UNE PLUIE DE MÉDAILLES À L'HIPPODROME DE LA PRAIRIE

Lee Pearson reste indétrônable. Photo Scoopdyga

Samedi 30 août - 19h49 | Sébastien Roullier

UNE PLUIE DE MÉDAILLES À L'HIPPODROME DE LA PRAIRIE

Avec cent un engagés en para-dressage, ces JEM 2014 ont réaffirmé la place des para-dresseurs au même titre que les autres cavaliers des discipline plus classiques et mieux connues. Et le public, de plus en plus nombreux au fil des jours, a pu admirer ces cavaliers 'autrement capables' et leurs performance.


L’ESSENTIEL


La journée 'facile' pourrait-on dire puisque la Kür est toujours très attractive. On a eu du spectacle, on a vu des cavaliers qui prenaient des risques, qui se faisaient plaisir après avoir subi les affres des imposés et des sélections. On retiendra la toute jeune Rixt van der Horst (P-B), double médaillée d’or et qu’il va vraiment falloir suivre de près dans les années qui viennent. Dans la catégorie jeunesse toujours Sophie Christiansen (G-B) fait partie des étoiles montantes. Ricky Balshaw (G-B) lui aussi confirme un talent qui ne peut que s’épanouir davantage. Enfin Laurentia Tan (SIN) a réalisé un parcours remarquable. Catégorie 'On les connaît déjà mais pas forcément sur le podium', Lauren Barwick (CAN), Sara Morganti (ITA), Elke Philipp (ALL), Nicole Den Dulk (P-B), Silvia Veratti (ITA) ont toutes prouvé que leur présence dans un événement équestre mondial était justifié. Et puis, les géants, ceux qui tuent le concours quand ils rentrent en piste : l’immense et élégant Pepo Puch (avec sa jument légendaire), l’irrésistible (au propre comme au figuré) Lee Pearson, la très grande Hannelore Brenner(ALL). Une journée avec du show, des choix musicaux parfois surprenants mais toujours entraînants et des chevaux dans le mouvement… Good show. À retrouver (avec des pays en moins bien sûr) aux Européens de 2015 ? Toujours en Normandie !

LES BLEUS


Anne-Frédérique Royon (grade Ib) a vraiment réalisé une très belle performance ce matin. Même si son classement ne peut traduire cette réalisation (elle est dans la catégorie des titans tout de même), elle a montré son vrai niveau, découvrant également qu’en s’autorisant à se faire plaisir elle avait là une piste de travail pour les échéances à venir. Vladimir Vinchon, Nathalie Bizet, José Letartre, Thibault Stoclin, Céline Gerny ainsi que tout le staff était là pour la soutenir. Elle remet ainsi un peu de baume au cœur d’une équipe qui n’a jamais vraiment trouvé sa place, une des causes évidemment la trop grande jeunesse des couples. Mais ce n’est pas la seule raison. Et souhaitons que ce recul substantiel des Français dans le classement international soit aussi l’occasion pour chacun et tous de se poser les bonnes questions et d’y apporter les bonnes réponses. Il le faudra bien car de nouveaux pays se positionnent en concurrents et de nombreux cavaliers ont beaucoup progressé.

LES TOPS


Que dire un jour de RLM ? Tous ceux qui étaient sélectionnés aujourd’hui avaient leur mot à dire. Mais évidemment Hannelore Brenner, Michèle George, Rixt van der Horst… Les podiums en quelque sorte… Et puis ce duel qui joue et se rejoue entre Pepo Puch et Lee Pearson de concours en concours, titanesque, brillantissime puisqu’ils sont contraints de donner le meilleur à chaque sortie. Et qui fait le plus grand plaisir des spectateurs conscients d’assister à des performances de valeur exceptionnelle.

LE FLOP


Un tout petit flop, plutôt une déconvenue. On attendait tellement la Reine Natasha Baker que ses 'contre-performances' ont évidemment un peu déçu. Mais elle vit aussi l’arrivée de cavaliers qui ont progressé et qui osent… notamment remettre en jeu sa suprématie. La leçon qu’elle en tire ? Travailler plus, se remettre en question. 

Dominique-Laurence Repessé

À lire également...

Réagissez