LA FRANCE PREND L’EAU DANS LES ASTURIES…

Aymeric de Ponnat et Armitages Boy, ici à La Baule, ont sévèrement contreperformé cet après-midi. Photo Scoopdyga

Mardi 05 août - 10h43 | Marie de Pellegars

LA FRANCE PREND L’EAU DANS LES ASTURIES…

À un mois des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, l’équipe de France de saut d’obstacles n’a guère rassuré, cet après-midi à Gijón, lors de la Coupe des nations de l’Officiel d’Espagne. Après un premier tour très convaincant de Pénélope Leprevost, probante de Simon Delestre et surtout inquiétant pour Roger-Yves Bost et Aymeric de Ponnat, Philippe Guerdat a retiré son équipe de la compétition. Les États-Unis, comme hier à Hickstead, se sont imposés. La Suisse et la Grande-Bretagne ont complété le podium.

LES BLEUS

L’équipe de France de saut d’obstacles a vécu une drôle d’après-midi, sur le gazon asturien. Venu valider ses bonnes performances du début de saison et ajuster ses réglages en vue des Jeux équestres mondiaux, le groupe de Philippe Guerdat en est ressorti avec pas mal de doutes et bien peu de certitudes. Passée à un cheveu d’être sortie dès la première manche de cette Coupe des nations de Gijón, elle n’est finalement… pas repartie en seconde manche. Tandis que le Suisse a préféré économiser Flora de Mariposa, auteure d’un nouveau sans-faute avec Pénélope Leprevost (lire sa réaction complète ici), Roger-Yves Bost a indiqué que Castle Forbes Myrtille Paulois s’était donné un coup lors de son gand saut de rivière. Ne pouvant plus dignement repartir avec deux couples, la France est donc sortie par la petite porte de cette épreuve…

La première manche a vu deux couples français flancher et deux autres bien, voire très bien se comporter. Tout a commencé par un superbe sans-faute de Pénélope Leprevost sur Flora de Mariposa. Les affaires des Bleus se sont grandement corsées avec le tour à dix-huit points de Roger-Yves Bost et Castle Forbes Myrtille Paulois. Assez à son affaire en début de tour, la fille de Dollar du Mûrier est progressivement montée en chauffe jusqu’à l’abord du triple. Agitée, elle a franchi l’entrée avant de fauter sur le milieu et la sortie. N’ayant pas vraiment le temps de reprendre sa jument, Bosty a préféré effectuer une volte devant l’avant-dernier obstacle, un vertical sur bidet très massif. D’après le cavalier, la jument se retenait à l’abord des obstacles après la rivière (lire sa réaction complète ici). Le tour d’Aymeric de Ponnat et Armitages Boy, qui n’avaient pas encore touché une barre cette année en Coupe des nations, n’a pas été plus concluant, l’étalon poussant des antérieurs les verticaux deux et six avant de renverser l’entrée du triple, et plus étonnant encore, de frapper le dernier oxer des postérieurs (lire la réaction du cavalier ici). Sous très grande pression, Simon Delestre a franchement redressé la barre avec Qlassic Bois Margot, qui n’a cédé que sur la sortie du triple, une petite faute.

On attendait clairement une réaction française en seconde manche. Elle n’est jamais arrivée. Il reste donc au staff tricolore deux jours de concours pour voir évoluer ses cinq ou six (si Myrtille ressaute) couples en lice pour les JEM. Gageons que ce désastre aura au moins le mérite de réveiller les 'Vestes bleues' à un mois des Jeux.

LES AUTRES ENJEUX

Cette Coupe des nations espagnole comptait aussi en vue de la qualification pour la finale mondiale de Barcelone et pour l’accession en Division 1 pour quatre nations: l’Autriche et le Portugal qui ne sont pas venus et qui se retirent donc de la course, ainsi que la Norvège et l’Italie, respectivement première et quatrième de cette Division 2, et septième et cinquième cet après-midi. La Norvège reste en tête au général.

 

LES TOPS

Jugée relativement facile par le clan français, en comparaison avec les Coupes des nations de Division 1, l’épreuve espagnole, courue par un plateau fort disparate, n’a vu que deux doubles sans-faute, qui vont naturellement renforcer leurs auteurs en vue des JEM. Ils ont été l’œuvre de l’Italien Juan Carlos Garcia, qui ne fait pas franchement l’unanimité dans son équipe nationale, avec Bonzai van de Warande, et de l’amateur américaine Georgina Bloomberg, associée à la géniale Juvina. Quatrième du Grand Prix CSI 5* du Paris Eiffel Jumping et crédité d’une très bonne Coupe des nations à Falsterbo (zéro puis quatre pionts), le couple entre désormais en ligne de compte au sein d’un fort effectif américain. Les États-Unis ont, comme hier à Hickstead, a signé une très belle performance collective. Sa victoire n’a d’ailleurs pas souffert la moindre contestation. Bravo à Georgina, mais aussi à Ashlee Bond, quatre puis zéro sur Chela LS, Catherine Pasmore, zéro puis quatre sur Bonanza van Paemel, et Quentin Judge, deux fois quatre points sur HH Copin van de Broy.

 

LES FLOPS

Les scores ont parfois été lourds cet après-midi. On retiendra les deux tours à seize points du Belge Patrick Spits sur Whitney van de Dwerse Hagen, jument pourtant expérimentée. On pouvait également attendre mieux du Norvégien Ole Kristoffer Meland et CC Top que leurs neuf puis douze. Mais le flop le plus retentissant restera celui de l’équipe de France. Ce n’est sans doute qu’un accident de parcours, du moins souhaitons-le.

Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats de la Coupe des nations

À lire également...

Réagissez