LES FRANÇAIS JOUENT GROS À DEAUVILLE

Jessica Michel et Riwera de Hus ont pris la troisième place dans le Grand Prix du CDI 3* de Deauville. Photo Élodie Muller

Dimanche 27 juillet - 20h09 | parnl

LES FRANÇAIS JOUENT GROS À DEAUVILLE

Cette année encore, le CDI 3* de Deauville a su attirer un plateau de cavaliers étrangers de qualité, à l’approche des Jeux équestres mondiaux*FEI Alltech 2014. Le staff fédéral avait donc choisi cette ultime compétition pour observer une dernière fois en condition les huit couples français présents sur la liste nominative pour Caen. Les Tricolores n’ont pas déçu mais le Grand Prix Spécial de dimanche risque d’être plus que déterminant.


 

La pression était palpable au Pôle international du cheval de Deauville vendredi après-midi autour de la carrière principale. Trois nations étaient particulièrement sous les feux des projecteurs en terres normandes, le Brésil, l’Australie et la France, toutes venues préparer les JEM qui débuteront dans trente jours. Comme en 2012 avant les Jeux olympiques de Londres, l’Australie a donc choisi de terminer sa préparation en France, cette fois à Deauville. Cinq couples australiens étaient initialement prévus au départ du Grand Prix mais c’était sans compter sur le forfait de dernière minute de Briana Burgess et La Scala 3, qui tirent donc un trait sur le voyage à Caen. C’est donc la femme de Patrik Kittel, [Lyndal Oatley], avec son élégant [Sandro Boy] 9, qui ont dominé l’épreuve avec une moyenne de 72,680%. Les onze tricolores engagés dans ce Grand Prix n’ont rien pu faire pour empêcher l’Australie d’occuper les deux premières places du podium puisque [Mary Hanna] et [Sancette] ont obtenu une moyenne de 71,280%, malgré des petites fautes sur l’ensemble de la reprise.

 


Mauvaise toux pour Riwera

 


Après leur victoire à Vierzon, [Jessica Michel] et [Riwera de Hus] étaient très attendues à Deauville, pour confirmer leur retour en forme à un mois des JEM. Avec une moyenne de 70,740% obtenue non sans mal, le couple a pris la troisième place du Grand Prix. 'Riwera a commencé à tousser un peu en début de détente mais plus mon passage approchait et plus sa toux était forte. Je n’avais pas le choix, nous devions entrer en piste et j’ai dû composer sur la reprise pour lui permettre de souffler sur les petits côtés entre autres. Je suis très contente d’elle car malgré cette toux elle a encore une fois donné le meilleur d’elle-même, ne commettant qu’une grosse faute sur les temps. Mais je suis aussi un peu déçue car s’est tombé au mauvais moment alors que nous avons fait une meilleure détente qu’à Vierzon. Cela pouvait laisser présager de bonnes choses en piste', a expliqué la cavalière du haras de Hus.

 


Les Français dans un mouchoir de poche

 


Les huit tricolores encore en lice pour intégrer l’équipe définitive pour Caen ont tous présenté de bonnes choses mais ont tous commis des fautes qui ont souvent coûté cher. Avec une moyenne de 70,540%, [Arnaud Serre] et [Robinson de Lafont de Massa] se classent quatrièmes avec une faute dans les temps, tandis que [Marc Boblet] et [Noble Dream]*Concept Sol suivent de près avec une note de 70,480%. 'Je suis très content de la jument qui commence à être mieux. Nous avons cependant un premier piaffer difficile et une faute de compte pour moi dans le zig zag au galop. Entre Rotterdam et ici c’est le jour et la nuit et sur certains mouvements, comme les pirouettes ou les appuyers, nous avons un niveau technique supérieur à cet hiver', a analysé le cavalier français. On retrouve ensuite à la septième place [Alexandre Ayache] et [Lights of Londonderry], qui obtiennent une moyenne de 69,740% notamment grâce à un très bon travail au piaffer et passage. Avec un dernier piaffer difficile, [Claire Gosselin] et son [Karamel de Lauture] restent constants avec une note de 68,400% (dixièmes), tandis qu’[Anne-Sophie Serre] avec [Rossini] (faute sur les deux temps et dans la transition galop-trot) et [Ludovic Henry] avec [After You] (faute après le reculer et sur le zig zag au galop), se classent respectivement quatorzièmes (68,100%) et quinzièmes (68,060%). Enfin, [Alizee Froment] qui forme un tout jeune couple avec Ehrendorf, se classe dix-huitième avec une note de 67,480%.


 

Si certains couples semblent donc sur la bonne voie pour fouler la piste du stade d’Ornano, Jan Bemelmans et Emmanuelle Schramm ne manqueront pas une miette du Grand Prix Spécial de dimanche pour finaliser leur équipe idéale.


 

À Deauville, Élodie Muller


 

Les résultats complets ICI

À lire également...

Réagissez