DEUX PODIUMS POUR LA FRANCE LORS DES COUPES DES NATIONS JUNIORS ET JEUNES CAVALIERS DE DEAUVILLE

Fanny Skalli en selle sur Candy 705 a grandement contribué à la victoire de la France à Deauville. Photo Pixizone

Samedi 24 mai - 21h50 | Marie de Pellegars

DEUX PODIUMS POUR LA FRANCE LORS DES COUPES DES NATIONS JUNIORS ET JEUNES CAVALIERS DE DEAUVILLE

Le Pôle international de Deauville accueille durant tout le week-end les jeunes cavaliers venus de partout. Aujourd’hui, les Juniors et les Jeunes Cavaliers se sont affrontés dans la Coupe des nations. Chez les premiers, les Pays-Bas se sont offert le luxe de ne pas faire partir leur dernier cavalier. Chez les seconds, La France s’est imposée à domicile.


La Coupe des nations Juniors a été brillamment remportée par les Pays-Bas. Sur sept parcours, le dernier cavalier, [Jens van Grunsven],  n’ayant pas pris le deuxième départ, les vestes orange ont réalisé six sans-faute. La deuxième place est revenue aux Britanniques avec un score de quatre points. La troisième position était disputée entre la Suisse et la France composée de [Damien de Chambord], [Flore Giraud], [Charlotte Spaas Levallois] et [Lalie Saclier]. Après le sans-faute de [Lalie Sanclier], la Suissesse [Laeticia du Couedic] était obligée de réaliser un parcours parfait pour permettre à son équipe de monter sur la troisième marche du podium. Quatre points concédés sur le numéro deux auront eu le mérite de préserver le suspense jusqu’à la fin de son parcours. Finalement, ces deux nations n’auront pas pu se départager et elles trônent donc conjointement à la troisième place.


Cinq nations se sont affrontées dans la Coupe des nations Jeunes Cavaliers. Le parcours dessiné par Jean-Claude Quque était très homogène, avec des fautes un peu partout. L’une des difficultés majeures, qui a causé du tort à beaucoup de couples, a été le chronomètre. En effet, très serré, plusieurs ont été pénalisés de points de dépassement de temps alors même qu’il n’y avait aucune faute sur les barres. Ça a été le cas d’[Edward Levy], 'Je suis très content du cheval. Il sautait tellement bien en première manche que je me suis un peu endormi. En deuxième manche je ne me suis pas fait avoir et j’ai bien pensé au chronomètre', a-t-il expliqué. [Fanny Skalli] s’est retrouvée dans la même situation que son coéquipier, tout comme la Britannique [Alfie Bradstock] ou encore la Suédoise [Elina Petersson]. À l’issue de la première manche, la France pointe en tête grâce aux parcours pénalisés de seulement un point d’Edward avec [Quarto mail] et de Fanny sur [Candy 705] mais aussi du sans-faute de [Margaux Rocuet] accompagnée de [Qualifying de Hus]. À mi-parcours, les Tricolores avec deux points sont suivis des Suédois avec cinq points et des Britanniques avec six points. Ces derniers ont su mettre la pression à leurs concurrents. Les trois premiers cavaliers [Laura Robinson], [Rebecca Marsh] et [Alfie Bradstock] ont tous réalisé trois parcours sans faute sur les barres. Seuls les deux derniers ont eu du dépassement de temps. Ils se sont alors retrouvés avec un score final de neuf points. La Suède n’a pas pu améliorer son score et finit donc à dix points. La France après le passage de ses deux premiers cavaliers était toujours à deux points. 'Ma jument était super, je ne pouvais pas rêver mieux', s’est enthousiasmée Fanny. Margaux Rocuet, quant à elle, n’a pas réussi à effectuer un doublé et sort de son deuxième parcours avec cinq points. 'Il y a eu un petit manque de concentration. Comme après il s’est mis à pleuvoir énormément ça m’a donné la niaque et je me suis vraiment dit que quatre points c’était le grand maximum. C’est ma première Coupe des nations avec lui. C’est un beau travail établi ', a réagi la fille de Bruno Rocuet. La déception du jour aura sans aucun doute était pour [Titouan Schumacher] qui, sur [Quinquet d Ivraie], a rencontré quelques difficultés en première manche. Après avoir dû donner quelques appels de langues pour sortir du triple, son hongre de dix a refusé sur le double. Son total de onze points n’a pas été comptabilisé. Lors du dernier passage, après avoir fauté une fois, le cavalier a préféré abandonner. Quoi qu’il en soit la Marseillaise a bien pu retentir malgré la pluie qui s’est invitée en fin d’épreuve et pour la remise des prix. Les Jeunes Cavaliers ont ainsi imité leurs ainés qui, à La Baule, se sont également imposés à domicile.  


Cette Coupe des nations prouve la bonne entente au sein de l’équipe de France. Margaux Rocuet, Fanny Skalli et Edward Levy s’accordent tous les trois pour dire qu’il y a une très bonne ambiance entre eux. Chose remarquable au bord de la piste, lors des passages des Tricolores en Juniors et en Jeunes Cavaliers, tel un bloc, tous les Français étaient assis au même endroit. À chaque sans-faute, les trompettes et les cris se faisaient entendre.


Demain, les Childrens se disputeront la victoire lors de la Coupe des nations. Pour chaque catégorie, les Grands Prix auront lieu dimanche.


À Deauville, Daphné Godfroy


Les résultats ici.

À lire également...

Réagissez