'MAINTENANT, IL FAUT SE LANCER DANS L’ARÈNE!', GENEVIÈVE MÉGRET

Dominique et Geneviève Mégret, honorés lors du dernier Jumping de Bordeaux. Photo Scoopdyga

Vendredi 29 août - 18h46 | Marie de Pellegars

'MAINTENANT, IL FAUT SE LANCER DANS L’ARÈNE!', GENEVIÈVE MÉGRET

À cinq jours de la Chasse des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, Geneviève Mégret souhaite aux Français les meilleures performances possibles et espère qu’ils décrocheront la médaille d’or à domicile. Elle croit évidemment dans les chances de sa cavalière Pénélope Leprevost et de sa bondissante Flora de Mariposa.

 

GrandPrix-Replay.com : Quel est votre état d’esprit à moins d’une semaine du début des épreuves de saut d’obstacles?

Geneviève Mégret : Je ne ressens pas encore la pression, mais l’échéance se rapproche et cela ne va pas tarder! Je suis allée voir Pénélope et Flora à l’entraînement lundi. La jument est en pleine forme. Pénélope et Flora ont un mental d’acier et une détermination à toute épreuve. Ce serait formidable qu’elles obtiennent une médaille à domicile, mais ce ne sera pas facile compte tenu de la concurrence. J’ai confiance en ma jument, même si elle est jeune. Pénélope croit beaucoup en elle et Philippe Guerdat qui l’a sélectionnée, y croit aussi depuis longtemps.

GPR. : Pensez-vous que le jeune âge de Flora, neuf ans, puisse poser quelques difficultés?

G.M. : Elle n’a pas encore l’expérience de ce genre d’événement. Il faudra réussir à conserver son moral d’acier jusqu’au bout. Physiquement, Flora va très bien. Mais, il ne faut pas oublier qu’un événement mondial comme celui-ci est une succession d’épreuves difficiles et exigeantes. Le premier objectif est évidemment la médaille par équipe. Ensuite, le but est bien entendu d’aller le plus loin possible. Quoi qu’il arrive ma jument prendra de l’expérience pour l’avenir.

 

GPR. : Que pensez-vous de la finale à quatre?

G.M. : J’appréhende un peu cette finale à quatre si Flora parvenait à s’y qualifier. Pour le public, c’est un moment spectaculaire. Pour les cavaliers, c’est formidable de pouvoir monter des chevaux qu’ils côtoient toute l’année. Mais pour nous, propriétaires, c’est plus stressant. Nous n’aimons pas forcément prêter nos chevaux aux autres !

 

GPR. : Croyez-vous dans les chances de la France?

G.M. : Oui, j’y crois, nos cavaliers sont des champions et savent se sublimer dans les grandes occasions. J’espère évidemment que la France décrochera la médaille d’or par équipes, mais une dizaine d’équipes peut prétendre à la victoire. L’Allemagne et États-Unis, qui sont très performants ces derniers temps, sont favoris. Toutefois, les favoris ne sont pas toujours les gagnants. La compétition est très ouverte, et c’est ce qui est passionnant! Maintenant, les Français sont en forme. Je leur souhaite le meilleur.

 

GPR. : Qu’avez-vous pensé du stade d’Ornano que vous avez découvert lors des événements test?

G.M. : J’avais déjà trouvé ce stade impressionnant lors du test event. Après la cérémonie d’ouverture, mon opinion n’a pas changé, loin de là! Maintenant, il faut se lancer dans l’arène!

Propos recueillis par Daphné Godfroy

À lire également...

Réagissez