TROISIÈME VICTOIRE DANS LE GRAND PRIX DE CALGARY POUR IAN MILLAR

Ian Millar et Dixson se sont imposés devant leur public dans le Grand Prix du CSIO 5* de Calgary. Photo Spruce Meadows

Mercredi 17 septembre - 10h23 | Daphné G

TROISIÈME VICTOIRE DANS LE GRAND PRIX DE CALGARY POUR IAN MILLAR

Le mythique Grand Prix du CSIO 5* de Calgary vient de se terminer et la victoire est revenue au local Ian Millar porté par Dixson, sa monture des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. Deux générations se sont affrontées puisque le Canadien âgé de soixante-sept ans a devancé au barrage Reed Kessler, vingt ans seulement. Kevin Staut et Jérôme Hurel ont porté les couleurs de la France en deuxième manche avec Estoy Aqui de Muze*HDC et Quartz Rouge mais aucun des deux ne s'est qualifié pour le barrage.

Une manche avec son lot de surprises

Quarante-six cavaliers se sont élancés dans cette difficile épreuve de Spruce Meadows. Alors qu’onze cavaliers ont arraché un score vierge de toute pénalité, d’autres ont rencontré quelques difficultés surtout sur la difficile ligne spa, triple qui laissait le choix entre six et sept foulées. Plusieurs couples comme Niels Bruynseels avec Pommeau du Heup, Robert Whitaker sur Catwalk IV ont eu un sursis important à l’entrée mais s’en sont sortis sans encombre. Après la pause technique, l’ombre avait tourné et a poussé à la faute certains chevaux. Yann Candele en a fait les frais puisque Showgirl a hésité à partir en une foulée mais s’est ravisée et a fauté par manque de place. À la plus grande surprise de tous, Leslie Howard a chuté de manière impressionnante avec Tic Tac. L’Américaine avait réalisé un début de parcours parfait mais son puissant bai a décollé en une foulée sur l’oxer placé en troisième élément du triple. Plus de peur que de mal puisque l’amazone s’est relevée directement.

À noter également la faute de Christian Ahlmann avec Codex One sur la spa alors que l’Allemand avait abandonné les Jeux mondiaux pour venir tenter de remporter le Grand Prix de Calgary et d’empocher ainsi un beau pactole.

Côté Tricolores, Jérôme Hurel et Quartz Rouge ont ouvert le bal d’une bien belle manière puisqu’ils ont signé un magnifique parcours sans-faute s’octroyant une place en deuxième manche. Pénélope Leprevost et Nayana semblaient très bien parties mais elles se sont laissées piéger par la spa. Très rapides elles ont cru à une qualification en deuxième manche jusqu’au tour de leurs compatriotes Kevin Staut et Estoy Aqui de Muze*HDC. Auteurs d’un rapide parcours à quatre points, les représentants d’une haras des Coudrettes ont pris la douzième place et ont donc sorti la Normande et sa jument baie.

Deux doubles sans-faute

Douze cavaliers ont tenté leur chance en deuxième manche. Onze sans-faute et un duo à quatre points étaient au départ. Kevin Staut, seul à avoir fauté en première manche, s’est avancé. Le Bleu ne peut éviter les deux fautes en entrée de combinaisons cinq et huit. Il finit néanmoins neuvième. Le sort n’est pas plus clément avec Robert Whitaker qui pousse trois barres au sol et termine bon douzième. Au tour désormais de Jérôme Hurel. Quartz Rouge saute bien mais se laisse piéger par l’oxer numéro neuf alors qu’il venait de franchir sans difficulté le double de palanques. Les Tricolores s’adjugent la sixième place. Alain Jufer, auteur d’un magnifique parcours en première manche avec Wiveau M ne parvient pas à réitérer sa performance et treize points s’inscrivent à son compteur, c’est la onzième place. Son compatriote Steve Guerdat ne trouve pas non plus la clé de ce parcours puisque sa grise Nasa faute sue l’entrée du double numéro cinq et sur le deuxième élément du double de palanques. Ils ferment le top 8. Au tour de la jeunesse de prendre le départ. L’Américaine Reed Kessler, associée à sa fidèle Cylana, survole les difficultés dans  un galop soutenu. Sa jument n’effleure pas une barre et le sans-faute est assuré ! Reste donc à voir si un autre cavalier réussira le même exploit et disputera le barrage. Ce ne sera pas le cas de Marie Etter. La Suissesse accompagnée d’Admirable donne le meilleur d’elle même et ne fait tomber que l’entrée de double cinq mais s’adjuge tout de même une très belle troisième place. Reed souffle mais ce n’est que de courte durée puisque Ian Millar et Dixson font une démonstration et signent un parcours parfait. Barrage il y aura, et non des moindres ! Aucun d’Olivier Philippaerts, Éric Lamaze, Shane Breen ou Beezie Madden ne parvient à rejoindre les deux barragistes.

Millar loin devant !

Reed Kessler est la première à tenter sa chance. Partie dans un galop soutenu elle le maintient jusqu’à la fin sans faire trembler un seul obstacle !  Si le Canadien veut être sacré il va devoir abaisser le chronomètre qui est alors de 49'504 et laisser toutes les barres sur les taquets. Et c’est chose faite. Dès le premier virage Ian Millar et Dixson prennent de l’avance. Ils s’envolent finalement à la victoire devant leur public debout. L’homme âgé de soixante-sept ans signe ici sa troisième victoire dans cette compétition. Sa première était en 1987 alors que sa concurrente aujourd’hui n’était même pas encore née.

Les résultats ici.

Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez