LE FRANCAIS ROMUALD POARD SE QUALIFIE POUR LA FINALE!

Romuald Poard a remporté son ticket pour la finale de samedi. Photo Scoopdyga.

Vendredi 29 août - 18h50 | Marie de Pellegars

LE FRANCAIS ROMUALD POARD SE QUALIFIE POUR LA FINALE!

Si ce pattern n°5 choisi par les juges n’était pas le plus difficile aux dires des reiners, il a pourtant donné du fil à retordre aux participants de cette consolante ! Après avoir enchaîné des revers au cours des deux premières journées, les Bleus misaient tout sur cette épreuve pour se faire une place en finale. Chez les Bleus, seul Romuald Poard a pu se qualifier pour la finale de samedi grâce à un score de 216,5 points. Il est d'ailleurs annoncé comme le premier partant de la finale, de quoi remettre une bonne dose de pression !


L'ESSENTIEL

La journée avait mal commencé pour la France : après Franck Perret, c'était au tour du tricolore Cédric Guerreiro de prendre  15 points de pénalité après une erreur sur un grand cercle, tandis que sa femme et coéquipière, Anne-Sophie Guerreiro, n’est pas parvenue à mener Chicken Sandwich au delà des 211 points. La surprise est toutefois venue du tricolore Romuald Poard, qui dépasse les espérances en prenant 216,5 points à l’issue d’un parcours audacieux, ce qui lui offre une cinquième place ex-aequo avec le Brésilien Paulo Koury Neto. Ils obtiennent tous deux un ticket pour la finale de samedi !

Le reste du classement reste, sans grande surprise, dominé par le seul Américain à concourir ce jeudi après-midi, Troy Heikes, qui fait une démonstration de force en enregistrant simultanément 4 points de pénalités sur un spin, puis un gain de 5 points sur le stop suivant. En deuxième position, on retrouve le Canadien Cody Sapergia, qui avait placé la barre haute dès le début de l’épreuve en s’inscrivant à 219 points, soit presque 4 points de plus que lors de son premier passage.

Derrière lui, le Britannique Josh Collins prend la troisième place avec 218 points, suivi par l'Italien Stefano Ferri, qui arrive quatrième avec 217 points. 

Tous les six sont donc repêchés pour la finale qui aura lieu ce samedi soir au Parc des expositions de 20h à 22h. Le Français Romuald Poard sera d'ailleurs le premier à prendre le départ. Il affrontera les 21 meilleurs reiners du championnat, tel que le multi-médaillé et grand favrori de la compétition Shawn Flarida (Etats-Unis) ainsi que le couple Mandy et Tom MacCutcheon, sans oublier les Belges Cira Baeck et Ann Poels Fonck. La bataille s'annonce rude !

LES BLEUS

La journée aura encore été forte en émotions pour la France ! Alors qu’il s’élançait parmi les premiers compétiteurs, le reiner Cédric Guerreiro a essuyé 15 points de pénalité… pour une levée de postérieurs en plein cercle au galop, comme l’a connue avant lui son compatriote Franck Perret mardi après-midi. Une erreur d’un instant qui a eu raison de tous les espoirs de Cédric Guerreiro et le positionne bon dernier du classement. 'C’était un peu notre finale à nous. Je suis extrêmement déçu, surtout que mon cheval n’avait jamais fait ça. Je pense que je n’ai pas eu la bonne stratégie pour le préparer. J’ai voulu arriver avec un cheval qui restait frais mais c’était une erreur », affirmait le cavalier à sa sortie de piste. Son entraîneur, Guy Duponchel, salue toutefois la qualité du reiner : 'C’est un cavalier qui a fait les Championnats d’Europe et participé deux fois à l’équipe de France. Cette fois-ci, il a peut-être remis ses jambes un peu trop d’un coup comme cela peut arriver', nuance-t-il. 

Quelques minutes plus tard, le passage de Romuald Poard renverse la donne : grâce à un parcours audacieux qui mise sur les forces d’un cheval qu’il a dressé lui-même, le tricolore décroche 216,5 points. 'Je suis extrêmement content. J’ai showé le cheval comme on m’a dit de le faire, c’est-à-dire en allégeant la main et en lui faisant confiance, et cela a payé. Je m’étais fixé un objectif de 216, et je l’ai même dépassé d’un demi point', résume-t-il, encore sous le choc. L’entraîneur Français, Guy Duponchel, est aux anges : 'Je suis vraiment content pour lui. C’est un cavalier qui monte en puissance et qui avait tellement envie d’y arriver en débutant la saison. Nous avions décortiqué son pattern avant d’entrer et il a fait ses points partout', affirme-t-il.

Dernière Bleue à shower, Anne-Sophie Guerreiro tente le tout pour le tout avec sa « Poulette », mais perd pied lorsqu’elle manque un quart de tour sur son spin et termine à 211 points (18e place ex-aequo). 'La jument était là et s'est donnée comme elle pouvait. La grosse pénalité est pour moi, car je lui ai demandé de stopper trop tôt', résume la tricolore, encore rougie par son passage. 'Je suis un peu déçue, mais pas par la jument. Il y a encore une marge de progression pour moi', résume Anne-Sophie Guerreiro, qui compte désormais prendre un peu de repos avant de préparer de nouveaux chevaux pour les prochains Futurity NRHA.

LES TOPS        

Berceau du reining, l’Amérique fait toujours rêver en vertu de ses performances et de la qualité de ses chevaux : l’Américain Troy Heikes n’a pas failli à cette règle, puisqu’il a su transformer sa participation à la consolante en un tour de force. Le reiner, qui était donné avant dernier dans l’ordre de passage, a renversé le cours du classement en amorçant un parcours axé sur la vitesse et la précision, avec des spins et des changements de pieds parfaitement exécutés. En milieu de pattern, le cavalier perd 4 points de pénalité sur un arrêt… qu'il regagne dès le spin suivant en enregistrant +5 points ! Il termine sous les ovations du public à 220 points, ce qui le propulse directement à la tête du classement.

De son côté, le Britannique Josh Collins a séduit par la fluidité et la rapidité de son parcours. A tel point qu’on aurait pu croire qu’il ne tenait qu’à un fil lors de ses grands cercles ! Grâce à ses deux spins rapides et parfaitement exécutés, il peut se targuer de finir troisième, à 218 points.

Enfin, le Canadien Cody Sapergia, qui faisait partie des premiers cavaliers à s’élancer, a mis son empreinte dès le début des épreuves en profitant d’un parcours relevé pour empocher 219 points. Un score qui est resté hors d’atteinte jusqu’à l’arrivée de Troy Heikes !

LES FLOPS

Malgré le haut niveau de cette compétition, aucun cavalier n’aura été disqualifié au cours de cette consolante. Preuve en est, s’il en faut, que les spectateurs ont pu voir du grand spectacle, qui laisse présager de ce que pourrait être encore la finale de samedi. L’ensemble des compétiteurs, hormis le Français Cédric Guerreiro et le Belge Piet Mestdagh, se sont d’ailleurs inscrits au dessus de la barre des 210 points !

Le Belge Piet Mestdagh, qui passait bon dernier au sein de l’ordre de passage avec RS Spat Mano War, ne semblait vraiment pas dans son assiette ce jeudi. Après avoir perdu des points sur un spin ainsi que ses changements de pied, il termine par un rollback où son cheval manque de chuter, avant de se faire emporter sur les dernières montées de ses stops. Il finit avant-dernier à 201,5 points.

Au Parc des expositions de Caen, Marie Lyan

À lire également...

Réagissez