre - 11h58 | Daphné G

TREVE ENTRE DANS LA LÉGENDE DE L'ARC

En remportant sa deuxième victoire consécutive dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, cet après-midi à Longchamp avec Thierry Jarnet, Treve (Motivator), la pouliche de quatre ans, est entrée dans la légende de la course au sommet du galop français.

Depuis sa création en 1921, seuls six chevaux, et parmi eux une seule femelle, Corrida, avaient réussi un doublé dans l'Arc de Triomphe, la plus fameuse course de galop au monde. Bien qu'ayant connu des problèmes de santé tout au long du printemps, Treve a réussi son come-back de brillante manière en s'imposant de toute une classe devant dix-neuf adversaires comptant parmi les meilleurs Pur-sang mondiaux, cet après-midi à l’hippodrome de Longchamp.

Pour forger sa deuxième victoire consécutive, Treve a longtemps attendu au sein du peloton emmené à une allure assez soutenue par Montviron (Le Havre) suivi de près par Kingston Hill, (Mastercraftsman) et Avenir Certain (Le Havre). Et puis, à l'entrée de la ligne d'arrivée, le vétéran Thierry Jarnet, qui avait été contraint l'an dernier de faire progresser sa jument à l'extérieur de la piste, lui a cette fois offert un parcours plus économique en lui permettant de se faufiler entre plusieurs adversaires et de 'trouver le jour' le long de la lice. Treve a ensuite accéléré franchement prenant une avance de deux longueurs sur Flintshire (Danehill), Taghrooda (Sea The Stars), Kingston Hill et Dolniya (Azamour) pour l'emporter dans l'excellent temps de 2'2''05 sans cependant battre le record de l'épreuve établi par la pouliche allemande Danedream en 2011, en 2'24''49.

L'histoire de Treve qui défend les couleurs d’Al Shaquab Racing n'est pas banale puisque en 2011, présentée par le haras du Quesnay, appartenant à la famille Head, elle n'avait pas trouvé preneur pour 25.000 euros aux ventes de yearlings Arqana à Deauville. Conservée par ses éleveurs pour qui elle effectua un brillant début de carrière, elle fut vendue au cheikh al-Thani après son succès dans le prix de Diane en 2013 pour une somme non dévoilée. Un achat très inspiré puisque la jument a ensuite réalisé ce fameux doublé dans le championnat du monde des Pur-sang, lui valant au passage un pactole de cinq millions d'euros de gains

Très émue à l'issue de la victoire de sa protégée, Christiane Head avouait : 'La pouliche m'a causé bien des soucis au printemps ayant souffert des pieds, mais je n'ai jamais désespéré, car je sais que c'est une très grande championne et que l'automne venant, elle souffrirait moins sur des terrains plus souples.' Treve a terminé sa carrière de galopeuse cet après-midi et sera saillie l'an prochain par un très grand champion. Lequel ? Sea The Stars, Galileo ? Son entourage ne s'est pas encore décidé, mais on peut être certain que pour une telle championne, aucune porte ne sera fermée.

À l’hippodrome de Longchamp, Jean-Noël Gontier

À lire également...

Réagissez