Dimanche 20 avril - 20h16 | ElodieM

CHARLOTTE DUJARDIN ET VALEGRO SIGNENT UN NOUVEAU RECORD DU MONDE À LYON

Pour sa première finale de la Coupe du monde, Charlotte Dujardin a frappé un grand coup, décrochant un énième record du monde avec son fidèle Valegro. Le couple semble bel et bien en route pour ajouter un nouveau titre à son palmarès, après une victoire écrasante dans le Grand Prix aujourd’hui.

La Britannique [Charlotte Dujardin], championne olympique et championne d’Europe en titre, ne semble définitivement pas rassasiée. Avec son fils de Negro de douze ans, [Valegro], la protégée de [Carl Hester] a écrasé son propre record du monde sur le Grand Prix en obtenant une moyenne de 87,129%. Et pourtant, il n’y a pas si longtemps de cela, le couple établissait déjà un nouveau record du monde sur cette même épreuve, à l’occasion des championnats d’Europe de Herning (85,942%). « Lorsque je suis sur ma reprise je ne pense pas vraiment au record du monde. Je savais que j’étais en train de dérouler un très bon Grand Prix, même si il y a eu deux petits accrochages notamment sur le deuxième piaffer, mais je n’ai appris qu’il s’agissait d’un record du monde qu’une fois sortie de piste », explique Charlotte qui a bénéficié d'une Wild Card pour participer à cette finale. La Britannique devance donc une nouvelle fois sa principale rivale, l’Allemande [Helen Langehanenberg], pourtant tenante du titre sur la Coupe du monde. Avec [Damon Hill] NRW, la vice championne d’Europe en titre a déroulé une reprise dynamique et expressive, malgré un petit manque de rapidité dans les piaffers et un arrêt final plutôt anticipé. « Sur la dernière ligne je le sentais qui commençait à chauffer. Nous sortons très bien du piaffer mais sur les foulées suivantes il montait de plus en plus en pression. Je me suis alors dit qu’il était grand temps de s’arrêter », sourit-elle. Avec une moyenne de 83,343%, Helen devance donc [Edward Gal] et Glock’s [Undercover]. Avec un cheval très chaud et parfois difficile à canaliser, le Néerlandais sort de piste avec une moyenne de 80,029%. « Je n’ai pas pu le monter comme je le souhaitais. Il était très chaud à la détente et même s'il s'est un petit peu calmé en piste il est resté très tendu », confie Edward Gal qui reste confiant pour la Libre de demain.

La première de Marc Boblet

A la quatrième place de ce Grand Prix, nous retrouvons la Suédois [Tinne Vilhelsmon-Silfven] avec son puissant [Don Auriello]. Le hongre de douze ans, moins brillant que d’habitude, permet malgré tout à sa cavalière d’obtenir une bonne moyenne de 75,086%. Le couple devance une habituée des finales de la Coupe du monde, [Isabell Werth], qui présentait [El Santo] NRW (74,186%). Le top 8 est ensuite complété à la sixième place par [Hans Peter Minderhoud] avec Glock’s [Johnson] (73,771%), à la septième place par sa compriote [Danielle Heijkoop] avec [Kingsley Siro] (72,857%) et par [Jessica von Bredow-Werndl] avec [Unee BB] (72,686%). Pour sa première finale de la Coupe du monde, le Tricolore [Marc Boblet] se classe neuvième. En selle sur sa bouillonnante mais très expressive [Noble Dream]*Concept Sol, le Français a déroulé une reprise active mais prudente qui lui permet d’obtenir une moyenne de 71,814%. « Je n'ai pas pu la monter réellement car elle était très chaude à la détente mais grâce à son expression nous arrivons malgré tout à prendre des points. C’est incroyable de pouvoir monter aux côtés de tous ses champions et j’espère qu’ils pourront me tirer vers le haut », souligne Marc qui espère pouvoir composer avec une jument plus sereine demain dans la Libre.  

C'est donc à partir de 13h30 que les dix-sept couples du Grand Prix dérouleront une dernière reprise en musique de la saison qui s’annonce d’ores et déjà palpitante.

A Lyon, Elodie Muller

Retrouvez les résultats ICI

À lire également...

Réagissez