LES SUÈDOIS INVESTISSENT L’HIPPODROME DE CHANTILLY

Le Suédois Rolf Göran-Bengtsson, associé à Casall Ask, a remporté le Grand Prix du Global Champions Tour de Chantilly. Photo Pauline Arnal

Dimanche 27 juillet - 23h14 | parnl

LES SUÈDOIS INVESTISSENT L’HIPPODROME DE CHANTILLY

Les Suédois Rolf-Göran Bengtsson et Henrik von Eckermann ont fait valoir leurs droits sur l’hippodrome de Chantilly en s’emparant des deux premières places du Grand Prix 5* comptant pour le circuit du Global Champions Tour. Le Canadien Éric Lamaze toujours aussi en forme a pris la troisième place. Les Français, pourtant bien parti, n’ont pas réussi à faire la différence en seconde manche. Le premier d’entre eux, Timothée Anciaume a, quand même, fini sixième.


La journée mi-ensoleillée a permis aux spectateurs venus nombreux de profiter un maximum du Grand Prix du CSI 5*. Lors de la reconnaissance, le public a eu la joie d’apercevoir Éric Navet. [Penelope Leprevost] a prévenu au micro du speaker que l’épreuve ne présentait pas de véritable juge de paix. Les fautes ont bien été commises un peu partout.

L’une des premières difficultés a été le vertical numéro trois collé aux palmiers de la piste. Beaucoup l’ont juste tutoyé mais certains se sont laissés surprendre comme les Irlandais [Denis Lynch] et [Shane Breen] avec [All Star 5] et [Farao van T Vennehof]. Ce dernier a également fauté sur l’obstacle aux couleurs de l’association JustWorld International situé derrière la rivière. Le vertical numéro six placé après le triple a lui aussi pénalisé quelques couples comme  le Français [Philippe Rozier] sur [Unpulsion de la Hart] ou le Japonais [Eiken Sato] associé à [Egano van het Slogenhof]. Le double d’oxers à deux foulées le long des tribunes a empêché des cavaliers de se qualifier en seconde manche. Parmi eux, on retrouve le Marocain [Abdelkebir Ouaddar], accompagné de son fidèle [Quickly de Kreisker] ou encore les Brésiliens [Rodrigo Pessoa], porté par Status, et [Doda de Miranda] avec AD [Nouvelle Europe Z].

Visiblement, [Nippon d Elle] n’a toujours pas réglé son problème avec les combinaisons. [Roger-Yves Bost] s’est évidemment bien méfié du triple. Son fils de Scherif d’Elle l’a d’ailleurs très bien franchi. Mais arrivé sur le double, le bai n’a plus voulu jouer le jeu et s’est arrêté. Le champion d’Europe a alors préféré abandonner.

Alors que tout le monde attendait le numéro un mondial en seconde manche, [Scott Brash] sur Hello [Annie] a surpris tout le monde en refusant sur l’entrée du triple puis sur la rivière. Le Britannique a donc été éliminé.

Maudit numéro treize !


Trois cavaliers vont très certainement détester le chiffre treize ce soir. Le Tricolore [Kevin Staut], l’Allemand [Hans-Dieter Dreher] et le Britannique [Ben Maher] avec [Ayade de Septon]*HDC, [Embassy II] et [Wings Sublieme] ont tous les trois cru au parcours parfait mais ont finalement dû s’incliner sur cet ultime obstacle.

Des sans-fautes comme s’il en pleuvait


Partie en troisième position, la Bleue [Marie Hecart] a ouvert la voie des sans-faute sur sa petite [Myself de Breve]. Elle a alors été imitée par ses compatriotes [Timothee Anciaume], [Patrice Delaveau], [Penelope Leprevost] et son père [Michel Hecart] avec [Padock du Plessis]*HN, [Carinjo]*HDC, [Mylord Carthago]*HN et [Quatrin de la Roque]. Ils ont été rejoints par les Qataris [Ali bin Khalib Al Thani]  et [Bassem Hassan Mohammed] en selle sur Eurocommerce [California] et [Primeval Dejavu]. Les Américaines [Jessica Springsteen] et [Laura Kraut], accompagnées de [Vindicat W] et [Wotsamillion], ont également conclu la première manche sans pénalité tout comme l’Australienne [Edwina Tops-Alexander], le Belge [Nicola Philippaertz] ou encore les Suédois [Henrik von Eckermann] et [Rolf-Goran Bengtsson] respectivement en selle sur [Ego van Orti], [Challenge v Begijnakker], [Cantinero] et [Casall Ask]. L’Allemand [Ludger Beerbaum] et le Canadien [Eric Lamaze] ont aussi été sans-faute, associés à [Chaman] et [Fine Lady 5]. La Grecque [Athina Onassis de Miranda] et l’Ukrainien [Cassio Rivetti] n’ont pas réussi à rentrer dans le temps imparti. Ils ont quand même accédé à la deuxième manche avec AD [Camille Z] et [Forlap DC] avec deux et un point au compteur. Le plus rapide des quatre points a pu s’élancer à nouveau. Il s’est agi de l’Irlandais Denis Lynch.

Abonnés aux quatre points


Alors que la première manche laissait penser qu’il y aurait un barrage avec de nombreux cavaliers, la seconde manche a surpris couples et spectateurs. La moitié a fauté à une reprise comme les Français Pénélope Leprevost, Patrice Delaveau, Timothée Anciaume, Michel et Marie Hécart pourtant très soutenu par le public. Cette année encore la Marseillaise n’a pas retenti sur l’hippodrome. Edwina Tops-Alexander et Bassem Hassan Mohammed ont malheureusement dû s’avouer vaincus sur le dernier. Les deux cavaliers maintiennent tout de même leur place sur le podium du classement général du circuit. L’Australienne est toujours en tête, le Qatari quant à lui prend la troisième position. Au final quatre cavaliers ont réalisé le double sans-faute. Tous ont réitéré la performance lors du barrage, il fallait donc être extrêmement rapide pour espérer remporter le Grand Prix. Ludger Beerbaum s’est élancé en premier. Une glissade de Chaman dans le virage pour se rendre sur l’avant-dernier obstacle lui a fait perdre du temps. Il a fini quatrième. Le Suédois Henrik von Eckermann, avec son hongre de douze ans anciennement monté par Bassem Hassan Mohammed, a descendu de près de deux secondes le chronomètre de l’Allemand. Son compatriote Rolf-Göran Bengtsson ne lui a pas laissé le temps de savourer trop longtemps sa pole position et s’est emparé de la tête du classement. Après sa deuxième place à Monaco, le cavalier n’avait pas l’intention de laisser la victoire lui échapper à nouveau. 'Cette fois-ci, je n’avais pas envie de me contenter de la deuxième place comme à Monaco ! Je crois que ça m’a vraiment poussé à la victoire. J’y suis allé sans douter. C’était vraiment une très belle épreuve', a réagi le vainqueur du jour. Éric Lamaze a également joué le jeu avec la jument de onze ans qu’il monte seulement depuis le mois de mai. 'C’est difficile de concourir à ce niveau et à cette hauteur avec un cheval que l’on ne connaît pas encore beaucoup. J’ai fait de mon mieux et elle m’a donné le meilleur. Dès la première manche, je l’ai sentie très en forme et je ne me suis pas trompé !', a expliqué le troisième du jour. 

Grâce à cette première place, Rolf-Göran Bengtsson s’installe au deuxième rang du classement du circuit du Global Champions Tour.

Demain les cavaliers tenteront leur chance dans un Grand Prix coté à 1,50m.

À Chantilly, Daphné Godfroy

Les résultats ici.

À lire également...

Réagissez