ANNE-SOPHIE GODART, LA BELGIQUE LUI RÉUSSIT

Anne-Sohie Godart a conclu son week-end à Anvers par une victoire dans le Grand Prix du CSI 4*. Photo Stefano Grasso/GCT

Jeudi 01 mai - 22h50 | Sébastien Roullier

ANNE-SOPHIE GODART, LA BELGIQUE LUI RÉUSSIT

En parallèle du Global Champions Tour se déroulait ce week-end à Anvers, un CSI 4*. Cet après-midi s'est déroulé le Grand Prix devant des tribunes clairsemées. Les couples ont essayé de surmonter les treize obstacles du parcours avec deux combinaisons situées le long du public en numéro sept et douze.

 

Trente-sept cavaliers étaient au départ de ce Grand Prix en deux manches cotées à 1,55m et offrant des points pour le classement mondial. Cette première étape n'a pas souri à tous les cavaliers. Cinq d'entre eux ont été contraints d'abandonner face aux difficultés du tracé. Le Britannique [Nick Skelton], associé à un fils de Ramiro dénommé [Heracross] a rencontré quelques soucis puisqu'il a terminé son parcours avec vingt points. Le couple qui ne se retrouve qu'à l'occasion ne semble pas encore s'être pleinement compris. Le cavalier japonais des écuries Stephex, [Eiken Sato] a lui aussi connu des jours meilleurs puisqu'ici, associé à [Egano van het Sogenhof], il sort de piste avec un score lourd de dix-sept points. Néanmoins, onze cavaliers se sont qualifiés pour la seconde manche qui s'est courue au chronomètre afin de sacrer le vainqueur.

 

Une deuxième manche fautive

 

Premier à prendre le départ, l'Argentin [Jose Maria Larocca] associé à [GDE Matrix] ne parvient pas à réitérer sa performance. Il renverse deux barres qui le relègueront à la neuvième position. Le Japonais [Taizo Sugitani], quant à lui, signe un rapide et fluide parcours sans faute. Il arrête le chronomètre sur 42'19'' et met ainsi la pression sur ses concurrents. Malheureusement cela ne suffit pas puisque tout de suite après, la Française [Anne-Sophie Godart] prend tous les risques sur son fidèle [Carlitto van t Zorgvliet] et abaisse le chronomètre de plus d’une seconde. Le nouveau temps à battre est de 40'96''. Le Sud-Africain [Olivier Lazarus] lancé à pleine vitesse descend le chronomètre de quelques centièmes mais malheureusement il ne peut éviter une faute le privant du podium. Il termine donc quatrième avec [Pour le Poussage]. [Angelie van Essen], la Suédoise, [Marlon Modolo Zanotelli], le Brésilien et [Jaroslaw Skrzyczynski], le Polonais, passés les uns à la suite des autres se sont tous fait piéger à une reprise. Ils terminent respectivement cinquième, septième et huitième. C'est au tour de [Manuel Anon] de rentrer en piste. En selle sur [Baldo Ds], l'Espagnol passe à côté de son barrage en commettant trois fautes le reléguant à la onzième place. L'Américaine [Meagan Nusz] se lance alors à l'assaut de la victoire avec [Dynamo]. Une barre renversée la renvoie à la cinquième place. La Française est donc toujours en tête mais la concurrente suivante a de grandes chances de la détrôner. [Jessica Mendoza], qui a remporté l'épreuve phare du CSI 4* vendredi, compte aujourd'hui sur [Spirit T]. Elle part dans un galop soutenu mais ne peut éviter deux barres. Deuxième meilleur chronomètre de l'épreuve elle termine cependant dixième. Seul le Belge [Niels Bruynseels] avec son Selle Français fils d'Helios de la Cour, [Pommeau du Heup], peut désormais battre la Tricolore. Un sans-faute lui assurerait la troisième place et le local l'a bien compris. Face aux dégâts causés par ce barrage, il décide d'assurer et rempli son contrat. Sans faute en 45'56''. Il est troisième et offre donc la victoire à la plus belge des Française, puisqu'épouse de [Rik Hemeryck] depuis peu, Anne Sophie Godart.

 

Les résultats ici.



Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez