LE GLOBAL CHAMPIONS TOUR REPREND SES DROITS À LAUSANNE

Rolf-Göran Bengtsson tentera ce week-end à Lausanne de conserver sa pôle position au classement du circuit du Global Champions Tour. Photo Scoopdyga

Samedi 13 septembre - 23h08 | Marie de Pellegars

LE GLOBAL CHAMPIONS TOUR REPREND SES DROITS À LAUSANNE

Cinquante-deux cavaliers de dix-neuf nations débarquent ce week-end au bord du Lac Léman à l’occasion du CSI 5* de Lausanne, douzième étape du Global Champions Tour. Une bonne partie des meilleurs cavaliers du monde seront présents, notamment les récents médaillés aux Jeux équestres mondiaux. Bien que le problème soit moins criant que pour Calgary, comme au Canada, on retrouvera en Suisse plusieurs chevaux engagés en Normandie…

LES ENJEUX


Lausanne est déjà la douzième des quatorze étapes du Global Champions Tour. Ensuite, il ne restera plus que celles de Vienne, la semaine prochaine, puis celle de Doha, le 15 novembre, pour espérer figurer parmi les dix-huit meilleurs et se partager le million d’euros distribué par le circuit. Tous espèrent détrôner le numéro un mondial, Scott Brash, vainqueur l’an passé de l’étape finale, et du circuit. L’actuel trio de tête est bien présent pour tenter d’amasser encore plus de points. Le Suédois Rolf-Göran Bengtsson, malheureux quatrième des JEM, dimanche dernier essaiera d’oublier sa déconvenue tout en conservant son avance avec Clarimo Ask et Unita Ask, Casall étant naturellement au repos après sa longue semaine normande. Son poursuivant et compatriote, Henrik von Eckermann, montera Cantinero et For Sale 6, Gotha. L’Australienne Edwina Tops-Alexander, qui complète pour le moment le podium avec le même nombre de points qu’Henrik, montera Old Chap Tame et Fait Light van t Heike.

À NE PAS MANQUER

Comme à Calgary, mais dans une moindre mesure puisqu’aucun n’était qualifié pour la demi-finale – et le problème est moins criant dans la mesure où le déplacement est moins éprouvant – certains couples présents aux Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie ressauteront à Lausanne. L’Argentin José Maria Larocca, éliminé dès la Chasse avec GDE Matrix, est de ceux-là. On retrouvera aussi l’Espagnol Sergio Alvarez Moya sur Action-Breaker, tout comme la Grecque Athina Onassis de Miranda sur AD Camille Z et le Suisse Pius Schwizer sur Toulago n’ont couru que deux parcours durant les JEM. Mis à part le double champion du monde, Jeroen Dubbeldam, les trois autres équipiers néerlandais sacrés à Caen seront présents. Gerco Schröder, Maikel van der Vleuten et Jur Vrieling ont toutefois choisi de laisser leur cheval des Jeux au repos et de venir avec deux autres montures.

LES BLEUS


Quatre Français fouleront la piste suisse. Le champion d’Europe Roger-Yves Bost évoluera avec Poker des Dames et Quaoukoura du Ty. Le double vice-champion du monde, Patrice Delaveau, a laissé son compagnon Orient Express*HDC au repos, et concourra en selle sur Carinjo 9*HDC et Geisha van Orshof*HDC. Simon Delestre, médaillé d’argent par équipes avec Qlassic Bois Margot, montera ce week-end sur Ryan des Hayettes et Stardust Quinhon. Philippe Rozier, lui, concourra avec Rahotep de Toscane et Unpulsion de la Hart.

DANS LE RÉTRO


L’année passée le Grand Prix avait été remporté par l’Américaine Lucy Davis et Barron. La jeune cavalière défendra son titre avec Cassis 54 et Curtis 72. Elle avait coiffé au poteau les Tricolores Patrice Delaveau et Kevin Staut sur Carinjo 9*HDC et Silvana*HDC.

LE GUIDE


Le Grand Prix se disputera samedi à 18h.

La liste des partants ici.

Les résultats ici.

Le live ici.

Daphné Godfroy

À lire également...

Réagissez