BEEZIE MADDEN, UNE MACHINE AU VISAGE HUMAIN

Le portrait de Beezie Madden est à retrouver dans votre magazine du mois d'avril. Photo Stefano GrassoLGCT

Vendredi 25 avril - 20h08 | Marie de Pellegars

BEEZIE MADDEN, UNE MACHINE AU VISAGE HUMAIN

Ce mois-ci, Grand Prix Magazine est allé à la rencontre de la cavalière de saut d’obstacles Beezie Madden. L’Américaine ne vit que pour eux et par eux : les chevaux et le saut d’obstacles. Excessivement réservée, la championne sait aussi donner de la voix pour prodiguer ses conseils à ses élèves. Ferme et claire, l’Américaine enseigne comme elle monte : avec efficacité, attachée au moindre détail, à la minute près. Et toujours secondée – ou précédée – de John, son mari, courtier et manager. Rencontre avec une femme qui ne laisse jamais rien au hasard.


'En Floride, où elle réside un tiers de l’année, comme la plupart des cavaliers américains, Beezie Madden s’impose un planning digne de celui de Barack Obama. Lever avant 7h00, premier cheval au plus tard à 8h00, coaching à 9h30 chez l’une de ses élèves, puis retour aux écuries pour le cheval suivant, avant de donner une leçon vendue au profit d’une oeuvre de charité, et ainsi de suite. Cette organisation et cette discipline quasi militaires – certains amateurs de généalogie lui ont prêté, à tort, des liens de parenté avec le célèbre Général Patton – lui confèrent une image lisse et presque austère que l’Américaine peine à démentir.'


Le portrait est à lire en intégralité dans le numéro d’avril de Grand Prix Magazine, avec en couverture Silvana*HDC, disponible en kiosques et via notre plate-forme de vente en ligne. Bonne lecture !


Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici

ou achetez en ligne le magazine ici.

À lire également...

Réagissez