'GENÈVE EST COMME AIX-LA-CHAPELLE OU GALGARY – AVEC UN TOIT PAR-DESSUS', IAN MILLAR

Maintenant qu'il a remporté le Grand Prix de Calgary, Ian Millar se lance à la conquête du Rolex Grand Slam. Photo Scoopdyga

Jeudi 18 septembre - 20h05 | Sébastien Roullier

'GENÈVE EST COMME AIX-LA-CHAPELLE OU GALGARY – AVEC UN TOIT PAR-DESSUS', IAN MILLAR

La légende canadienne du sport équestre Ian Millar a remporté les Masters de Spruce Meadows, le week-end dernier. Cette victoire marque maintenant le début de son Rolex Grand Slam personnel. Interviewé, Millar raconte ce qu’il lui tarde tout spécialement et comment devenir le héros par excellence du sport équestre.


Votre Rolex Grand Slam vient de débuter, comment estimez-vous vos chances lors des prochains concours majeurs de Genève et Aachen ? Ian Millar : Bien sûr, nous savons tous à quel point il est difficile de gagner le Rolex Grand Slam. Mais nous croyons tous que nous pouvons parvenir à escalader les plus hautes montagnes. Alors pourquoi ne pourrions-nous pas vaincre ce défi ? Tous ceux qui en auront l’occasion vont tenter d’y arriver. Et une chose est sûre : le premier cavalier qui y parviendra entrera vraiment dans la légende et deviendra ainsi le héros par excellence.

Comment évaluez-vous le Rolex Grand Slam of Show Jumping ? I.M. : Le Rolex Grand Slam of Show Jumping est une initiative fantastique. De telles idées sont tout simplement incroyablement importantes pour notre sport. Non seulement pour nous les athlètes, mais aussi pour promouvoir le saut d’obstacles. Nous sommes très reconnaissants face à l’engagement d’une marque aussi prestigieuse que Rolex.

Ce sera votre première participation au CHI Genève… I.M. : Tout à fait, je n’ai encore jamais pris le départ à Palexpo. Souvent déjà à Aix-la-Chapelle, et j’ai adoré à chaque fois, mais le CHI Genève n’a jamais vraiment figuré dans mon agenda – c’est pourquoi il me tarde maintenant d’y aller.

D’après vous, qu’est-ce qui vous y attend ? I.M. : C’est un concours que je suis chaque année, à distance mais depuis longtemps déjà. À en croire tout ce que j’ai entendu et vu, l’immense halle de Genève est comme un concours à ciel ouvert, comme à Aix-la-Chapelle ou Calgary – mais avec un toit par-dessus. Ils ont même un plan d’eau, incroyable. Ce sera une grande joie pour moi d’être parmi les participants en décembre prochain.

(Source communiqué)

À lire également...

Réagissez