HUBERT BOURDY NOUS A QUITTÉS

Hubert Bourdy, ici à Sao Paulo lors de la finale du Global Champions Tous en 2008, a performé au plus haut niveau durant toute sa carrière. Photo Scoopdyga

Vendredi 27 juin - 10h00 | Marie de Pellegars

HUBERT BOURDY NOUS A QUITTÉS

À cinquante-sept ans, le passionné de chevaux et de la vie qu’était Hubert Bourdy est décédé cette nuit des suites d’un cancer contre lequel il se battait depuis quelque temps déjà. Cavalier émérite mais également marchand de chevaux, il était installé depuis 1989 à Marlieux dans l’Ain où il a formé et commercialisé de nombreux crack à l'image de Morgat et Razzia du Poncel qui lui ont offert respectivement une médaille de bronze par équipes aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 et de Barcelone en 1992. Morgat lui aura également permis de monter sur la troisième marche du podium en individuel et de brandir la coupe par équipes lors des Jeux équestres mondiaux de Stockholm, en 1990. Le pilier de l’équipe de France avait ensuite évolué avec Ève des Étisses, avec laquelle il a notamment participé à deux finales de la Coupe du monde, en 2004 à Milan puis en 2005 à Las Vegas. En 2004, il était également membre de l'équipe victorieuse du circuit de la Coupe des nations, appelé à l'époque Super Ligue. Hubert Bourdy a ensuite allié son talent avec celui de Toulon. Après avoir connu de nombreux succès, l'étalon a excellé dans sa carrière de reproducteur. Il est notamment le père de l'incroyable cheval de Pius Schwizer, Toulago. Sa carrière au plus haut niveau s’est achevée en 2009 alors qu’il était associé à Centino du Ry avec lequel il avait sillonné la planète pour participer à de nombreux CSI 5*.

Son talent pour découvrir les chevaux talentueux a été de nombreuses fois sollicité dans sa carrière. Ainsi, il a vu passer dans ses écuries de nombreux cracks tels qu'Easy Boy, Cyrenaïka, la championne de Philippe Léoni, Helios, sixième aux championnats d'Europe d’Arnhem, Flèche Rouge et Olympic qui ont participé aux Jeux olympiques d’Athènes avec le Néerlandais Leopold van Asten et le Suisse Steve Guerdat. Il a aussi rencontré Lacroix 9 qui a réalisé une carrière au plus haut niveau sous la selle du Britannique Robert Withaker puis de l’Irlandais Denis Lynch.

Toute l’équipe de Grand Prix présente ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. 

Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez