SCOTT BRASH SAUVE L'HONNEUR DE LA PLUS BELLE MANIÈRE À WELLINGTON

Grâce à Hello Sanctos, Scott Brash a peut-être sauvé sa place de numéro un mondial, cette nuit à Wellington. Photo Pixizone

Mercredi 02 avril - 15h45 | Marie de Pellegars

SCOTT BRASH SAUVE L'HONNEUR DE LA PLUS BELLE MANIÈRE À WELLINGTON

Plutôt discret depuis trois mois, tandis que son compatriote Ben Maher a tout gagné, le Britannique Scott Brash s’est rappelé au bon souvenir du gotha mondial en remportant l’ultime Grand Prix de Wellington, doté de 500.000 dollars, cette nuit en Floride. Une victoire qui va l’aider à résister aux coups de boutoir de Ben, bien décidé à récupérer le siège de numéro un mondial. Richie Moloney et Jessica Springsteen ont respectivement pris les deuxième et troisième places.

D’ordinaire disputé le samedi soir, suivi d’une soirée très animée, le Grand Prix final du Winter Equestrian Festival s’est finalement déroulé dimanche après-midi sous un soleil plus en accord avec la Floride. Un violent orage a en effet éclaté samedi en pleine reconnaissance, renversant obstacles et palmiers, obligeant les organisateurs à le reporter. Seuls deux cavaliers ont renoncé à s’aligner au départ, dont l’Irlandais Cian O’Connor, pourtant en forme ces derniers temps. Trente-huit couples ont affronté le parcours imaginé par l’Américain Anthony d’Ambrosio, composé de quatorze obstacles et dix-sept efforts – comme celui de Genève, en décembre dernier – avec un triple, un double et une rivière. Presque tous les obstacles sont tombés, et aucun juge de paix n’est vraiment apparu au fil des passages.

Le jeune canadien [Ben Asselin] a surpris l’assistance – tout aussi nombreuse qu’un samedi soir – en étant le premier à se qualifier pour le barrage avec [Makavoy], un KWPN de onze ans par Hors La Loi II. Six le rejoignent, laissant certains cavaliers en vue à la porte ([Alvaro de Miranda], [Todd Minikus], vainqueur du Grand Prix 100.000 dollars précédant celui-ci, ou encore [Katherine Dinan], dont le Selle Français [Nougat du Vallet] a étonnamment refusé l’oxer numéro neuf alors que tout se déroulait parfaitement). Asselin a renouvelé sa performance en signant le premier double sans-faute, mais ses aînés ne l’ont pas laissé filer avec la victoire.

Brash vs. Maher, le duel anglo-écossais

L’Américaine Jessica Springsteen, auteure de deux très beaux parcours avec Vindicat W, prend la tête, mais se fait doubler d’une poignée de centièmes par [Richie Moloney], montant [Slieveanorra]. Le bonheur de l’Irlandais est de courte durée, puisque deux minutes plus tard, [Scott Brash], brassard de numéro un mondial vissé au biceps, passe sous les 44’’ avec Hello [Sanctos]. Ni [Beezie Madden] sur [Cortes C], ni [Kent Farrington] ne parviennent à le battre, ce dernier étant plus rapide, mais fautif avec [Voyeur]. La seule Française de ce Grand Prix, [Marie Hecart], était également au rendez-vous du barrage avec la petite [Myself de Breve]. À ce stade, hélas, deux barres sont tombées, la reléguant à une bonne septième place.

'Il va être difficile de lui prendre la place de numéro un, il est loin devant', a commenté Ben Maher, douzième cette nuit avec [Cella], pénalisée d’une faute, en plaisantant au sujet de Scott Brash. 'Cela importe peu, du moment que nous sommes tous les deux devant les autres, ça me va.' Mouais… Scott, lui, a savouré le retour de son cheval de tête. 'J’ai donné deux mois de repos à Hello Sanctos. Je l’ai gardé en forme, et le voilà de retour, je suis vraiment ravi. C’est une bonne façon de terminer cette tournée en Floride… et ça me change de d’habitude, où je suis toujours derrière Ben (rires).' Contrairement à son coéquipier des Jeux olympiques de Londres, Scott Brash participera à la finale Coupe du monde, mi-avril. 'Je vais normalement participer à l’American Invitational, à Miami le 5 avril. Cela faisait trop court de retourner à Lyon, d’autant que Triple X III n’a rien fait depuis deux mois', a déclaré Ben Maher, le numéro deux mondial.

Richie Moloney, cavalier de l’écurie Equinimity LLC, ne pensait pas être à pareille fête. 'Une deuxième place dans ce Grand Prix, cela me convient parfaitement !', a-t-il lancé. Ayant débuté avec son frère Eddie Moloney, son ISH de douze ans par Voltaire l’accompagnera à Spruce Meadows au Canada, après avoir couru lui aussi l’American Invitational, et avant, il espère, un retour en Europe cet été. Jessica Springsteen constitue la jolie surprise de ce podium. Régulièrement classée cet hiver à Wellington, elle signe un double-sans faute très encourageant pour la suite de la saison, qu’elle poursuivra en Europe cet été.

À Wellington, Xavier Boudon

Les classements

Le classement du Grand Prix ici

Meilleur cavalier du WEF 2014 : Ben Maher (G-B).

Meilleur propriétaire : Jane Clark, propriétaire de Cella, Urico et Aristo Z, notamment.

Meilleur jeune cavalier du WEF : Alexander Zetterman (SUÈ).

Meilleure cavalière du WEF : Lauren Hough (É-U). 

À lire également...

Réagissez