ADELINE HÉCART NE SE POSE PLUS DE QUESTIONS

Adeline Hécart et Question d'Orval ont remporté cet après-midi leur deuxième Grand Prix CSI 2*. Photo Pixels Events

Mercredi 20 août - 20h18 | Daphné G

ADELINE HÉCART NE SE POSE PLUS DE QUESTIONS

Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître ! Partie en numéro un sur le difficile tour imaginé par Jean-Paul Lepetit, la cadette de la famille Hécart a surpris l’assistance en signant un magnifique parcours sans faute avec Question d’Orval, une fille de Rosire âgée de dix ans. Elle réédita son exploit au barrage, finalement seule à réaliser le doublé, synonyme de victoire, la deuxième de sa jeune carrière après Fontainebleau en début de saison. La Britannique Emma O’Dwyer s’empare de la deuxième place, devant le Manchois Julien Épaillard.


Le fidèle public manchois a bravé la pluie pour assister à l’ultime temps fort de ce Normandie Horse Show 2014. Celle-ci n’aura d’ailleurs pas été épargnée par la météo, alternant entre pluie, vent, soleil qui se sont succédés sur la grande piste en sable en ce dimanche 17 août. Le parcours a posé des problèmes à beaucoup de cavaliers, notamment la Britannique Jemma Kirk, victorieuse samedi après-midi de l’épreuve principale avec son vieux Wexford (dix-huit ans). L’un des enchaînements clés de ce tracé proposait une rivière suivie d’un double de verticaux de 3,50m très légers, mettant les chevaux à l’effort. Ni Timothée Anciaume  avec Olympique Libellule, ni Laurent Goffinet  sur Rêve de la Chapelle, ni même Mathieu Billot porté par le puissant Shiva d’Amaury ne trouvèrent d’ailleurs la solution, tandis que la Championne de France des jeunes cavaliers Margaux Rocuet manqua le barrage pour quelques centièmes de trop…

Les déclarations des cavaliers

'Mon père m’a inculqué le sens du rythme', explique Adeline. Effectivement, on remarque une certaine similitude entre le père, Michel, et sa fille, tous deux très proches puisqu’ils travaillent ensemble au haras de la Roque, dans le Calvados. 'Je ne l’ai pas encore appelé mais nous allons certainement en reparler'. Modeste sur sa performance inattendue, Adeline a avoué avoir longtemps eu comme modèle Julien Épaillard lui-même, qu’elle bat aujourd’hui. 'J’apprécie l’homme et le cavalier à la fois' précise-t-elle. Elle est la deuxième cavalière à s’imposer dans le Grand Prix du CSI 2* de Saint-Lô, après la Suissesse Claudia Gisler.

'Elle a pris tous les risques, très bien tourné et j’ai dû tout tenter. Je fais faute dans le double de verticaux, mais le cheval n’est pas revenu exactement comme je le voulais. Je n’ai pas encore tous les codes avec lui, ce n’est que son troisième grand prix de ce niveau. Il dépasse mes attentes car je le considérais comme cheval de vitesse et de derby (il gagne Le Touquet, ndlr). Je vais peut-être essayer de participer aux championnats de France' a déclaré Julien Épaillard. Son partenaire du jour, Pygmalion du Rozel, âgé de onze ans, va poursuivre sa saison 'pour prendre du métier'.

'J’ai avancé dès le premier tour car ici à Saint-Lô, et en général en France, les cavaliers vont très vite' avoue Emma O’Dwyer, la troisième de ce Grand Prix aux couleurs du Conseil Général de la Manche. La jolie britannique aux yeux bleus a dominé les classements, ce qui lui permet de repartir avec le trophée de la Meilleure Cavalière. À dix-neuf ans, et après une année sabbatique consacrée aux chevaux, Emma a obtenu une bourse au sein d’une université. 'Cela va me permettre d’étudier les sciences et de continuer ma carrière à haut niveau.'


'J’ai gagné deux Grands Prix, trois concours où je suis meilleur cavalier…depuis un mois et demi, je suis sur un petit nuage' a déclaré Benjamin Devulder, auteur d’un NHS 2014 très fructueux qui le couronne meilleur cavalier à l’issue des deux week-ends.

À Saint-Lô, Xavier Boudon

Les résultats ici. 

À lire également...

Réagissez