LES MASTERS À LA CONQUÊTE DE L’OUEST!

Vainqueur cet hiver du Speed Challenge des Hong Kong Masters avec Quismy des Vaux, Kevin Staut devrait, cette fois, tenter sa chance avec Oh d'Éole. Photo Scoopdyga

Dimanche 28 septembre - 12h05 | Daphné G

LES MASTERS À LA CONQUÊTE DE L’OUEST!

Le premier CSI 5* de Los Angeles débute ce soir dans le South Exhibit Hall du Convention Center. Pour la première fois de sa jeune histoire, EEM World, la société du Belge Christophe Ameeuw, pose donc ses jalons aux États-Unis et plus précisément en Californie. Dès son lancement, cette étape américaine du circuit Masters Grand Slam indoor a su attirer un excellent plateau de cavaliers et de chevaux, avec une belle délégation française.

LES ENJEUX

La Californie n’a plus accueilli de grand événement équestre depuis… 1992 et la finale de la Coupe du monde de Del Mar remportée par l’Autrichien Thomas Frühmann et Böckmann’s Genius. Los Angeles, l’immense mégapole californienne, n’a plus reçu les meilleurs cavaliers de la planète depuis… 1984 et les fameux Jeux olympiques, si douloureux pour Pierre Durand et Jappeloup, et si heureux pour Joe Fargis et Touch of Class. C’est dire si ce premier Los Angeles Masters est un événement historique pour les sports équestres. Il englobe avec lui de gros enjeux financiers et médiatiques pour le saut d’obstacles, toujours en quête de nouveaux terrains de jeu pour s’étendre. Sport, show, culture et people. À L.A., cité de la démesure par excellence, on devrait retrouver tous les ingrédients qui ont nourri le succès du concept mûri par Christophe Ameeuw à Bruxelles, et développé depuis à Villepinte et Hong Kong. Si le succès est au rendez-vous, le promoteur belge ne devrait plus tarder à rendre publique sa quatrième destination, pour former un vrai beau Grand Chelem indoor.

À NE PAS MANQUER

Ce CSI 5* californien va donner l’occasion à certains cavaliers de la côte Ouest de se frotter aux tout meilleurs cavaliers de la planète. Ce sera même un baptême du feu pour Tiffany Sullivan, une cavalière de trente-cinq ans. Elle courra notamment l’épreuve de charité, samedi soir, où, associée à la Suissesse Jane Richard Philips, elle défendra les couleurs de la Andre Agassi Foundation for Education, en présence du génialissime tennisman retraité. Dans les épreuves majeures, la Californienne montera Tristan, un hongre de treize ans par Lancelot et une mère par Ferro, très régulièrement classé dans des Grands Prix Coupe du monde de la Ligue relativement faible de cette côte Ouest.

LES BLEUS

Après les États-Unis, et son énorme contingent de dix-neuf cavaliers, la France, fidèle fervente de ce circuit, est la deuxième nation la mieux représentée dans ces Los Angeles Masters, avec cinq pilotes. Roger-Yves Bost, le champion d’Europe 2013, présentera Colombo van den Blauwaert et Nikyta d’Elle, son excellente jument de vitesse, qu’on devrait retrouver dans le fameux Speed Challenge.  Patrice Delaveau, le double vice-champion du monde, présentera le solide Carinjo 9*HDC et la pétillante Ornella Mail*HDC. Ses coéquipiers en argent à Caen, Simon Delestre et Kevin Staut, eux, vont vivre leur rêve américain, le premier avec Ryan des Hayettes et Whisper, le second avec Estoy Aqui de Muze*HDC et Oh d’Éole. Philippe Rozier, enfin, travers l’Atlantique avec deux meilleurs chevaux : Rahotep de Toscane et Unpulsion de la Hart.

LE GUIDE

À suivre notamment, le Speed Challenge, l’une des plus palpitantes épreuves de vitesse au monde, samedi matin à 6h30 heure de Paris, la Bataille des nations (États-Unis contre reste du monde), dimanche matin à 6h30, et le Grand Prix, dimanche soir à 22h30.

La liste complète des cavaliers ici

Les listes de départs et résultats ici

Le live streaming vidéo ici

Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez