CHARLOTTE DUJARDIN RAFLE LA MISE DU GRAND PRIX SPÉCIAL À D'ORNANO

Une fois encore, les Britanniques Charlotte Dujardin et Valegro se sont couverts d'or. Photo PSV/Morel

Jeudi 28 août - 09h53 | Daphné G

CHARLOTTE DUJARDIN RAFLE LA MISE DU GRAND PRIX SPÉCIAL À D'ORNANO

Aujourd’hui, les trente meilleurs cavaliers du Grand Prix se sont lancés dans la course aux médailles du Grand Prix Spécial. Comme tout le monde l’attendait, Charlotte Dujardin a décroché le Graal et s’est couverte d’or avec son fidèle Valegro. Elle a devancé sa plus grande rivale, Helen Langehanenberg portée par Damon Hill. Le podium a été complété par une jeune recrue allemande, Kristina Sprehe qui a mené son Desperados FRH au bronze.

L’ESSENTIEL

Les premières médailles individuelles ont été distribuées en fin de journée au terme du Grand Prix Spécial. Charlotte Dujardin, championne d’Europe mais également championne olympique en titre, a ajouté une énième médaille à son palmarès en remportant le premier titre individuel de dressage de ces Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie. La Britannique a composé avec son fidèle Valegro qui lui aura quand même fait vivre quelques frayeurs en commettant une première faute lors d’un enchaînement pas puis piaffer et une seconde lors de la diagonale de changements de pied aux deux temps. Ces scores ont néanmoins été notamment effacés par l’excellent 9,5 attribué au premier allongement au trot ou encore au 9,1 des changements de pied au temps. L’amazone s’est donc imposée avec un total de 85.602% et n’a fait qu’une bouchée de sa plus grande rivale en l’absence de Matthias Alexander Rath et Totilas, Helen Lagehanenberg. L’Allemande a pu compter sur le talent de Damon Hill pour sortir de piste avec un score de 84.510%. Une nouvelle fois le duel a eu lieu. Kristina Sprehe continue quant à elle sur sa lancée. Après voir mener le Grand Prix un long moment durant, elle a à nouveau mis en avant son géni avec Desperados FRH et a réussi à doubler des grands noms de l’équitation tels que Adelinde Cornelissen et Jerich Parzival, quatrièmes, ou encore Tinne Vilhelmson Silfven et Don Auriello, cinquièmes. Avec une reprise notée à 79.762%, la jeune amazone s’est parée de bronze.

LES BLEUS

Deux Tricolores étaient finalement au départ de ce Grand Prix Spécial, Arnaud Serre, dix-huitième hier, et Marc Boblet, trente-et-unième lors du Grand Prix mais ayant bénéficié du forfait d’Isabell Werth et Bella Rose 2. Ce dernier a été le premier du clan bleu à s’élancer accompagné de sa talentueuse Noble Dream*Concept Sol. La fille de Caprimond a une nouvelle fois déroulé une belle partition en étant à l’écoute de son cavalier. Les piaffer ont quelque peu péché mais le couple a tout de même atteint 70.924%.  Arnaud Serre, quant à lui, s’est présenté dans l’arène en fin de matinée avec Robinson de Lafont*de Massa. Le duo français a parfaitement débuté sa reprise, la note moyenne s’envolant même mais les mouvements au galop et plus particulièrement les changements de pied au temps comme aux deux temps ont posé des problèmes. 4,4 pour le premier, 3,6 pour le second et, au plus grand damne du public, la moyenne s’abaisse. Le couple sort finalement avec 70.112%. Une première à ce niveau plutôt réussie pour les cavaliers de l’Hexagone donc. Ils finissent respectivement vingt-septième et vingt-quatrième.

LES TOPS

Parmi les plus grands noms de l’équitation, trois jeunes prodiges se sont fait remarquer par leur brillante performance. La première a été celle du Néerlandais, membre de l’équipe des Pays-Bas médaillée de bronze hier, Diederik van Silfhout avec Arlando NH. Agé de seulement vingt-six ans, le cavalier a signé une reprise en 75.926%. Le seul point noir de la reprise a été les mouvements au pas qui n’ont pas séduit les juges. Le couple a terminé à une belle neuvième place après avoir mené durant une dizaine de passages. La médaille d’or fictive lui a finalement été dérobée par la jeune américaine Laura Graves âgée de vingt-sept ans. En selle sur Verdades, l’amazone a réalisé le score de 77.157% qui lui a permis de tenir le leadership le temps de quelques passages. Elle a finalement terminé huitième. Déjà impressionnante hier, la surprise est une nouvelle fois venue de Morgan Barbançon Mestre qui sous les yeux de son champions de copain, Nicola Philippaerts, a une nouvelle fois éblouit avec son Painted Black. Ses 74.902% lui ont offert une belle quinzième place. Le public aura donc le plaisir d’acclamer une nouvelle fois demain, lors de la Reprise Libre en Musique, le Néerlandais, l’Américaine et l’Espagnole.

LES FLOPS

La plus grande déception de la journée est venue de l’absence sur le podium d’Adelinde Cornelissen. La Néerlandaise, médaillée de bronze par équipes avec Jerich Parzival, a réalisé quelques erreurs qui l’ont écarté du podium pour seulement quelques dixièmes. Elle a dû se contenter de la médaille en chocolat.

Certains des grands noms du dressage international ne sont pas parvenus aujourd’hui à tirer leur épingle du jeu et ont donc réalisé leur dernier tour de piste lors de ce Grand Prix Spécial. Parmi eux, Patrik Kittel s’est retrouvé aux portes de la Reprise Libre en Musique en terminant dix-septième. Associé à Watermill Scandic, le Suédois a répété les erreurs dans l’allongement au trot mais également lors des changements de pied qui ont fait baisser son score jusqu’à ce qu’il s’arrête à 74.860%.  L’autre déception vient de sa compatriote Minna Telde qui, avec Santana, est habituée à des scores aux alentours de 73%, a ici signé une performance notée à 71.359%, la reléguant à la vingt-troisième position. Enfin, Edward Gal, victime de la blessure de son cheval de tête, Glock’s Undercover, a dû s’élancer à Caen avec Glock’s Voice et n’a donc pas été en mesure de réaliser les performances espérées. Le fils de De Niro n’a, de toute sa carrière, présenté que deux Grands Prix Spéciaux totalisant 77.063% pour le premier et 76.645%.  Aujourd’hui le couple a à peine dépassé les 70% puisque son score final est de 70.392%. Ils se sont donc classés vingt-cinquièmes.

La dernière surprise de la journée a été mise en scène par Anna Kasprzak qui avec Donnperignon a commis une erreur dans sa reprise. Au galop, au lieu de se lancer dans son appuyer à droite, la Danoise débute une diagonale de changements de pied aux deux temps. Sonnée par le jury elle reprend le cours de sa reprise au bon endroit et la termine sans se déconcentrer puisque les tableaux affichent 77.269% et la septième place.

 

Les résultats ici.

À Caen, Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez