LE TRIOMPHE MADRILÈNE DE MAIKEL VAN DER VLEUTEN ET VERDI!

Maikel van der Vleuten et VDL Groep Verdi NOP l'ont magnifiquement emporté ce soir à Madrid. Photo Stefano Grasso/LGCT

Mercredi 07 mai - 18h19 | Marie de Pellegars

LE TRIOMPHE MADRILÈNE DE MAIKEL VAN DER VLEUTEN ET VERDI!

Maikel van der Vleuten et VDL Groep Verdi NOP ont remporté le troisième Grand Prix CSI 5* de leur très, très belle carrière, ce soir à Madrid, théâtre de la deuxième étape du Global Champions Tour. Le Néerlandais a terrassé Marcus Ehning et Plot Blue dans un barrage à deux. La troisième place a récompensé son compatriote Gerco Schröder et Glock’s London. Patrice Delaveau a terminé cinquième sur Carinjo 9*HDC. Comme l’an passé, ce superbe Grand Prix a joui d’un scénario haletant et d’un spectacle magnifique.

Après le Grand Prix du CSIO d’Al Ain et celui du CSI de Lyon, en 2013, [Maikel van der Vleuten] et VDL Groep [Verdi] NOP ont ajouté un troisième Grand Prix 5* à leur très beau palmarès, ce soir au Club de Campo Villa de Madrid. Ce couple, véritable pilier de l’équipe néerlandaise, semble avoir atteint le sommet de son art. Ce soir, le cavalier de vingt-six ans et son étalon de douze ans par Quidam de Revel et une mère par Landgraf I se sont montrés intraitables, franchissant tous les obstacles sans en faire tomber un seul, et sans se laisser piéger par les chronomètres imposés par Santiago Varela dans les trois tours de l’épreuve. Ce faisant, le Néerlandais et son KWPN ont maté l’Allemand [Marcus Ehning] et le toujours vif [Plot Blue], qui les avaient battus dans le barrage du Grand Prix de Cannes, l’an passé.

Trois heures et demie plus tôt, le départ de ce Grand Prix sur herbe a été donné sous un franc et beau soleil et devant des tribunes pleines à craquer. Des cavaliers et des chevaux d’exception, ainsi qu'un très beau premier tour bien dosé. Tous les ingrédients du spectacle sont là. Onze couples déjouent les pièges du chef de piste dans la première manche de cette deuxième étape du Global Champions Tour. Deux des quatre Français passent le cut : [Eugenie Angot] avec un sans-faute très probant sur [Davendy S], et [Patrice Delaveau], auteur du sans-faute le plus rapide avec [Carinjo] 9*HDC, qui n’a déploré qu’une bonne touchette sur l’entrée du deuxième des trois doubles d’un parcours ne comportant pas de triple. [Roger-Yves Bost] et [Poker des Dames] concèdent douze points pour leur premier Grand Prix à ce niveau. Le cheval semble apte à sauter de telles épreuves. Comme quelques autres couples, [Simon Delestre] et [Qlassic Bois Margot] se laissent piéger par l’oxer précédant la rivière.

Une seconde manche folle !

La seconde manche, ouverte comme d’habitude aux dix-huit meilleurs couples de la première, est rendue extrêmement difficile par un chronomètre très, très serré, obligeant tous les cavaliers, même ceux équipés de chevaux rapides, à prendre de gros risques pour rentrer dans les temps. L’Espagnol [Sergio Alvarez Moya], ouvreur avec [Carlo 273], signe un excellent sans-faute dans un temps hyper rapide, ce qui lui permettra de remonter de la dix-huitième à la sixième place finale. [Doda de Miranda], également pénalisé de quatre points au premier tour, en fait autant avec AD [Uutje], mais le Brésilien, moins rapide, termine neuvième. Six minutes plus tard, le dernier couple à quatre points, formé par le Britannique [Ben Maher] et [Cella], les imite, ce qui leur vaut la septième place.

Place aux sans-faute les moins rapides de la première manche. Aucune barre pour [Edwina Tops-Alexander] et [Ego Van Orti], mais il leur est absolument impossible de rentrer dans les temps. L’Australienne termine à une très bonne quatrième place. L’Américaine [Laura Kraut] et [Cedric] fautent sur l’entrée et la sortie du triple, puis écopent d’un point de temps, eux aussi, pour la quinzième place. Neuf points aussi pour [Eric Lamaze] et [Powerplay], punis sur un oxer en début de tour, puis sur le mur placé à l’entrée de la dernière ligne, finissent quatorzièmes. Treize points pour l’Américaine [Reed Kessler] et [Cylana], seizièmes. Pas de double sans-faute non plus pour l’Allemand [Daniel Deusser] et [First Class van Eeckelghem], un BWP de neuf ans par Balou du Rouet débutant à ce niveau. Le récent vainqueur de la finale de la Coupe du monde se laisse piéger sur l’avant-dernier obstacle, le vertical de sortie du double. Sa huitième place reste très méritoire.

Éric Lamaze et Emanuele Gaudiano en tête du circuit

Marcus Ehning et Plot Blue signent le premier double sans-faute sans jamais donner l’impression d’accélérer. On a beau le savoir, on garde l’impression que le chronomètre tourne moins vite quand ces deux-là entrent en piste! Ils sont aussitôt imités par Maikel van der Vleuten et Verdi, dans un style très abouti également. Son compatriote [Gerco Schroder], qui retrouvait là son Glock’s [London], ne prend pas l’option courte avant le mur ouvrant la dernière ligne, et se voit puni d'un point. Eugénie Angot, la très bonne surprise de la première manche, essuie un refus de Davendy S sur la sortie du triple après deux très gros sauts sur les deux premiers éléments. La Française préfère abandonner pour ne pas puiser inutilement dans les réserves de sa bien bonne jument. De manière incroyable, [Ludger Beerbaum] et [Chaman] fautent sur l’oxer numéro deux et se laissent prendre par le temps pour la onzième place. De manière tout aussi improbable, les derniers à s’élancer, Patrice Delaveau et Carinjo 9*HDC, commettent un vraie faute sur le vertical numéro trois. Pas de Français au barrage, mais une belle cinquième place tout de même.

Sur un parcours réduit, mais encore fort exigeant, Marcus Ehning dessine un beau barrage, et rentre à la maison sans faute malgré deux bonnes touchettes, dont une sur l’avant-dernier obstacle, consécutive à un léger dérapage sur le gazon espagnol. 'Vleut Jr', lui, prend tous les risques. Il fait la différence dans une dernière ligne magnifique, reprenant à peine son brillant fils de Quidam de Revel pour franchir le dernier vertical. Il l’emporte à la régulière avec plus d’une seconde et demie d’avance.

Au classement général du circuit, Éric Lamaze et l’Italien [Emanuele Gaudiano] (douzième et fautif une fois dans chaque manche avec [Cocoshynsky]), déjà classés la semaine dernière à Anvers, partagent la tête après deux étapes. La prochaine aura lieu dans quatre semaines à Hambourg en Allemagne.

Sébastien Roullier

Les classements

Les résultats du Grand Prix à 1,60m

Le classement général du Global Champions Tour après deux étapes

À lire également...

Réagissez