CHRISTIAN AHLMANN ET CODEX ONE, SACRÉE CONFIRMATION!

Deux semaines après leur exploit d'Aix-la-Chapelle, Christian Ahlmann et Codex One ont récidivé cet après-midi à Valkenswaard. Photo Stefano Grasso/LGCT

Lundi 04 août - 16h27 | Daphné G

CHRISTIAN AHLMANN ET CODEX ONE, SACRÉE CONFIRMATION!

Christian Ahlmann et Codex One se sont adjugé la dixième étape du Global Champions Tour, cet après-midi à Valkenswaard. Sevrée de Français, cette escale néerlandaise a vu le triomphe de l’Allemagne et de l’écurie Beerbaum, tandis que le Suédois Rolf-Göran Bengtsson a repris la tête du classement général.

 

En raison de la concurrence proche des CSIO 5* de Gijón et Hickstead, le CSI 5* de Valkenswaard n’a pas attiré un plateau aussi impressionnant que d’habitude. L’absence des cavaliers français, retenus en Grande-Bretagne, et surtout en Espagne, n’a pas empêché le public néerlandais d’assister à un nouveau Grand Prix en deux manches avec barrage à 1,60m, couru par quarante-cinq couples sur le beau terrain en herbe de la propriété de Jan Tops, fondateur et toujours patron du Global Champions Tour.

À l’issue de la première manche, on a dénombré treize sans-faute. Ouverte comme toujours aux dix-huit meilleurs couples, la seconde manche en a vu huit réitérer leur clear round, tandis que l’Américain Kent Farrington n’est pas reparti avec Voyeur. Ce deuxième tour a réservé quelques surprises,  à l’image des doubles sans-faute de l’Ukrainien Oleksandr Onyshchenko sur Valentino Velvet, l’ancienne monture de Simon Delestre, et de la Canadienne Tiffany Foster sur Southwind VDL, un hongre de quinze ans qui n’avait jamais connu pareille fête, pas même lorsqu’il évoluait avec Cameron Hanley ou Jos Lansink. À domicile, les Néerlandais, eux, se sont vu fermer la porte du barrage, Gert-Jan Bruggink, Maikel van der Vleuten et Leopold van Asten fautant tous les trois en seconde manche sur Vampire, VDL Groep Verdi TN et VDL Groep Zidane.

Au terme de ce barrage à huit, la huitième place est revenue au magnat ukrainien, accusant six points de pénalité, et sûrement fort satisfait d’être allé jusque-là. La septième est revenue au Cheikh qatari Ali Bin Khalid al-Thani, auteur du tour à quatre points le moins rapide avec l’excellente  Vienna Olympic, neuf ans. Un poil plus rapide, Foster a terminé sixième, pas si mal. Un autre Ukrainien, Cassio Rivetti, a pris la cinquième place avec Vivant, quatre points aussi. Même score pour Rodrigo Pessoa et Status, quatrièmes, avec un temps qui aurait pu offrir la troisième place au Brésilien s’il n’avait pas fauté. Peu importe, sa monture semble clairement monter en puissance en vue des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie.

Rolf-Göran Bengtsson prend le pouvoir

Ce Grand Prix a accouché de trois triples sans-faute, lesquels se sont naturellement partagé le podium. Ils se sont départagé au chronomètre, sans toutefois prendre tous les risques, montant chacun leur cheval pressenti pour disputer les JEM. La victoire est revenue à Christian Ahlmann et Codex One. Déjà consacré voici deux semaines à Aix-la-Chapelle, l’excellent couple allemand a définitivement confirmé son retour au premier plan. On voit mal désormais comment Otto Becker pourrait lui préférer une autre paire. L’an passé, rappelons qu’Ahlmann et son fils Hanovrien de douze ans par Contendro I avaient terminé douzièmes des championnats d’Europe d’Herning, où ils avaient grandement contribué à la médaille d’argent allemande. En Normandie, ils retrouveront sans doute un autre couple vu à Herning, celui formé par Ludger Beerbaum et Chiara 222, troisième ce soir. Ce soir, le patron a dû s’avouer vaincu devant son meilleur employé, le Suédois Henrik von Eckermann, associé à son ancienne crack, la délicate et puissance Gotha FRH. Pas mal pour une jument réputée craintive sur herbe! Nul doute qu’on retrouvera aussi ceux-là à Caen.

Au classement général provisoire du GCT, après dix étapes, Ahlmann se replace au dixième rang, von Eckermann, déjà deuxième samedi dernier à Chantilly, au troisième rang, tandis que Ludger occupe la cinquième place. Ce soir, le circuit a changé de patron, puisque le Suédois Rolf-Göran Bengtsson, dixième du Grand Prix avec Unita Ask, a doublé l’Australienne Edwina Tops-Alexander, ayant accusé trois fautes au premier tour de son Selle Français Old Chap Tame. Le meilleur Français, Kevin Staut, est septième, Pénélope Leprevost, treizième. Mais les Français ont vraisemblablement d’autres chats plus importants à fouetter ce week-end…

Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats du Grand Prix de Valkenswaard ici

Le classement général du Global Champions Tour ici

À lire également...

Réagissez