TOUMIM D’OLYMPE MET L’ANGLO-ARABIE À L’HONNEUR

Toumim d'Olympe*ENE-HN, le meilleur sept ans en 2014. Photo Pauline Chevalier

Lundi 22 septembre - 18h13 | Sébastien Roullier

TOUMIM D’OLYMPE MET L’ANGLO-ARABIE À L’HONNEUR

Ce championnat des sept ans a été plein de rebondissements. Trente-six chevaux étaient engagés et tous se sont battus avec talent tout au long de ce concours de belle qualité. Le crack Ténarèze était très attendu et avait commencé son concours avec démonstration. Mais au final c’est Toumim d’Olympe*ENE-HN qui s’impose avec Mathieu Vanlandeghem.

La météo n’a pas épargné les concurrents qui ont dû, pour certains, réaliser leur dressage sous des trombes d’eau. Ce fut le cas pour Ténarèze qui a fait une démonstration avec Thomas Carlile et réalisé une reprise à plus de 74%.  L’étalon anglo-arabe prend logiquement la tête mais ne part finalement pas sur le cross. En effet, lors de la détente, Ténarèze se marche sur le glome. Afin de le préserver pour le Mondial du Lion d’Angers, Thomas Carlile préfère ne pas partir, le chamion n’ayant rien à prouver. Du coup, le cross donne un classement nouveau qui place en tête Caretinhus. Sous la selle de Nicolas Touzaint, le fils de Caretino né au Haras de Hus prend de l’assurance à chaque concours et galope très bien. Comme lors du Trophée des sept ans, Tacoma d’Horset et Yannick Dirou sont aux avant-postes dès le dressage et font un excellent cross qui les fait remonter à la troisième place provisoire après un cross. Ce cross fut de belle qualité et n’a pas posé de problèmes particuliers hormis sur le chronomètre. Deux chevaux seulement sont maxis : Cœur de Crack et Eric Vigeanel et Nicolas Touzaint avec Tzinga d’Auzay. Les chevaux ont montré une belle préparation et beaucoup d’aisance sur le cross.

Avant le saut d’obstacle, beaucoup peuvent prétendre à la victoire mais pourtant les barres tombent et le classement s’en trouve encore modifié. En effet, Mathieu Vanlandeghem s’octroie deux belles médailles en réussissant deux très beaux sans fautes sur cet ultime test. Toumim d’Olympe*ENE-HN met l’Anglo-Arabie a l’honneur avec cette belle victoire et Trouble Fête*ENE-HN confirme. 'Je suis vraiment très content car je crois en mes deux chevaux depuis le début. Toumim a été acheté ici à quatre ans. Il a beaucoup de qualité et notamment une très grande souplesse qui peut parfois le desservir. Il a fait un très bon dressage, un cross fantastique. Je crois beaucoup en lui. Je l’adore. Aujourd’hui, il passe une belle étape et cette médaille est la récompense d’un travail d’équipe car c’est aussi la victoire de François Fontaine avec qui je travaille à l’obstacle, Jean-Paul Largi et Jean-Pierre Blanco pour le plat, ma soigneuse Blandine et ma femme Pauline qui reste un peu dans l’ombre. Une récompense double puisque Trouble Fête mon autre anglo-arabe. C’est vraiment un autre excellent cheval. Il a d’autres qualités par rapport à Toumim mais c’est un cheval d’avenir aussi. Je tiens d’ailleurs à remercier les éleveurs sans qui nous ne pourrions pas être là. Ce sont eux les maîtres d’œuvres et c’est très bien qu’ils continuent à faire naître de l’anglo-arabe. Cette race a, elle-aussi, de l’avenir et ce sont d’excellents chevaux pour notre disicpline. Trouble Fête est qualifié pour le Mondial du Lion, donc j’espère pouvoir y aller avec lui.'

A cause d’une barre et des écarts très serrés qui ne le permettaient pas, Caretinhus redescend à la troisième place. Nicolas Touzaint est forcément un peu déçu mais apprécie tout de même la performance de son compagnon équin : 'Caretinhus a débuté le concours complet l’an dernier et il a donc pris un peu de retard. Il évolue bien et fait mieux à chaque concours. Il bouge très bien, il dresse très bien et galope de mieux en mieux.  Mais il peut faire une petite barre de temps en temps. Cependant, c’est un cheval d’avenir. Notre objectif premier était d’aller au Lion d’Angers et je pense qu’il va être atteint. Ensuite, on verra. ' Nicolas Touzaint devance Gwendolen Fer avec Traumprinz, un excellent trakener fils d’Elkadi II.

Cependant, le cavalier angevin revient à la cinquième place avec Tzinga d’Auzay. 'Tzinga est une jument qui ne fait pas d’esbroufe mais qui est tout le temps au classement et dans les dix premiers. Elle va vite, saute très bien. Le dressage est un peu son point faible car elle n’a pas les mêmes allures. Ce qui est difficile, c’est de voir quel sera son avenir car elle fait tout le temps la même chose. Elle n’est pas démonstrative mais très efficace.'  

A la septième place, Karim Laghouag classe Terminale Landaise grâce à un beau sans faute ce qui lui fait remonter dans le classement. La jument confirme sa bonne saison faite en progression constante. Rémi Pillot est huitième avec Tol Chick du Levant, un fils de Volbchenick tandis que Didier Willefert prend la huitième place avec Tess Heutière*Mili.

Ce championnat ne clôt pas la saison puisqu’il y aura encore une épreuve du Grand National et surtout le championnat du Monde au Lion d’Angers. La sélection sera d’ailleurs annoncée d’ici quelques jours par l’entraîneur Thierry Touzaint.

A Pompadour, Pauline Chevalier

Tous les résultats ICI

À lire également...

Réagissez