ROLAND GRIMM ET EVEN TO HEAVEN AU PARADIS SUR LE GRAND PARQUET!

Roland Grimm et Even To Heaven ont signé deux tours magnifiques, cet après-midi sur le Grand Parquet de Fontainebleau. Photo PSV Morel

Lundi 04 août - 17h41 | Daphné G

ROLAND GRIMM ET EVEN TO HEAVEN AU PARADIS SUR LE GRAND PARQUET!

Le premier week-end de compétition du Grand Prix Classic Summer Tour vient de s’achever sur la victoire Roland Grimm et Even To Heaven dans le Grand Prix à 1,45m du CSI 2* aux couleurs de CWD. Au terme d’un beau barrage à six, le Suisse a devancé deux Français, Alexandra Francart et Christian Hermon. Le Summer Tour se poursuit avec des épreuves nationales, dès demain matin au stade équestre du Grand Parquet.

Une belle surprise est venue clore le premier week-end de compétition ensoleillé et en tout point réussi de ce tout premier Grand Prix Classic Summer Tour. Premier à réussir le sans-faute sur un parcours technique, corsé et sélectif, au mérite d’une véritable démonstration, Roland Grimm n’a nullement souffert de sa position de premier barragiste. Livrant un second tour exemplaire, le cavalier de Saint-Gall, qui a travaillé quelques années aux côtés de Markus Fuchs, n’a pas hésité à lancer Even To Heaven à plein régime dès la première ligne menant vers le triple réduit en double, profitant des grandes et belles foulées d’Even To Heaven, un fils Hanovrien d’Espri et d’une mère par Freedom âgé de treize ans.

Il s’agit d’une demi-surprise, puisque l’on attendait une victoire d’un des nombreux très bons couples français au départ, mais cet Even To Heaven (littéralement 'même au paradis' en français) n’en est pas à son coup d’essai. Loin de là. Il a en effet déjà offert à son cavalier de toujours les Grands Prix CSI 2* de Bairo en 2009 et Boll en 2011. Il avait également terminé quatrième du Grand Prix CSIO 3*-W de Sopot en 2011 et même pris part à la Coupe des nations de Calgary en 2012! Plus que la hauteur des barres, le cheval semble particulièrement sensible aux terrains sur lesquels il galope. Et à ce titre, il a vécu un très beau week-end sur le Grand Parquet. 'J’étais déjà venu participer à un autre CSI 2* il y a un mois. Je n’avais pas gagné, mais le cheval avait adoré, et moi aussi évidemment. C’est un terrain fabuleux pour un concours hippique. Mon cheval est très fort quand il a la place pour galoper. Nous en avons bien profité. Partir en premier ne m’a pas fait peur. Even To Heaven a de l’expérience et je savais que je pouvais gagner. Je suis très heureux de cette victoire. Nous reviendrons. L’organisation est vraiment parfaite ici.'

 

Alexandra Francart, une cavalière heureuse

Après son passage, cinq couples se sont lancés à l’assaut de son chronomètre. Christian Hermon n’a pas touché une barre avec son beau Phédras de Blondel, mais il a accusé un peu moins de deux secondes de retard sur la ligne d’arrivée. Il a dû se contenter de la troisième place. En effet, la deuxième lui a aussitôt été chipée par Alexandra Francart et Sassicaia, sa jeune fille de Landor S et d’une mère par Nidor Platière âgée de huit ans. La Champenoise a tenté sa chance, et même si elle a dû s’avouer vaincue pour une seconde et demie, elle n’a pas caché sa satisfaction. 'Je suis très contente. Comme mes autres chevaux, Sassicaia progresse vite et bien. Nous suivons scrupuleusement le plan que j’avais dessiné en début de saison, à savoir alterner entre des CSI 2* et des épreuves un peu plus basses. Tout se passe bien. Nous allons continuer ainsi. C’est une jument très compétitive, mais pas tout à fait prête à gagner, car encore un peu timide. Elle va continuer à suivre son petit bonhomme de chemin.'

Deux Belges ont tenté leur chance dans ce barrage. On a d’abord pu apprécier la galopade et le respect et d’Opodium du Vivier, le frère de la géniale petite Rosette, montée par Alexandre Fontanelle, et le propre frère de Quidam du Vivier, vainqueur de la Chasse de la dernière finale de la Coupe du monde avec Pius Schwizer. Sous la selle du Marine Scauflaire, le fils de Socrate de Chivre et d’Uranie du Vivier par Iris Landai, né à Brecey chez Arnaud Marseault, a signé un probant double sans-faute sans parvenir toutefois à s’approcher du temps de canon d’Even to Heaven et Roland Grimm. Avec le sBs Upper Class Hero, Gauthier Mercenier, lui, a concédé deux fautes et du temps dépassé. Enfin, Alix Ragot, qui a tenté de forcer la décision en sa faveur, a essuyé un refus de Riale Darmenonville, sa fille de Calvaro, devant l’oxer placé dans la descente, en milieu du barrage.

Le Grand Prix Classic Summer Tour continue avec des épreuves nationales, dès demain matin au stade équestre du Grand Parquet. Le week-end prochain, l’équipe de Grand Prix Magazine aura l’honneur d’y accueillir le Meeting des Propriétaires de saut d’obstacles, de hunter et de dressage, ainsi que le championnat de France des Amazones. Le Meeting de concours complet s’est quant à lui achevé dès cet après-midi.

À Fontainebleau, Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats du Grand Prix CSI 2* à 1,45m CWD ici

À lire également...

Réagissez