REVIVEZ L’INCROYABLE DESTIN D’ESPOIR DE LA MARE

Jean Teulère et Espoir de la Mare avaient remporté la médaille d'or aux Jeux équestres mondiaux de Jerez en 2002. Photo PSV Morel

Jeudi 04 septembre - 15h52 | Marie de Pellegars

REVIVEZ L’INCROYABLE DESTIN D’ESPOIR DE LA MARE

Les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie révèlent ses talents depuis plusieurs jours. En 2002, les JEM de Jerez de la Frontera ont mis en lumière Espoir de la Mare et Jean Teulère, médaillé d’or en individuel.  Grand Prix Magazine a d’ailleurs consacré son hors-série estival à 'Ces cracks qui ont écrit l’histoire des JEM'. Voici un extrait du portrait du champion.


'Arrivés en Espagne, le staff fédéral et l’équipe de France découvrent un concours très difficile. La chaleur est intense, le cross difficile, long et massif. Pour la dernière fois, un championnat se dispute selon la formule old school avec des routiers et un steeple associés au cross, ce qui rend l’effort considérable. 'Serge Cornut et Jean-Pierre Blanco nous ont pris en main, Espoir et moi, et nous ont fait travailler jusqu’à cinq fois par jour. Le jour J, Espoir a déroulé une bonne reprise, qui aurait pu être encore mieux récompensée si les juges avaient été un peu moins frileux au début. Ensuite, après le steeple et les routiers, où j’ai couru avec des crampes tellement la météo était difficile, le cross s’annonçait comme une vraie bataille au vu des nombreux dégâts occasionnés. Espoir a été magistral et est rentré sereinement, sans pénalité et avec un peu de temps. Lors de la détente de l’hippique, le lendemain, un petit incident est survenu : le premier plan d’un obstacle s’est envolé à cause du vent et a percuté Espoir. Le cheval était fou ! Néanmoins, nous n’avons poussé qu’une barre sur le tour, ce qui ne m’a pas empêché de me régaler. De retour au paddock, nous avons peu suivi le reste des parcours jusqu’au moment où la clameur de la foule a résonné devant la catastrophe (quatre barres !, ndlr) de l’Australien (désormais Américain, ndlr) Philipp Dutton, en tête au provisoire. De fait, le micro nous a annoncé que nous étions champions du monde !' Un titre qui met en lumière ce fameux Espoir de la Mare sur qui personne n’aurait parié quelques mois auparavant.

L’intégralité du portrait d’Espoir de la Mare est à retrouver dans le hors-série estival de Grand Prix Magazine, toujours en kiosques.

À lire également...

Réagissez