ENCORE UNE LEÇON DE LA PART DE MARCUS EHNING À PARIS

Marcus Ehning sur Sabrina a remporté le Grand Prix du dimanche à Paris. Photo Pascal Renauldon/R&B Presse

Mardi 08 juillet - 17h40 | parnl

ENCORE UNE LEÇON DE LA PART DE MARCUS EHNING À PARIS

L’après-midi du Paris Eiffel Jumping a été riche en émotions. Itot du Château le petit géant du saut d’obstacles a fait ses adieux sur la piste en sable construite spécialement pour le concours sur le Champ de Mars (lire ici). Les foulards blancs à son effigie ont été brandis durant toute la cérémonie d’adieux. Il a terminé par un dernier tour d’honneur emmené à pied par sa cavalière de cœur Edwina Tops-Alexander. Le sport a ensuite investi la piste pour un dernier Grand Prix coté à 1,60m. Quarante cavaliers ont pris le départ de l’épreuve remportée par le très grand Marcus Ehning sur Sabrina. Maikel van der Vleuten et Reed Kessler ont complété le podium.


Des combinaisons fautives


Le Grand Prix a débuté avec le Qatari [Hamad Ali Mohamed A Al Attiyah] avec [Bella Donna 66]. Le couple n’a pas réussi à trouver la clé de ce parcours en terminant avec un score de seize points. L’épreuve a en effet offert son lot de surprises aux cavaliers. Aucun triple n’était à franchir mais trois doubles étaient répartis sur tout le circuit. Répartis est peut-être un bien grand mot puisque le premier se situait en numéro cinq dans une diagonale de la piste. Après un angle droit, le deuxième double était placé juste après en numéro six. Les chevaux pouvaient alors souffler un peu avant d’affronter une ligne ô combien fautive constituée d’une palanque en entrée et d’un oxer sur palanque en sortie. Restait encore une spa avant de s’orienter vers l’ultime combinaison placée auprès du public et en direction de la sortie. Mais il y avait encore trois efforts à fournir aux chevaux avant de retrouver leur box.

Quelques surprises


Lors du parcours initial bon nombre de couples expérimentés se sont laissés avoir par toutes ses difficultés. Ça a été le cas de [Penelope Leprevost] sur [Nayana] qui est sortie de piste avec huit points au compteur ou encore de son compatriote champion d’Europe en titre [Roger-Yves Bost] en selle sur sa précieuse Castle Forbes [Myrtille Paulois] qui s’est vu privé de barrage après une petite faute sur la sortie du premier double. Il a tout de même pris la huitième place. Même sentence pour l’Allemand [Ludger Beerbaum] avec [Chiara] mais cette fois sur la dernière combinaison. Il prend alors la treizième place. Le Marocain [Abdelkebir Ouaddar] n’a pas su surmonter ces difficultés avec [Quickly de Kreisker] puisqu’il a été pénalisé sur chacune d’entre elles. Avec douze points, il se retrouve dans les méandres du classement. L’Australienne [Edwina Tops-Alexander], remise de ses émotions durant les adieux d’[Itot du Château], a également été surprise avec [Old Chap Tame] par le premier double. Elle se classe onzième. D’autres Français avaient également tenté leur chance à domicile mais sans succès. [Julien Epaillard] avec [Cristallo A]*LM est sorti de piste avec huit points tout comme le vainqueur de la veille (lire ici) [Kevin Staut] sur [Oh d Eole]. [Philipe Rozier] et [Rahotep de Toscane] ont fauté à trois reprises. Sept cavaliers ont tout de même réussi à déjouer tous les pièges et se sont affrontés au barrage afin de déterminer le vainqueur.

Les Français abonnés aux quatre points !


[Jessica Springsteen] a ouvert les hostilités en selle sur [Vindicat W]. L’Américaine a tenté de serrer un maximum ses courbes afin d’inquiéter ses adversaires mais deux barres auront eu raison de sa volonté. Le Tricolore [Patrice Delaveau] avec [Ornella Mail]*HDC a malheureusement fauté dès le numéro un. Il continue à jouer le jeu et affiche un chronomètre de 36’12’’ lui donnant la quatrième place. Son compatriote [Simon Delestre], dernière chance française, s’est élancé avec [Stardust Quinhon]. Il a laissé le public en haleine en fautant sur l’ultime obstacle. Avec un temps de 39’38’’, il se classe cinquième. L’Américaine [Reed Kessler], qui fêtera son vingtième anniversaire dans trois jours, a réalisé le premier double sans-faute en 38’28’’, associée à [Cylana]. Elle ne conserve cependant pas longtemps la pole position puisqu’elle est aussitôt devancée par le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] sur VDL Groep [Sapphire B] avec un temps de 36’87’’. L’Allemand [Marcus Ehning] met tout le monde d’accord avec son expérimentée [Sabrina]. Comme à son habitude, il réalise un barrage d’anthologie et se place sur la première marche du podium. Le Néerlandais [Harrie Smolders] et [Emerald] étaient les derniers à pouvoir détrôner le maître en la matière mais une faute sur le premier ne laissera pas beaucoup de suspense au public. Il termine à la sixième place.

Les réactions


'C’était une bonne semaine à Paris. Mes chevaux se sont bien comportés durant la compétition. Sabrina est maintenant une jument expérimentée, je pense que cela fait partie des choses qui ont joué en notre faveur cet après-midi. Je suis très fier d’elle. Je remercie l’organisation pour ce très bel événement', a réagi le grand gagnant du jour. Maikel van der Vleuten a reconnu sa défaite : « J’étais très bien parti dans cette compétition. Le premier tour s’est bien passé. Sapphire a quinze ans, elle est aussi expérimentée. J’ai fait mon maximum, elle aussi. Je n’ai peut-être pas pris tous les risques, je n’en sais rien. Quoiqu’il en soit Marcus et Sabrina ont été plus rapides.' 'C’était une très bonne journée, d’autant plus que je vais fêter mon anniversaire dans trois jours ! D’ailleurs je remercie l’organisation pour avoir largement pensé à moi. Cylana m’a gâtée. Quand je suis partie sur le barrage j’ai essayé de ne pas lui mettre trop de pression mais d’avancer quand même. Je suis très très contente de ma jument', s’est enthousiasmée la jeune cavalière.

À Paris, Daphné Godfroy

Les résultats ici. 

À lire également...

Réagissez