NICOLAS TOUZAINT OFFRE LIGNIÈRES À THÉAULT

Nicolas Touzaint et Princesse Pilot, ici à Pompadour l'an passé, concluent la saison 2014 sur une très bonne note. Photo archives

Lundi 06 octobre - 11h58 | Daphné G

NICOLAS TOUZAINT OFFRE LIGNIÈRES À THÉAULT

Nicolas Touzaint s’est adjugé la quatrième et dernière étape du Grand National de concours complet, cet après-midi à Lignières dans le Cher. L’Angevin a mis en valeur les grandes qualités de Princesse Pilot, enfin de retour au plus haut niveau. Si Greenpex/Cavalassur remporte le circuit 2014, l’écurie de Maxime Livio et Mathieu Lemoine a donc laissé la dernière étape à Théault, qui a partagé le podium avec IFCE/Devoucoux d’Arnaud Boiteau et Quoriano ENE-HN et Antares/Horsealot.com de Karim Laghouag et Entebbé de Hus.

 

Au terme d’une saison difficile et frustrante marquée par les blessures en chaîne de tous ses meilleurs chevaux, Lesbos, Princesse Pilot et même le jeune Crocket 30, Nicolas Touzaint, le grand absent des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, a dû apprécier à sa juste valeur sa victoire du jour, dans la quatrième et dernière étape du Grand National, un circuit qu’il dominait outrageusement tous les ans jusqu’au milieu de la saison 2013. Si, à son corps défendant, il a quelque peu passé le témoin à Maxime Livio, nouvelle tête de pont du complet français – lequel reste dans l’attente d’une décision de la FEI concernant le contrôle positif de Qalao des Mers aux JEM – Touzaint n’a sans doute pas dit son dernier mot. Il a d’ailleurs profité de cette saison loin du très haut niveau pour former la relève.

Ce week-end, s’il a laissé le jeune Saumurois briller dans le CIC 1* (premier avec RNH MC Ustinov et troisième sur Tina de la Fieffe, Mathieu Lemoine s’intercalant à la deuxième place avec le revenant Quickness), l’Angevin est passé tout près du doublé Pro Élite Grand Prix et CCI 2*. Dans cette dernière épreuve, il n’a dû s’avouer vaincu que devant l’Allemande Janet Wiesner et FST Golden Joy, en tête depuis le dressage. Conservant lui aussi ses points du dressage, Nicolas Touzaint a donc terminé deuxième avec Scidjo, un huit ans par Galisco du Mesnil et une mère par l’Anglo-Arabe Tassili d’Elpegère qu’il monte depuis cet été. Le même double sans-faute sur les deux derniers tests a permis à Gwendolen Fer, neuvième après le dressage, de compléter le podium avec Traumprinz, un Trakehner noir de sept ans qu’elle monte depuis le printemps. Prometteur!

Nicolas et ses trois chevaux dans le top dix

Dans la Pro Élite Grand Prix support du Grand National, ajoutée au programme de ce rendez-vous berrichon après l’annulation de l’étape qui devait se tenir à Lamotte-Beuvron, Nicolas Touzaint a fait bien plus fort encore, classant trois chevaux dans les dix premiers, comme au bon vieux temps, serait-on tenté de dire! Dans un concours où le dressage et le cross n’ont pas vraiment creusé les écarts, tout s’est joué cet après-midi lors de l’hippique. Pour s’imposer, Nicolas et Princesse Pilot, blessée en fin de saison dernière et de retour depuis le printemps, n’avaient guère d’autre choix que conclure leur week-end par un sans-faute, ce qu’ils ont fait, tout comme leurs meilleurs poursuivants, Arnaud Boiteau et Quoriano*ENE-HN, deuxièmes à 0,6 point seulement. Troisième hier soir, Gwendolen a rétrogradé au onzième rang avec Romantic Love, fautif à deux reprises cet après-midi. Nicolas Touzaint aurait pu se hisser deux fois sur le podium, mais le jeune Radijague, issu du croisement entre Jaguar Mail et Jalienny, a concédé quatre points et pris la cinquième place. La troisième est revenue à Karim Laghouag et son étalon Entebbé de Hus, doubles sans-faute comme Thibault Valette et Qing du Briot*ENE-HN, quatrièmes.

Cinq cavaliers à quatre points cet après-midi, se tenant dans la même barre, referment dans l’ordre le top dix de cette épreuve berrichonne : Eric Vigeanel sur Kalin de Burgo, Maxime Livio sur Opium de Verrières, Denis Mesplés sur Orégon de la vigne, Stanislas de Zuchowicz sur Qogoun des Ibis et… Nicolas Touzaint, dixième sur Crocket 30. Pourvu que ses chevaux ne se blessent pas cet hiver, il faudra définitivement compter avec un grand Nicolas en 2015! La France n’en demande pas tant.

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats de la Pro Élite Grand Prix

Les résultats du CCI 2*

Les résultats du CIC 1*

À lire également...

Réagissez