PARIS S’ENFLAMME AU RYHTME DES FOULÉES DE SILVANA ET KEVIN STAUT

Kevin Staut et Silvana ont remporté le Grand Prix du Global Champions Tour pour la première édition à Paris. Photo Pauline Arnal

Lundi 07 juillet - 12h58 | Marie de Pellegars

PARIS S’ENFLAMME AU RYHTME DES FOULÉES DE SILVANA ET KEVIN STAUT

En fin d’après-midi, les cavaliers se sont disputés la victoire sur le Champ de Mars dans le Grand Prix du Global Champions Tour. Le public venu nombreux pour admirer cette première édition du Paris Eiffel Jumping a très certainement apprécié la soirée. Sur les quarante-neuf partants, dix-huit prenaient part à la deuxième manche. Parmi eux, des cavaliers affichant des scores à zéro et quatre points. Au final, un barrage a départagé les neuf couples doubles sans-faute. Au jeu de la vitesse, Kevin Staut et Silvana*HDC ont prouvé qu’ils étaient encore bien présents. La deuxième place est revenue à Pius Schwizer sur Toulago. Marcus Ehning a complété le podium avec Cornado NRW.

 

La première manche du Grand Prix a offert son lot de surprises aux spectateurs venus nombreux pour assister à cette première édition du Paris Eiffel Jumping. Quelques difficultés sont apparues dès le début de la compétition. Le vertical numéro un aux couleurs du Gucci a surpris quelques couples à l’image de l’Américaine [Katherine A. Dinan] ouvreuse de l’épreuve avec [Nougat du Vallet]. Cette dernière a également relevé une autre difficulté. Situé en numéro onze juste quatre belles foulées après un oxer, le double de verticaux lui aussi aux couleurs de Gucci a littéralement été le juge de paix. Son entrée a été fatale pour bon nombre de cavaliers notamment pour le Français [Philippe Rozier] sur [Rahotep de Toscane] qui s’est vu privé de seconde manche après avoir fauté sur cette difficulté, même constat pour la Suissesse [Jane Richard Philips], accompagnée de son époustouflant [Dieudonne de Guldenboom] ou encore le Marocain [Abdelkebir Ouaddar] et son fidèle [Quickly de Kreisker]. D’autres cavaliers ont également été pénalisés de quatre points mais grâce à un chronomètre rapide ont pu s’élancer sur le deuxième parcours. C’est le cas de l’Américaine [Reed Kessler] portée par [Cylana], de la Française [Penelope Leprevost] avec [Nice Stephanie], qui a accéléré le rythme après avoir mis à terre le numéro trois. Le jeune Belge [Constant van Paesschen] sur Citizenguard [Cadjanine Z] a également mis un coup d’accélérateur après avoir fauté sur le deuxième.

 

Une pluie de sans-faute…

 

La deuxième manche a débuté avec [Simon Delestre] qui a donné le ton avec [Qlassic Bois Margot] en signant le parcours parfait avec un bon chronomètre. Il est imité par [Gregory Wathelet] en selle sur [Conrad de Hus] laissant ainsi leur score final à quatre points. Les deux cavaliers s’offrent les dixième et onzième places. Malheureusement ça ne passe pas pour l’Italien [Emanuele Gaudiano] avec [Cocoshynsky] (huit points) et Constant van Paesschen (douze points). Avec douze et seize points, ils terminent seizième et dix-huitième. Penelope Leprevost a pris tous les risques mais deux barres sont tombées au sol. Elle se retrouve alors quinzième. L’Américaine Reed Kessler, avec huit points qui s’ajoutent aux quatre de la première manche, finit dix-septième. Même chose pour sa compatriote [Laura Kraut] quatorzième. L’Allemand [Daniel Deusser] et [Patrice Delaveau] ont été pénalisés à une reprise. Avec [Cornet d Amour] et [Orient Express]*HDC, ils prennent respectivement les douzième et treizième positions. Neuf cavaliers réussissent le doublé et offrent au public un très beau barrage.

 

Et du suspense

 

L’Allemand [Marcus Ehning] sur [Cornado] NRW est le premier à s’élancer. Sans aucune information, il serre comme à son habitude les virages sans toutefois prendre tous les risques. Il obtient ainsi un magnifique triplé et un chronomètre affichant 43’04’’. Le Néerlandais [Maikel van der Vleuten] avec VDL Groep [Verdi] TN NOP explose le chronomètre de son prédécesseur mais quatre points le relèguent à la sixième place. L’Américaine [Georgina Bloomberg], très en forme sur le sol parisien, prend la quatrième place grâce au triplé. Le Suédois [Rolf-Goran Bengtsson] sur [Casall] ASK met toutes les chances de son côté pour ramener la coupe chez lui et choisit d’enlever une foulée dans la dernière ligne. Mais son fils de [Caretino] ne parvient pas à couvrir l’avant-dernier oxer, le cavalier pose pied à terre. Cette élimination le conduit à la neuvième place. Le Britannique numéro un mondial [Scott Brash] et le Qatari [Ali Bin Khalid Al Thani] avec Hello [Annie] et [Vienna Olympic] ne parviennent pas à réaliser le triplé. Avec quatre points, ils finissent aux cinquième et huitième places. À ce stade du barrage, personne n’a encore réussi à détrôner le maître. Mais c’est sans compter sur le Suisse [Pius Schwizer] et [Toulago] qui abaissent le temps de l’Allemand de près de deux secondes (41’07’’). C’est au tour de l’Irlandais [Denis Lynch] en selle sur [All Star 5]. Avec quatre points, il prend la septième place. Seul le Tricolore Kevin Staut avait encore une chance de s’imposer. Acclamé par le public en entrant sur la piste, il s’élance avec sa fidèle Silvana*HDC dès le numéro un. Après avoir sauté l’avant-dernier qui a joué des tours à d’autres couples, il est toujours sans-faute. Les foules commencent alors à le pousser vers la victoire en l’encourageant du mieux possible. Sa jument grise, habituée des épreuves de vitesse, s’envole alors vers le titre. Le Français s’empare ainsi de la coupe devant le Suisse et l’Allemand avec un temps de 40’74’’. Après Cannes, où ils avaient terminé sur la troisième marche du podium, le couple continue de montrer sa bonne entente en gagnant.

 

'Je suis vraiment ravi de ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Silvana semble apprécier Paris puisqu’elle a gagné ce soir et qu’elle avait également remporté le Grand Prix à Villepinte en décembre dernier. C’était une piste comme elle les aime c’est-à-dire pas trop grande. C’est une jument assez âgée maintenant, mais elle continue à me donner tout ce qu’elle a. C’est elle que je dois remercier d’abord pour cette victoire. Et bien sûr un grand merci à ma groom, mes propriétaires, l’organisation et les sponsors pour ce magnifique concours ', a réagi le vainqueur du soir.

 

À Paris, Daphné Godfroy

 

Les résultats ici. 

À lire également...

Réagissez