LUIS SABINO GONÇALVES COMME À LA MAISON!

Luis Sabino Gonçalves et Milton du Murier, se sont brillamment imposés à Lisbonne, cet après-midi. Photo Nuno Pragana/www.imagemedia.pt

Mardi 03 juin - 15h45 | parnl

LUIS SABINO GONÇALVES COMME À LA MAISON!

Pour la deuxième fois de leur carrière commune, Luis Sabino Gonçalves et Imperio Egipcio Milton du Murier se adjugé le beau Grand Prix du CSIO 3* de Lisbonne, ce soir au Portugal. Les cinq Français n’ont pas démérité, mais n’ont pas eu la même réussite que vendredi en Coupe des nations.

Dans l’euphorie générale, le Portugais [Luis Sabino Gonçalves] a remporté le Grand Prix en deux manches à 1,60m du CSIO 3* de Lisbonne, ce soir. À domicile, au terme d’une seconde manche très subtile et technique, sortie de l’imagination du Portugais Bernardo Costa Cabral, le cavalier de quarante-huit ans s’est imposé en signant le plus rapide des deux doubles sans-faute, en selle sur Imperio Egipcio [Milton du Murier], son fils de Dollar du Mûrier et d’une mère par Capitol I. Le bel étalon gris avait débuté sa carrière internationale avec [François Poppe] avant de rejoindre le Portugal en 2011. Déjà en vue il y a quatre semaines à Madrid, avec une dixième place dans le Grand Prix Global Champions Tour, le couple a sans doute définitivement validé sa sélection pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, où il devrait logiquement faire équipe avec [Luciana Diniz]. Leur dernière victoire en Grand Prix, la seule du reste, remontait au… CSIO 4* de Lisbonne, en 2012!

Assez rapide, sans plus, le Portugais a devancé d’une demi-seconde la jeune Américaine [Catherine Pasmore], associée à [Bonanza van Paemel], son hongre de douze ans par Darco et une mère par Sheyenne de Baugy. Le lauréat a aussi profité des fautes de ses plus dangereux concurrents, à l’image de [Natale Chiaudani], piégé avec [V], l’ancienne monture de [Katie Prudent], sur le mur placé à l’entrée de la dernière ligne après un virage serré. La troisième place est d’autant plus amère pour l’Italien que le fils de Landstreicher s’est apparemment blessé lors de cette seconde manche.

Cinq Français étaient au départ de ce Grand Prix sélectif. Deux des vainqueurs de la Coupe des nations, vendredi soir, se sont invités en seconde manche. Reprises avec quatre points, grâce un très bon temps, [Marie Demonte] et [Rhune d Euskadi] ont malheureusement glissé avant la deuxième difficulté de ce second tour. Fautives sur cet oxer, la cavalière du Sud-Ouest et sa fille de Dollar du Mûrier ont également cédé sur le mur pour terminer douzièmes. Avant-dernier à s’élancer, [Cedric Angot] semblait bien parti pour détrôner Gonçalves, jusqu’à l’antépénultième obstacle, un oxer disposé en biais au bout d’une très longue galopade, avant le virage menant vers le mur. [Rubis de Preuilly] s’est hélas dérobé devant cet obstacle, avant d’emmener lui aussi des briques du mur. Ils ont dû se contenter de la onzième place.

Les trois autres Français se sont arrêtés au stade de la première manche. Moins bondissants que vendredi, [Laurent Goffinet] et [Qantar des Etisses] ont cédé sur un vertical à palanque en fin de première ligne, sur l’oxer placé en bout de deuxième ligne et sur l’entrée du double final. Le Normand avait déjà réussi son week-end avec son double sans-faute en Coupe et la victoire d’hier avec [Quinette du Quesnoy]. Deux fautes pour [Alexis Borrin] et [Marlou des Etisses], et une pour [Caroline Nicolas] et [Mozart de Beny], pris sur l’oxer de sortie du double final.

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats du Grand Prix ici

À lire également...

Réagissez