BERTRAM ALLEN PROPHÈTE EN SON PAYS

Bertram Allen, dix-neuf ans, et Molly Malone V se sont imposés dans le Grand Prix du CSIO 5* de Dublin. Photo Scoopdyga

Lundi 11 août - 15h35 | Daphné G

BERTRAM ALLEN PROPHÈTE EN SON PAYS

Le cavalier irlandais de dix-neuf ans Bertram Allen termine la saison des CSIO comme il l’avait commencée : par une victoire, avec [Molly Malone V], sur la pelouse humide du Grand Prix du CSIO 5* de Dublin. Les deux Français Timothée Anciaume et Jérôme Hurel se partagent la troisième marche du podium.


C’était un dimanche d’été comme les autres en Irlande : de la pluie, du vent, quelques rayons de soleil et encore de la pluie. Gorgée d’eau, la pelouse de la RDS Arena semblait avoir été piétinée par endroits par les rugbymen du Leinster qui y évoluent le reste de l’année. « C’était difficile, mais pas insurmontable », résume le Français Timothée Anciaume, passé entre les gouttes avec [Paddock du Plessis*HN] pour signer l’un des huit sans-fautes de l’après-midi.


Les conditions humides et glissantes ont tout de même fait leur lot de victimes, parmi lesquelles le numéro un mondial écossais Scott Brash, contraint de mettre le clignotant après deux fautes précoces d’[Hello Sunshine], et le dernier vainqueur de la Coupe du monde, Daniel Deusser, avec [First Class van Eekelghem]. Cédric Angot et Frédéric David n’ont pas eu davantage de réussite sur [Rubis de Preuilly] et [Equador Van’T Roosakker]. Les deux Français ont regardé au sec le barrage de leurs compatriotes Timothée Anciaume et Jérôme Hurel.


La belle semaine américaine


Prudent après avoir vu les deux premiers barragistes se prendre les pattes dans le tapis instable de l’arène dublinoise, Anciaume a signé le premier sans-faute dans un temps de référence égalé quelques secondes plus tard par Jérôme Hurel et [Quartz Rouge]. « Un pur hasard », s’en sont amusés les deux hommes, aussi surpris que « ravis » de partager les honneurs de la troisième place. Alors que la short-list des Jeux équestres mondiaux devrait tomber dans les prochains jours, ce n’était pas le plus mauvais moment pour se montrer. « Je suis à disposition si besoin », ont-ils d’ailleurs glissé d’une même voix. Le message est passé.


C’était un dimanche d’été froid et pluvieux. Une de ces journées où les saisons s’enchaînent aussi vite que se vident les pintes dans les pubs de Temple Bar. Bref, c’était un temps d’Irlandais et Kent Farrington l’a appris à ses dépens. En selle sur [Uceko], l’Américain pensait avoir fait le plus dur en rabotant de deux secondes la marque établie par nos deux Français. « J’ai poussé Bertram à prendre des risques et il a su répondre présent. Je lui tire mon chapeau », a applaudi Farrington, beau joueur au terme d’une belle semaine dublinoise pour les États-Unis.


Sans complexe du haut de ses 19 ans, Bertram Allen est allé encore plus vite pour signer sa deuxième victoire en Grand Prix après Lummen en début de saison. « C’est évidemment la plus belle, a confié le dernier rescapé irlandais avec la timidité de ses jeunes années. J’ai tenté ma chance, je suis allé aussi vite que j’ai pu et ça a payé. » Slàinte !


A Dublin, Sébastien Duval


Le classement

1. Bertram Allen (IRL) et Molly Malone V

2. Kent Farrington (USA) et Uceko

3. Timothée Anciaume (FRA) et Paddock du Plessis*HN

4. Jérôme Hurel (FRA) et Quartz Rouge

5. Daniel Bluman (COL) et Apardi

6. Ian Millar (CAN) et Dixson

7. Alexander Zettermann (SUE) Cafino

8. Jessica Springsteen (USA) et Vindicat W

Les résultats ici. 

À lire également...

Réagissez