KATRIN ECKERMANN, UN VENT DE JEUNESSE SOUFFLE SUR HAMBOURG!

Avec un telle modèle et un telle classe, pas de doute, Firth Of Lorne est bien un fils de For Pleasure. Il forme un très beau couple avec Katrin Eckermann. Photo Stefano Grasso/LGCT

Lundi 02 juin - 10h10 | Marie de Pellegars

KATRIN ECKERMANN, UN VENT DE JEUNESSE SOUFFLE SUR HAMBOURG!

Katrin Eckermann a remporté le plus beau Grand Prix de sa jeune carrière, cet après-midi à Hambourg, sur un des plus beaux terrains en herbe du monde. L’Allemande a triomphé de cette troisième étape du Global Champions Tour à la régulière, grâce à un triple sans-faute et surtout un barrage somptueux. Double révélation puisque son cheval, Firth Of Lorne, a littéralement crevé l’écran. Roger-Yves Bost, seul Français dans le Holstein, n’a pas pu se mêler à la seconde manche.

KATRIN, QUEL CRAN !

Il y a deux ans, déjà à Hambourg, elle n’était pas passée loin de l’exploit. Associée à [Carlson 46], le fidèle gris qui lui avait permis de briller en Junior avec une médaille de bronze par équipes aux championnats d’Europe de Prague, et en Jeune Cavalier avec notamment un titre de championne d’Europe par équipes assorti d’une médaille d’argent individuelle lors des fameux championnats d’Europe de Marnes-la-Coquette (2010), l’Allemande s’était déjà hissée au barrage de ce Grand Prix, réputé pour être l’un des plus difficiles de la saison sur herbe. Jouant crânement sa chance, terminant seulement à neuf dixièmes de [Nick Skelton] et [Big Star], elle n’avait pu empêcher une faute, ce qui lui avait tout de même permis de se classer troisième derrière [Rolf-Goran Bengtsson] et [Casall]. Aujourd’hui, la demoiselle de vingt-quatre ans a battu ces deux couples-là et les quarante-quatre autres, faisant preuve d’un vrai cran au barrage, alors qu’elle luttait encore face à une sacrée brochette de champions : [Luciana Diniz], [Scott Brash], [Ludger Beerbaum], [Doda de Miranda] et [Ben Maher]. Sa splendide victoire ne souffre aucune contestation puisqu’elle a signé le meilleur chrono, son [Firth Of Lorne] devançant dans l’ordre [Cella] et Hello [Sanctos], les cracks des numéros deux et un mondiaux, [Chaman], le fils de Baloubet du Rouet, ainsi que [Fit For Fun 16] et AD [Uutje], les nouvelles armes fatales de la Portugaise et du Brésilien. Comme en Belgique, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en Irlande et aux Pays-Bas notamment, une nouvelle génération émerge outre-Rhin. La différence avec les autres nations nommées est qu’elle a bien du mal à se faire une place parmi l’élite. Cette victoire grandiose devrait logiquement ouvrir quelques portes à Katrin, qui a tout pour suivre la voie de [Meredith Michaels-Beerbaum] et [Janne-Friederike Meyer].

FIRTH OF LORNE, QUELLE CLASSE !

[Flora de Mariposa], [For Joy van t Zorgvliet]*HDC, Fit For Fun 16, [Derly Chin de Muze], [Quebec Tame]... et désormais Firth Of Lorne. Leur point commun? Ce sont tous des cracks fils ou filles de For Pleasure. Fort, équilibré, maniable et rapide, cet étalon Hanovrien de dix ans issu d’une mère par Stakkato et d’une grand-mère par le Holsteiner Calypso II a fait preuve d’une classe exceptionnelle cet après-midi. Parti avec le dossard numéro deux en première manche, Firth Of Lorne, formé par [Gerd Konemann] et [Franz-Josef Dahlmann], a signé le premier sans-faute, de manière très convaincante. Parfaitement en connexion avec sa cavalière, il s’est montré plus vaillant encore en seconde manche, laissant une superbe impression. Au barrage, même s’il n’a pas réussi les deux meilleurs virages possibles, il a répondu du tac au tac à toutes les relances de Katrin, signant une dernière courbe sublime avant de sauter l’ultime oxer de l’après-midi d’une manière magique. Meinolf Rölleke, son propriétaire, devrait vite crouler sous les offres d’achat...

PAS DE COUP DE POKER POUR BOSTY

[Penelope Leprevost] étant rentrée en Normandie dès jeudi après la très bonne deuxième place de [Mylord Carthago]*HN dans un sérieux Petit Grand Prix à 1,55m (lire ici), [Roger-Yves Bost] était le seul Français au départ de ce Grand Prix. Sellant [Poker des Dames], encore inexpérimenté à ce niveau, Bosty n’a pas pu rééditer sa belle troisième place de l’an passé avec [Nippon d Elle]. Pour son deuxième Grand Prix à ce niveau, après celui de Madrid il y a quatre semaines, le fils de Nabab de Rêve a montré de bonnes dispositions, mais n’a pu empêcher deux fautes sur l’oxer numéro onze et la sortie du triple spa - vertical - oxer. Le cavalier de Barbizon retrouvera normalement la championne d’Europe Castle Forbes [Myrtille Paulois] la semaine prochaine à Saint-Tropez.

EDWINA S’INSTALLE EN TÊTE

Après trois étapes, [Edwina Tops-Alexander] retrouve déjà sa place favorite, celle de leader du circuit créé et développé par son mari, Jan Tops. Il faut dire que l’Australienne est la seule à avoir inscrit des points dans les trois Grands Prix, à Anvers, Madrid et donc Hambourg. En Allemagne, l’amazone a fauté en première manche, avant de survoler réellement la seconde avec [Ego van Orti], son grand fils de Vigo d’Arsouilles, qui a semblé joyeux de galoper sur ce grand carré d’herbe. Cette bonne performance leur a offert la treizième place. Edwina dispose de dix longueurs d’avance sur Ben Maher et quinze sur [Marcus Ehning]. L’Allemand n’a pas été verni cet après-midi, [Plot Blue] cédant des antérieurs sur l’ultime barre de la seconde manche au terme d’une superbe promenade de santé. Les Français reculent mécaniquement. [Patrice Delaveau] et [Penelope Leprevost] se partagent la dix-huitième place avec trente-deux points. Suivent [Simon Delestre] avec trente unités, [Kevin Staut] à vingt-six et [Eugenie Angot] à vingt, tandis que Bosty n’a pas encore ouvert son compteur.

La prochaine étape a lieu dans une semaine à Shanghai, ce qui sera le premier CSI 5* de l’histoire en Chine continentale. On devrait y retrouver Kevin Staut et [Michel Hecart], tandis que les autres Français devraient investir un autre nouveau concours, celui de Saint-Tropez dans le Var.

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats complets du Grand Prix de Hambourg ici

Le classement général du Global Champions Tour ici

Le live

Le live de GrandPrix-Replay.com ici

À lire également...

Réagissez