WEEK-END TRAGIQUE À LUHMÜHLEN

Benjamin Winter, ici lors des championnats d'Europe de Luhmühlen, en 2011. Photo Scoopdyga

Jeudi 19 juin - 10h48 | Marie de Pellegars

WEEK-END TRAGIQUE À LUHMÜHLEN

Le CCI 4* de Luhmühlen a pris un tour tragique, hier en Allemagne, avec la mort de Liberal, cheval du Britannique Tom Crisp, et avec le décès du cavalier allemand Benjamin Winter lors du cross. La victoire finale de Tim Price sur Wesko est presque anecdotique.

 

La planète du concours complet est sous le choc depuis hier après-midi. Durant le cross du CCI 4* de Luhmühlen, l’Allemand Benjamin Winter est décédé à la suite d’un grave accident avec Ipso sur l’obstacle vingt. Son cheval lui a littéralement roulé dessus. Conduit à l’hôpital par hélicoptère, le cavalier a malheureusement succombé à ses blessures. 'En tant qu’organisateurs, sponsors et cavaliers, nous sommes profondément attristés par cette tragique perte. Nous allons essayer de trouver ce qui n'allait pas et a causé l'accident. Même si nous savons que le concours complet réserve son lot de risques, les organisateurs, chefs de piste, entraîneurs et officiels ont travaillé sans relâche depuis des années pour rendre ce sport plus sûr pour les chevaux et les cavaliers. Il y a beaucoup de merveilleux moments en concours complet, mais celui-là est terrible', a déclaré Michael Spethmann, du comité d’organisation.

Présente sur les lieux, le Dr Annette Lorey-Tews, médecin-chef des urgences, a tenté d'expliquer ce qui serait arrivé: 'Je pense que la façon dont il est tombé a été l’élément essentiel. La hauteur du saut et la vitesse à laquelle il évoluait n’ont rien à voir avec l’issue tragique.' L’Américain David O’Connor, conseiller à la sécurité de la FEI, a tenu à rappeler que 'les coureurs font un choix définitif pour le sport. C’est un accident tragique, mais malheureusement, nous ne pouvons pas rendre le sport plus sûr que la vie elle-même.'

Le porte-parole des cavaliers, Peter Thomsen, a, lui aussi, exprimé sa tristesse: 'C’est une perte terrible pour nous tous. Benjamin aimait le sport. Je pense qu'il aurait voulu que nous continuions.'  Cela a d’ailleurs été confirmé par la mère du cavalier: 'Benjamin a vécu pour le sport. Il avait tellement hâte de concourir dans ce CCI 4*. Il aurait souhaité que l'événement se poursuive.' Lors d’une réunion tenue hier soir, tous les participants ont décidé de poursuivre l’épreuve aujourd’hui en mémoire de Benjamin. Une commémoration a eu lieu ce matin à 11h sur la piste.

Le CCI 4* allemand, déjà marqué l’an passé par le décès de P’tite Bombe, la jument du Français Émeric George, a également connu un drame vétérinaire hier. Liberal, le cheval du Britannique Tom Crisp, est mort au milieu du parcours. La cause probable serait une rupture de l’aorte.

Time Price devant Michael Jung et Boyd Martin

Après ce cross tragique, la cinquième étape du circuit FEI Classics s’est achevée cet après-midi avec le test hippique. En tête du classement provisoire avec Fischer Rocana FST, grâce à un cross maxi, l’Allemand Michael Jung a laissé échapper la victoire à Time Price en raison d’une faute sur l’entrée du second double, tandis que Néo-Zélandais a bouclé son tour sans faute sur Wesko, un hongre KWPN de onze ans par Karandasj. Au mérite d’un tour sanctionné seulement par un point de temps dépassé avec Shamwari 4, l’Américain Boyd Martin a terminé troisième avec seulement deux dixièmes de point d’avance sur le Britannique Oliver Townend et Black Tie. La cinquième place est revenue à la Néerlandaise Elaine Pen sur Vira, couple vainqueur en début de saison du CICO 3* de Fontainebleau.

Les Français, eux, ne se sont pas mêlés à la bataille pour la victoire. Après avoir alourdi son score du dressage de 35,60 points hier lors du cross, Rodolphe Scherer a commis deux fautes à l’hippique en selle sur Makara de Montiège pour prendre la vingt-neuvième place. Didier Dhennin, lui, a abandonné hier avec Opi de St Léo.

 

Daphné Godfroy et Sébastien Roullier (avec communiqué)

Les résultats

Les résultats du CCI 4* ici

À lire également...

Réagissez