ANVERS, L'ENDROIT DE PÉNÉLOPE LEPREVOST

Pénélope Leprevost ne pouvait mieux démarrer le Global Champions Tour puisqu’elle remporte les deux épreuves majeures à Anvers. Hier elle a pu compter sur Nayana pour doubler ses concurrents. Photo Stefano Grasso/GCT

Lundi 28 avril - 14h56 | Marie de Pellegars

ANVERS, L'ENDROIT DE PÉNÉLOPE LEPREVOST

Le Global Champions Tour a débuté sa saison 2014 hier à Anvers, en Belgique. Vingt-trois des meilleurs cavaliers de la planète s'y sont donné rendez-vous afin de remporter le Grand Prix samedi et de glaner les premiers points qui leur permettraient de détrôner le numéro un mondial britannique, Scott Brash, vainqueur du circuit l'an passé.

 

La France a bien amorcé sa participation au circuit puisque la Française, [Penelope Leprevost], associée à sa fidèle [Nayana], a remporté l'épreuve à barrage cotée à 1,55m hier soir. Cinquante-et-un couples ont tenté leur chance sur le parcours, sans réelles difficultés apparentes, réalisé par le chef de piste belge, Luc Musette. Au terme de treize obstacles, seize efforts pour les chevaux puisque trois doubles étaient à franchir, dix-sept cavaliers se sont qualifiés pour le barrage. Parmi eux, deux Français, Pénélope Leprevost et [Simon Delestre]. Les deux cavaliers du Haras des Coudrettes, [Kevin Staut] et [Patrice Delaveau], respectivement associés à [Quismy des Vaux]*HDC et [Carinjo]*HDC, ne sont pas parvenus à réaliser le score parfait. Le premier a rencontré quelques difficultés avec sa fille de Dollar dela Pierre. Il a renversé deux barres et a ainsi terminé trente-sixième. Malheureusement pénalisé par le temps, le second voient les portes du barrage se fermer et a pris la dix-huitième position.

 

Un barrage disputé

 

Seuls seize cavaliers se sont élancés sur la piste belge, l'Australienne [Edwina Tops Alexander], avec le Selle Français [Old Chap Tame], ayant décidé de ne pas repartir sûrement pour préserver sa monture. Le premier à s'élancer a été l'Allemand [Christian Ahlmann]. Il présentait un fils du bon reproducteur Cornet Obolensky, [Cornado II]. Réalisant une démonstration d'aisance, le cheval gris est parvenu à signer un autre parcours parfait sans pour autant prendre tous les risques. Pour gagner, les couples devront donc améliorer son chronomètre qui s'est arrêté sur 36’88’’. Le cavalier suivant, [Shane Breen] en selle sur [Farao Van t Vennehof] y parvient en laissant toutes les barres sur les taquets. 36'56'' à battre ! L'Italien [Luca Maria Moneta], l'Ukrainienne [Katharina Offel] ainsi que l'Irlandais [Cameron Hanley] sortent de piste sans aucune pénalité mais sans avoir été plus rapide. Il aura donc fallu attendre le passage de la Tricolore Pénélope Leprevost pour avoir un nouveau leader. Parties dans un galop soutenu, la cavalière et sa fille de Royal Feu ont semblé très à l'aise. Elles ont enchaîné les obstacles sans aucun sursis avec une fluidité parfaite. Le temps s'est arrêté à 33'76'' soit près de trois secondes de moins que l'Irlandais. Le barrage se poursuit mais aucun cavalier n'a déroulé un parcours assez rapide pour doubler la Normande. Le Lorrain Simon Delestre a d’ailleurs été confronté à quelques soucis avec son fils d’Hugo Gesmeray, [Ryan des Hayettes]. Le changement de rythme ne semble pas convenir au cheval qui a fauté sur les deux premiers obstacles du parcours. Ne prenant pas le temps de sauter il réitère sur un oxer. Il en a été de même pour la Canadienne, [Tiffany Foster] qui, associée à [Victor], a été victime d’une chute sur le vertical positionné en numéro deux du barrage. Le Belge [Pieter Devos] associé à [Dream of India Greenfield] est parvenu à abaisser le chronomètre de Shane Breen et s'est intercalé ainsi à la deuxième place. Il est finalement dépassé par le dernier concurrent de cette épreuve de vitesse, le Néerlandais, [Marc Houtzager]. Accompagné de Sterrehof’s [Uppity] il a réalisé un enchaînement rapide… mais pas assez. Pénélope Leprevost a donc remporté cette première épreuve De bon augure pour la suite de la compétition…

  

Les hostilités continuent aujourd'hui

  

En fin de journée aujourd'hui, quarante-et-un cavaliers se sont à nouveau disputé la victoire d'une épreuve au format similaire. Seize efforts à réaliser pour un temps imparti de soixante-douze secondes. Après un parcours sans beaucoup de difficultés hier, les cavaliers ont dû aujourd'hui affronter les difficultés de la piste comme par exemple un triple en numéro quatre très fautif. Seuls six couples ont signé un parcours vierge de toute pénalité leur permettant ainsi de se confronter à leurs concurrents lors du barrage. Parmi eux, la Française Pénélope Leprevost associée cette fois-ci à [Vagabond de la Pomme], a confirmé sa bonne forme de ce week-end puisqu'elle est à nouveau sans-faute. Son compatriote Kevin Staut a rectifié le tir en sortant de l’arène avec un score nul. Il avait sellé pour l'occasion Quismy des Vaux*HDC. Simon Delestre, quant à lui, s’est laissé piégé, avec [Qlassic Bois Margot], sur l'oxer numéro dix. D’autres ont également rencontré quelques difficultés. La Canadienne Tiffany Foster a chuté après que sa jument, [Melody des Hayettes], a pédalé dans l'oxer numéro neuf. Luca Maria Moneta, [Michael Whitaker], [Mark McAuley] et [Jane Richard Philips] ont été contraints d'abandonner.

  

Pénélope confirme

Premier à s'élancer, l'Allemand [Marcus Ehning], en selle sur sa fille de Sandro Boy, [Sabrina], s'est laissé piégé par l’entrée de l’ancien triple, devenu double. Il a croisé dans le couloir Kevin Staut. Ce dernier, parti dans un train soutenu, a pris de nombreux risques mais une faute sur le dernier le prive de la victoire. Il laisse alors la place à sa coéquipière, Pénélope Leprevost. Son mâle de neuf ans, encore inexpérimenté à ce niveau, semble pourtant très à l'aise. Il lui permet ainsi de sortir à nouveau sans pénalité. Le temps à battre est donc de 38'07''. [Rolf Goran Bengtsson] associé à [Unita] Ask entre en piste. Sans prendre de risques le Suédois renouvelle sa performance et prend donc la deuxième place. La Portugaise [Luciana Diniz], en selle sur [Lacontino], qu'elle a récupéré depuis peu (lire ici), l'imite et termine sans pénalité, après un sursis sur l'entrée du double, en 41’64’’ ce qui la place à la troisième position. Last but not least, l'Américain [McLain Ward] est donc le dernier à pouvoir arracher une deuxième coupe des mains de la Française. Son hongre [Carlos Z] faute. Il termine quatrième et offre ainsi une deuxième victoire à la Normande.

  

Les résultats ici.

  

À Anvers, Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez