VICOMTE A REMPORTE L'OPEN DE FRANCE DE POLO

Grâce notamment à Dario Musso, Vicomte A s'est imposé hier au Polo Club de Chantilly. Photo RB Presse

Jeudi 25 septembre - 13h14 | Daphné G

VICOMTE A REMPORTE L'OPEN DE FRANCE DE POLO

Le polo français se porte bien! C’est l’un des enseignements de cette magnifique finale 2014 de l’Open de France, disputée hier après-midi à Chantilly et qui a vu la victoire sur le fil de l’équipe locale Vicomte A, aux dépens des Parisiens de Sainte-Mesme (10-9 ap). Du très beau sport à la ferme d’Apremont.

Huit joueurs sur le terrain : cinq Français et trois Argentins. Voilà un signe expressif de la montée en puissance du polo français. Parmi ces cinq joueurs, il y avait trois professionnels, membres de l’équipe de France (qui ira disputer les play-offs du prochain championnat du monde dès le week-end prochain en Angleterre) et les deux capitaines. Ces deux équipes françaises ont su, au cours des matches de qualifications, prendre le dessus sur les quatre équipes étrangères engagées dans ce tournoi de prestige dont la finale a été suivie en direct en Argentine (pololine.tv). L’équipe saoudienne de Sultan Edrees, comptant un pro français, Pierre-Henri Ngoumou, dans ses rangs, l’irlandaise de Richard Fagan, l’allemande d’Uwe Schröder et l’anglaise de Steve Rigby ont dû se contenter des places d’honneur au terme d’un tournoi extrêmement compétitif.

Disputée sous un ciel changeant en venteux, cette finale entre équipes françaises, les locaux de Vicomte A et les Parisiens de Sainte-Mesme, a tenu toutes ses promesses avec un démarrage en trombe de ces derniers (3-0 d’entrée), qui se sont ensuite heurtés à la défense de leurs adversaires. Le n°1 français, Brieuc Rigaux, extrêmement brillant quand il est en possession de la balle, a été particulièrement marqué de près et a vu son jeu un brin contrarié, ponctué toutefois d’actions inspirées pour le bonheur d’un public passionné par ce coude-à-coude. Le match a tourné au combat, les marquages étaient souvent très rudes, ce qui s’est traduit par quelques arrêts de jeu histoire que le médecin puisse œuvrer avec sa bombe magique. Un bras de fer rugueux, mais respectueux.

Tom Tailor Polo Team l'emporte chez les femmes

En fin de rencontre, dans le cinquième chukker, le rapport de force s’est inversé et Vicomte A a repris le contrôle du score (9-7 en début de cinquième période) grâce aux percées incisives de Dario Musso (Handicap 7) et de Facundo Llorente (H4) ainsi qu’aux pénalités transformées par le Français Édouard Pan, auteur d’un excellent match lui aussi. Cependant Sainte-Mesme, qui n’avait aucune envie de lâcher, est revenue à égalité (9-9) dans l’ultime minute de jeu, par un magnifique goal en revers sous l’encolure de Robert Strom. La décision a donc dû se faire en période supplémentaire, en mort subite. À ce jeu, Édouard Pan a donné le coup de grâce en transformant une pénalité de 60 yards (55m), preuve du sang-froid et de la détermination du jeune Français qui a donc offert à son capitaine, Alexandre Sztarkman, ce trophée tant convoité.

Autre preuve de la montée en puissance du polo français : c’est une magnifique jument noire française de huit ans, logiquement baptisée Black, élevée à Sainte-Mesme et montée par Robert Strom, qui s’est vu décerner le trophée de meilleur cheval de la finale devant des spectateurs sous le charme.

Avant cette finale très virile, l’équipe féminine allemande de Tom Tailor Polo Team, a aisément remporté l’Open de France féminine par une nette victoire 6 à 0 sur l’équipe de l’Américaine Fredericka Dodge Tellier, Hecla Nipas, déjà finaliste malheureuse il y a deux ans face à cette même équipe des sœurs Schröder.

Après ces brillantes finales, apothéose de la saison française, le polo hexagonal entame sa fin de saison avec les championnats de France, qui débutent le week-end prochain et dont les finales se joueront le 5 octobre au Polo de Paris Bagatelle dans le bois de Boulogne, puis avec la Coupe de l’Automne qui marque traditionnellement la fin de saison sur herbe… à moins que l’été indien ne prolonge un peu le plaisir.

Source communiqué (avec SR)

À Apremont, Vicomte A bat Sainte-Mesme 10 à 9 ap (1-3, 2-5, 5-6, 8-7, 9-9)

Vicomte A : Alexandre Szartkman (FRA, H1), Facundo Fernandez Llorente (ARG, H4, 2 goals), Dario Musso (ARG, H7, 1 goal de pénalité et une faute technique pour contestation), Édouard Pan (FRA, H4, 7 goals dont 4 pénalités).

Sainte-Mesme : Birger Strom (FRA, H1), Brieuc Rigaux (FRA, H5, 1 goal), Clemente Zavaleta (ARG, H6, 1 goal), Robert Strom (FRA, H4, 7 goals dont trois pénalités).

Tous les résultats

Tous les résultats de l’Open de France ici

Tous les résultats de l’Open de France féminin ici

Revivez en vidéo les meilleurs moments de la finale de l’Open de France

 

 


Revivez en vidéo les meilleurs moments de la finale de l’Open de France féminin

 

À lire également...

Réagissez