SCOTT BRASH TOUJOURS PLUS HAUT!

Scott Brash, troisième de la finale de la Coupe du monde avec Ursula XII, il y a deux semaines à Lyon, a encore accru son avance sur ses poursuivants au classement mondial. Photo Scoopdyga

Lundi 05 mai - 02h00 | Sébastien Roullier

SCOTT BRASH TOUJOURS PLUS HAUT!

Le classement mondial de saut d’obstacles n’a pas connu de révolution en ce mois de mai, le podium d’avril ayant été reconduit dans le même ordre. La finale de Lyon, qui a permis à Scott Brash d’accroître son avance sur Ben Maher et à Ludger Beerbaum de se rapprocher de ce dernier, a largement rebattu les cartes dans le reste du top dix.

Sans surprise, [Scott Brash] reste solidement arrimé à son fauteuil de numéro un mondial. Sans surprise, parce que non seulement il n’a aucun point ou presque à défendre avant juin, mais surtout parce qu’il en a encore inscrit une poignée en avril, avec un nouveau double sans-faute et une troisième place conquise dans la première finale du Coupe du monde de sa carrière, le 21 avril à Lyon avec [Ursula XII]. Rien ou presque ne résiste à l’Écossais, à nouveau vainqueur d’une épreuve comptant pour le classement mondial, cet après-midi à Madrid. Il compte désormais quatre cent trente-six points d’avance sur son compatriote et néanmoins rival, [Ben Maher], qui n’a pas honoré sa qualification en finale de Coupe du monde. Quatre cent trente-six, cela fait cent quatre de plus que le mois dernier. Scott Brash ne doit plus être bien loin du record de points.

Avec le même nombre de points, Maher est désormais à portée de fusil, à trente et un points précisément, de [Ludger Beerbaum], profitant des victoires de [Chaman] et [Chiara 222] à Lyon, en finale et dans le Grand Prix du CSI 3*. [Marcus Ehning] reste quatrième, mais à cent quatre-vingt-dix longueurs de son compatriote. Brillants à Lyon, même s’ils n’ont pas pris part aux deux manches finales, l’Américain [Kent Farrington] et le Normand [Patrice Delaveau] ont gagné respectivement deux et trois rangs pour s’installer aux cinquième et sixième places. [Daniel Deusser], la vainqueur de cette finale française avec son beau [Cornet d Amour], grimpe de trois rangs pour se hisser au septième.

Toujours cinq Français dans le top vingt

À l’inverse, ayant perdu une bonne partie des points engrangés l’an passé à Göteborg, les trois meilleurs cavaliers de la finale 2013, l’Américaine [Beezie Madden], le Suisse [Steve Guerdat] et [Kevin Staut], accusent respectivement des baisses de une, cinq et deux places, occupant désormais les neuvième, huitième et dixième rangs.

La France compte toujours cinq cavaliers dans le top vingt, grâce à [Roger-Yves Bost], douzième ex-aequo avec [Luciana Diniz], et [Penelope Leprevost], quatorzième, en hausse de une et quatre places grâce à leurs belles victoires à Arezzo et Barbizon pour le Francilien, et la semaine passée à Anvers pour la Normande. En baisse de deux rangs, [Simon Delestre] est seizième.

Grâce à son succès dans le Grand Prix du CSI 3* de Neufchâtel-Hardelot, [Julien Epaillard] est de retour dans le top cinquante à la quarante-sixième place. Il lui faudra encore marquer deux cent vingt-cinq points pour rejoindre le top trente, l’un de ses objectifs de l’année. [Michel Hecart], [Jerome Hurel] et [Aymeric de Ponnat] accusent de légères baisses, mais restent solidement installés dans le top cent. [Frederic David], cent septième, s’en rapproche.

Sébastien Roullier

Le classement mondial

Le classement mondial intégral ici

À lire également...

Réagissez