MATCH AU SOMMET ENTRE LE QATAR ET LE JAPON

Dimanche, les yeux du vaste monde du galop seront rivés sur l'hippodrome de Longchamp pour l'immanquable Prix de l'Arc de Triomphe. Photo Scoopdyga

Samedi 04 octobre - 10h15 | Sébastien Roullier

MATCH AU SOMMET ENTRE LE QATAR ET LE JAPON

Joyau des courses françaises de galop dont le Qatar Racing and Equestrian Club (QREC) est le munificent partenaire depuis 2007, le Prix de l’Arc de Triomphe se dispute dimanche à Longchamp. Pour sa quatre-vingt-treizième édition, ce championnat planétaire des Pur-sang mâles et femelles âgés de trois ans et plus sur le sélectif tracé des 2 400 m de l’hippodrome du Bois de Boulogne est doté de cinq millions d’euros, dont 2 857 000 promis au vainqueur.

Point d’orgue d’un week-end riche de nombreuses courses de très haut niveau, l’épreuve phare focalise l’attention du vaste monde du galop de l’Amérique au Japon en passant évidemment par l’Europe, le Moyen Orient, la Chine (Hong Kong) et l’Australie où elle sera diffusée tant sur des chaînes généralistes que thématiques. Quelque 40.000 spectateurs sont attendus à Longchamp et parmi eux plusieurs milliers de Japonais qui espèrent une première victoire de l’un de leurs représentants, leurs meilleurs chevaux ayant dû jusque-là se contenter d’accessits dans les plus récentes éditions de ce championnat.

Cette année, le Japon sera triplement représenté par les deux cinq ans Just a Way (Heart’s Cry), Gold Ship (Stay Gold) et la pouliche de trois ans Harp Star dont le père, Deep Impact, s’était comporté magnifiquement dans l’Arc voici quelques années. Ces trois concurrents n’ont jamais couru à Longchamp, mais ils sont précédés d’une flatteuse réputation et leur chance d’ouvrir le compteur des succès japonais est indéniable, l’Empire du Soleil Levant ayant considérablement progressé au niveau international au cours de quinze dernières années.

Le Qatar sera sans doute l’adversaire le plus dangereux des Japonais ce dimanche, trois des favoris de l’épreuve, Trêve (Motivator), Ectot (Le Havre) et Ruler of the World (Galileo) défendant les intérêts d’Al Shaqab Racing, et donc de la famille al-Thani.

Avenir Certain, Taghrooda, Chicquita et Ivanhoe, les outsiders!

L’an dernier, avant son facile succès dans le Prix de l’Arc de Triomphe, Trêve avait été vendue au cheikh al-Thani par la famille Head qui l’a élevée. Toujours entraînée par Christiane Head et de nouveau montée par Thierry Jarnet, Trêve n’a pas encore renoué avec la victoire cette année, ayant souffert des pieds, mais sa récente quatrième place dans le Prix Vermeille où elle a fini dans une très belle action annonce un retour en condition optimale. Elle peut donc réaliser le doublé si elle court sur sa meilleure valeur. De plus, elle a bénéficié d’un bon tirage au sort des places à la corde puisqu’elle s’élancera de la stalle numéro trois. Ectot, récent lauréat du Prix Niel pour sa rentrée, a aussi connu des pépins de santé au printemps après une bonne campagne à deux ans, mais sa récente victoire est encourageante. Quant à Ruler of the World, il a bien figuré dans cette même épreuve l’an passé et semble s’être encore bonifié cette année.

Parmi les petits outsiders, on pointera ensuite la pouliche de trois ans Avenir Certain (Le Havre), invaincue mais qui n’a jamais abordé la distance de 2.400 m, Taghrooda (Sea The Stars), gagnante classique outre-Manche, et la fantasque Chicquita (Montjeu), très douée mais qui a souvent tenté d’échapper à la main de ses partenaires en fin de parcours. L’Allemand Ivanhoe (Soldier Hollow) vient, quant à lui, de remporter le Grand Prix de Baden Baden, une course qui a déjà servi de tremplin à plusieurs vainqueurs de l’Arc.

Jean-Noël Gontier

À lire également...

Réagissez