SÉBASTIEN DUPLANT PREND SON ENVOL AU CSI 3* DE VICHY

Sébastien Duplant a remporté le Grand Prix du CSI 3* de Vichy. Photo Pixizone

Mardi 15 juillet - 19h36 | parnl

SÉBASTIEN DUPLANT PREND SON ENVOL AU CSI 3* DE VICHY

Victorieux de la première épreuve qualificative vendredi, l’Aixois Sébastien Duplant a confirmé la très grande forme de son partenaire Pégase du Mûrier en remportant le convoité Grand Prix de la Ville de Vichy. Dernier à s'élancer au barrage, le couple s'impose facilement devant le Bourguignon Benoît Cernin et le Néerlandais Edwin Smits. L'Italien Simone Coata repart avec le trophée de Meilleur Cavalier du concours, tandis qu'Alexandra Francart, à nouveau aux prix aujourd'hui, obtient celui de Meilleure Cavalière.

 Cette édition 2014 du Jumping International de Vichy a connu un nouveau succès, tant du point de vue de la fréquentation du public que des cavaliers. Le Stade du Sichon, avec sa tribune signée Eiffel, accueille ainsi le plus ancien concours hippique de France, créé en 1887, et surtout l'un des rares à se dérouler en plein centre ville, qui plus est sur un terrain en herbe. La Société Hippique Française (SHF) met un point d'honneur à perpétuer cette tradition, avec l'aide des services de Vichy Val d'Allier. 'Le spectacle a de nouveau été à la hauteur de nos espérances' témoigne Guillaume de Thoré, directeur de la SHF. 'Les meilleurs cavaliers restent fidèles à l'événement, tout comme le public, et ce malgré la météo de ce week-end.'  Si ce dimanche s'est terminé sous la pluie, c'est un sourire qu'affichaient les spectateurs et les héros du Grand Prix.

L'envol d'un couple mûr


 Ils se connaissent depuis trois ans, et visiblement, l'entente semble parfaite. Après quatre victoires internationales au niveau 2*, le duo [Sebastien Duplant] et [Pegase du Murier] passe un cap en remportant ce Grand Prix 3*. 'C'est notre premier succès à ce niveau' insiste Sébastien, ravi de la performance de son étalon gris. Le jeune cavalier professionnel, vingt-cinq ans, savait que son puissant Pégase avait la capacité de l'emporter. 'Sur cinquante cavaliers au départ, la majorité avait l'intention de disputer l'épreuve malgré la pluie, alors je me suis dit 'pourquoi pas moi ?'. Je m'étais dit que si je commettais une faute, j'arrêterais mon parcours pour économiser mon cheval en vue des prochaines compétitions...mais il a été fantastique !'. En effet, Pégase à aucun moment n'a montré de signe de faiblesse, avalant les obstacles avec toujours autant de force et de rapidité. 'Nous n'étions que quatre au barrage, et un seul cavalier avait réalisé un parcours sans faute sans aller très vite. Pégase ne peut pas faire plus que quatre points, donc je suis allé vite de toute façon, au pire j'aurais été deuxième.'

 Pégase mûr pour le haut niveau ?


 Deux victoires en trois jours sur des épreuves à 1,50m et 1,55m vont immanquablement attirer l'attention des écuries de haut niveau, françaises comme étrangères. Propriété d'un passionné, Reynald Gras, Pégase du Mûrier pourrait bien intéresser certaines écuries renommées. 'Pégase est à vendre, nous aurons peut-être des offres' confie timidement Sébastien. Pour le moment, il pense surtout à sa saison dont l'objectif prioritaire est le championnat de France Pro Élite fin septembre à Fontainebleau. 'Je n'ai pas fixé d'étape avant cette date, mais je vais préparer cette échéance' explique-t-il.

 L'autre belle performance est l'œuvre du Bourguignon [Benoît Cernin]. Premier à s'élancer sur le barrage, il a crânement défendu ses chances et a signé d'entrée de jeu un parcours sans pénalité. Basé à Génelard, en Saône-et-Loire, lui aussi âgé de vingt-cinq ans, il obtient avec cette belle deuxième place finale un premier podium au niveau 3*. Le Néerlandais [Edwin Smits], dont le cheval [Copain du Perchet] CH s'est déferré en plein parcours, a tout tenté mais une faute le relègue à la troisième place, juste devant l’Italien [Simone Coata], quatrième. Ce dernier repart malgré tout avec le trophée de Meilleur Cavalier du concours.

(Source communiqué)

À lire également...

Réagissez