SHANE BREEN RÉVÈLE UN NOUVEAU CHEVAL À HARDELOT

Shane Breen, ici avec Confident of Victory lors de la remise des prix, tient peut-être un nouveau crack avec Farao. Photo Samourai Communication

Lundi 07 avril - 10h01 | Daphné G

SHANE BREEN RÉVÈLE UN NOUVEAU CHEVAL À HARDELOT

Après avoir révélé Balloon, il y a tout juste un an, Shane Breen est peut-être en train de réussir le même coup avec Farao van't Vennehof. Cet après-midi. L'Irlandais et son fils de Triomphe de Muze ont remporté la Vitesse à 1,50m sur la grande piste en herbe de Neufchâtel-Hardelot.
 
Tandis que les Français continuent à profiter des conditions idéales que leur offre ce CSI 3* du Pas-de-Calais pour préparer leurs cracks en vue des CSIO et des grands concours extérieurs, le étrangers continuent à épater la galerie. Même si [Reynald Angot] a remporté l'épreuve majeure d'hier, associé à [Parenthese Tame], les Irlandais et Britanniques mènent la danse et trustent les podiums. Après le succès de [Laura Renwick] et [Beluga] ce matin dans la Vitesse à 1,40m, [Shane Breen] a fait entonner l'hymne irlandais ce soir, en s'adjugeant la Vitesse à 1,50m, deuxième épreuve majeure du concours.
Le cavalier du Trèfle a signé le plus rapide des neuf sans-faute, associé à [Farao van t Vennehof], un fils de Triomphe de Muze et d'une mère par Sunlight van de Zuuthoeve, âgé de neuf ans. Formé l'an passé par Shane, son frère [Trevor Breen] et leur compatriote [David Simpson], le cheval a terminé deux fois deuxième d'épreuves de vitesse d'un niveau comparable, dans les CSI 5* de Zurich et Hong Kong, cet hiver. Dès son premier concours extérieur de la saison, il remporte sa première victoire internationale.
 
'Tout ce que je monte est à vendre', Shane Breen
 
L'an passé, Shane Breen avait véritablement révélé [Balloon], son fils de Balou du Rouet, sur cette piste en herbe, en terminant troisième du Grand Prix dominical. Même si Farao ne sautera pas le Grand Prix demain - il laissera sa place à [Confident of Victory] - Shane Breen estime qu'il peut suivre le même chemin que lui. 'S'il en a la chance, je le crois. Il en a tous les moyens. Les chevaux qui se font remarquer à Hardelot sont ceux qui brillent ensuite à La Baule. C'est ce qui s'est passé pour Balloon. Farao a très, très bien sauté aujourd'hui. J'ai retiré des foulées en début de parcours, ce qui a fait la différence. Hier, je n'ai pas eu de chance avec une faute dans le Petit Grand Prix, que je m'attribue. Je suis très content. Il a été très bon depuis le début de l'année. Maintenant, Balloon étant toujours là, Farao ne participera pas à autant de grandes épreuves que lui l'an passé, ce qui est une bonne chose. Cette année, je vais pouvoir alterner entre Balloon, Farao et Confident, ce qui est nettement plus confortable.' Conservera-t-il sous sa selle ce Farao, qu'il possède en partie? 'Pour l'instant, oui, mais tous les chevaux que je monte sont à vendre!' 
Cette Vitesse a accouché d'un podium très international complété par la Britannique [Nicole Pavitt] sur [Victor Blue], un AES de douze ans par My Bjorn W, et par l'excellent Brésilien [Marlon Modolo Zanotelli] sur [Vira], une fille Holsteiner de Contender âgée de onze ans. Parmi les sans-faute, on saluera aussi la sixième place du Britannique [Joe Clee], qui a récemment choisi de ne pas disputer la finale de la Coupe du monde, préférant préparer [Diablesse de Muze] pour les Coupes des nations. L'en voilà déjà récompensé.
S'ils n'ont pas totalement affolé le chronomètre, les Français n'ont été en reste, [Timothee Anciaume], [Julien Gonin], [Aymeric de Ponnat], [Olivier Guillon] et [Robert Breul] survolant toutes les difficultés proposées par Jean-François Morand avec [Padock du Plessis]*HN, [Quartz de Preuilly], [Armitages Boy], [Lord de Theize] et [Uchingo d Esquelmes].
Demain après-midi, le Grand Prix promet du grand spectacle, compte tenu du plateau de chevaux et de cavaliers. Vu la cote, 1,60m, on ne devrait pas compter plus de cinquante-cinq partants, certains concurrents, étrangers notamment, n'ayant sans doute de couteaux assez affutés pour tenter leur chance.
 
À Neufchâtel-Hardelot, Sébastien Roullier
 
Les résultats

À lire également...

Réagissez