LA FRANCE DAUPHINE DE LA SUISSE À LUMMEN

Romain Duguet et Quorida de Treho ont signé l'un des trois doubles sans-faute suisses de l'après-midi. Photo Dirk Caremans/FEI

Lundi 05 mai - 02h00 | Sébastien Roullier

LA FRANCE DAUPHINE DE LA SUISSE À LUMMEN

La Suisse a remporté la première Coupe des nations de la Division 1 européenne, cet après-midi à Lummen en Belgique, devant la France, la Belgique et l’Irlande se partageant la troisième place. Les cavaliers de Philippe Guerdat signent une bonne entrée en matière dans la course vers la grande finale de Barcelone, dont la France est tenante du titre, mais aussi dans la course vers les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie.

L’ESSENTIEL

Sur un parcours plutôt respectueux des chevaux, la Suisse s’est facilement imposée dans cette Coupe des nations de rentrée européenne. Signant trois doubles sans-faute, œuvres de [Pius Schwizer], [Romain Duguet] (Français naturalisé) et [Paul Estermann] sur [Toulago], [Quorida de Treho] et [Castelfield Eclipse], les Helvètes se sont payé le luxe de laisser au paddock leur champion olympique [Steve Guerdat], qu’on n’a donc pas eu la chance de voir évoluer avec [Nasa]. Avec un score vierge donc, la Suisse a devancé la France, quatre points, la Belgique et l’Irlande se partageant la troisième place avec douze points. Les Pays-Bas, cinquièmes avec seize untiés, ont fini avec trois longueurs d’avance sur l’Espagne, cinq sur la Suède, et dix-sept sur la Grande-Bretagne, bonne dernière avec une équipe 'C'.

Bonne opération pour la Suisse, la France et la Belgique, qui avaient coché cette première étape pour marquer des points au classement de la D1. À l’inverse, fausse manœuvre pour l’Espagne et la Suède, ayant elles aussi misé sur Lummen. Rien de dramatique toutefois, la série ne faisant que commencer. La prochaine étape a lieu dans deux semaines à La Baule.

LES BLEUS

Mention bien pour les 'Vestes bleues', qui ne sont vraiment pas passées loin d’un barrage avec la Suisse, [Penelope Leprevost] et [Dame Blanche van Arenberg] fautant sur l’antépénultième obstacle de la seconde manche après un premier sans-faute très probant. Mêmes causes et mêmes effets pour un autre couple sur lequel Philippe Guerdat mise en vue des Jeux équestres mondiaux, [Kevin Staut] et [Reveur de Hurtebise]*HDC, impeccables au premier tour, puis piégés de manière assez étonnante sur la deuxième barre d’un oxer placé en début de parcours. Bonne rentrée tout de même. Entrée en matière concluante également pour [Jerome Hurel] et [Quartz Rouge], un couple disputant à Lummen sa première Coupe des nations. Auteurs d’un passage de triple particulièrement acrobatique et fautifs sur le vertical sur bidet placé en fin de tour dans le premier acte, ils se sont parfaitement repris ensuite pour entretenir l’espoir de succès de la France. Enfin, coup de chapeau à [Aymeric de Ponnat] et [Armitages Boy]. Ce couple ô combien expressif est aussi en passe de devenir l’un des plus sûrs. Quelques légères touchettes dans chaque manche, mais pas une faute ni la moindre hésitation sur la rivière, celle-là même qui avait vu le couple pécher il y a quelques semaines. De très bon augure pour l’avenir.

LES TOPS

Le cavalier du Havre n’a pas été le seul à signer le double sans-faute, récompense d’une Coupe des nations parfaite. Il y a eu les trois Suisses, bien sûr, mais aussi le Belge [Gregory Wathelet] avec le jeune Sea Cost [Forlap DC], un fils de Querlybet Hero. Vainqueur cet hiver du Grand Prix CSI 5* de La Corogne en indoor, et deuxième de celui du CSI 5* de Doha, sur l’immense piste ensablée du complexe Al Shaqab, mi-mars, ce petit génie a confirmé son potentiel sur l’herbe de sa patrie de naissance. Voilà un couple fort pour la Belgique, à condition qu’il ne soit pas séparé avant les JEM… Deux beaux double clear rounds aussi pour les Espagnols [Sergio Alvarez Moya] et [Eduardo Alvarez Aznar] avec [Zipper], lauréat du Grand Coupe du monde de Vérone fin 2012 et moins brillant en 2013, et [Rokfeller de Pleville]*Bois Margot, un jeune fils de l’Arc de Triomphe, Selle Français d’avenir à n’en pas douter. [Rolf-Goran Bengtsson] a bien failli les imiter avec l’exceptionnel [Casall] Ask, mais il a écopé d’un point de temps en seconde manche, pour quatorzièmes de dépassement de temps…

LES FLOPS

Les deux grosses déceptions sont à mettre au passif de [Manuel Anon] et [William Funnell]. L’Espagnol a essuyé deux refus sur l’entrée du double en première manche avec [Baldo] DS, avant de subir une nouvelle dérobade au même endroit en seconde manche. Après quelques fermes coups de cravache sur l’arrière-train, la quatrième fois a été la bonne, mais on attendait forcément mieux de l’espoir ibérique. On espérait mieux aussi du Britannique, armé de [Billy Congo], le bel étalon noir qu’il a fait naître et formé. L’an passé, le couple avait notamment brillé dans le Global Champions Tour avec deux deuxièmes places à Cannes et Monte Carlo et une quatrième à Cannes. Cette fois, la paire a dû se contenter de huit, puis onze points avec un refus en seconde manche. Funnell va devoir se reprendre très vite s’il veut espérer une place dans l’équipe britannique en Normandie.

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats complets de la Coupe des nations

À lire également...

Réagissez