LA RAFRAÎCHISSANTE SURPRISE BELGE À ROME

La Belgique l'a emporté pour la première fois à Rome. Photo Stefano Secchi/Piazza di Siena

Samedi 24 mai - 16h19 | Marie de Pellegars

LA RAFRAÎCHISSANTE SURPRISE BELGE À ROME

Grâce à deux manches de fort bonne facture, la Belgique a remporté la Coupe des nations de Rome, cet après-midi dans les jardins ensablés de la Villa Borghèse. Les Pays-Bas et l’Allemagne complètent le podium. Présentant une équipe mixte avec deux chevaux disputant leur première Coupe, la France termine à une décevante sixième place.

L’ESSENTIEL

Les Diables rouges ont fait valoir la fougue de leurs jeunes cavaliers et le talent de leurs chevaux pour remporter leur première Coupe des nations sous les pins parasols de la Piazza di Siena. Un grand jour pour la Belgique, qui n’avait plus fait retentir la Brabançonne en Division 1 de Coupe des nations depuis leur flamboyante victoire bauloise, il y a deux ans. Deuxièmes ex-aequo à l’issue de la première manche, à quatre points des Britanniques, les cavaliers de Kurt Gravemeier ont à nouveau réussi à ne totaliser que quatre points dans le seconde, grâce aux deux doubles sans-faute de [Niels Bruynseels] et [Constant van Paesschen] sur le Selle Français [Pommeau du Heup] et le sBs Citizenguard [Toscan de Sainte Hermelle]. Et pourtant, en encaissant vingt-quatre points avec [Challenge van Begijnakker], l’ouvreur [Ludo Philippaerts] ne leur avait pas franchement facilité la tâche. Mais son fils [Nicola Philippaerts] est parvenu à vaincre le signe indien familial, qui avait encore frappé le clan flamand lors de la Coupe des nations d’Aix-la-Chapelle, l’an passé, où Ludo avait fauté sur le dernier vertical de la seconde manche. Sauvant plusieurs fautes, le couteau entre les dents, le jumeau d’Olivier est parvenu a compensé la vrai baisse de forme de [Forever d Arco Ter Linden]. Chapeau.

Pendant ce temps, les Britanniques, plutôt vernis en première manche, ont cumulé vingt points, tout en effaçant les dix-sept de [Joe Clee] et [Diablesse de Muze]. À égalité avec les Belges à mi-temps, les Allemands ont concédé quatre points de trop ensuite, tout en barrant les seize de [Daniel Deusser] et [Fyloe van Claeyssenhof], un débutant plus à son aise au premier acte. La Mannschaft termine troisième. Le point de temps dépassé concédé par [Jur Vrieling] et VDL [Bubalu] a coûté cher aux Pays-Bas, excellents en seconde manche, même si [Gerco Schroder] et Glock’s [London], en fautant sur le dernier vertical, a condamné les siens à une bonne deuxième place. Sans ce point de temps, ils auraient barré avec les Belges.

LES BLEUS

Les semaines se suivent... et ne se ressemblent pas pour les Bleus. Deuxièmes à Lummen et vainqueurs à La Baule, les Français ont vécu une mauvaise journée en Italie, du moins trois d’entre eux. Placée en ouvreuse, [Penelope Leprevost] a plus que dominé son sujet avec la débutante [Flora de Mariposa], flamboyante, bondissante et respectueuse. Pénélope réussit décidément un début de saison extérieure époustouflant. Cette réussite n’a, hélas, pas éclaboussé ses coéquipiers. Avec [For Joy van t Zorgvliet]*HDC, débutant lui aussi en Coupe des nations, [Kevin Staut] pourra au moins se consoler d’avoir su limiter la casse à quatre points en seconde manche (sur la sortie du double) après ses trois fautes au premier tour. Même bilan ou presque pour [Simon Delestre] (neuf puis quatre), mais avec un cheval nettement plus expérimenté, [Qlassic Bois Margot], semblant manquer de tonus après son brillant double sans-faute dimanche dernier dans le Grand Prix de La Baule. Même manque d’énergie et d’explosivité chez [Orient Express]*HDC (huit puis douze), piégé à deux reprises sur l’indolore numéro un et sur l’oxer d’entrée du double placé en onze. Espérons qu’il ne s’agisse que d’un jour sans.

LES TOPS

Outre les deux jeunes Belges et Pénélope, on peut saluer l’impeccable double sans-faute de [Ludger Beerbaum] et [Chiara 222]. Sixième des championnats d’Europe, deuxième de la finale de la Coupe du monde, ce couple est bel et bien le pilier attendu de l’équipe d’Allemagne, et un prétendant au titre mondial individuel, l’un des rares qui échappe encore à Ludger.

LES FLOPS

On ne reparlera pas de Ludo Philippaerts, ni de Daniel Deusser, mais le cas de [Joe Clee] est assez surprenant et inquiétant. Dans une équipe britannique où la concurrence est si rude en vue des Jeux équestres mondiaux FEI AlltechTM 2014 en Normandie, Joe et [Diablesse de Muze] ont perdu des points en en concédant vingt, puis dix-sept sur le sable romain. La fille de Baloubet de Rouet restait pourtant sur de belles performances hivernales et sur une neuvième place dans le Grand Prix d’Anvers. Heureusement pour lui, le Britannique s’est montré plus convainquant la semaine passée à La Baule avec [Utamaro d Ecaussinnes]. Pas terrible non plus l’après-midi de l’Ukrainien [Ulrich Kirchhoff], treize puis six points avec [Light On] OLD. Pire encore, celle de l’Italien [Francesco Franco], qui a abandonné, fait rarissime en Coupe des nations, avec Banca Popolare Bari [Cassandra].

À Rome, Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats de la Coupe des nations de Rome ici

À lire également...

Réagissez