JEAN-LUC MOURIER ET PLATINE SAINT AMOUR INAUGURENT LE PALMARÈS DU GPA JUMP FESTIVAL

Jean-Luc Mourier, ici avec Lavande d'Aix, a remporté le premier Grand Prix de Cagnes-sur-Mer avec Platine Saint Amour, cet après-midi. Photo archives PSV Morel

Mercredi 02 avril - 15h30 | Daphné G

JEAN-LUC MOURIER ET PLATINE SAINT AMOUR INAUGURENT LE PALMARÈS DU GPA JUMP FESTIVAL

Jean-Luc Mourier et Platine Saint Amour viennent de s’adjuger le Grand Prix du premier des deux CSI 2* du nouveau GPA Jump Festival, au centre de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Le Rhônalpin a dominé une chouette concurrence et partagé le podium avec Julien Mesnil et la jeune Suissesse Faye Schoch.

Belle réussite pour le premier GPA Jump Festival, sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Au bord de la Méditerranée, où le premier CSI 2* s’achève aujourd’hui et le second débute jeudi, il y a de la qualité et de la quantité, tant en termes de chevaux que de cavaliers. Cela ne fait que renforcer la performance réussie cet après-midi par [Jean-Luc Mourier] et [Platine Saint Amour], victorieux du Grand Prix à 1,45m, épreuve comptant naturellement pour le classement mondial des cavaliers. Le Rhônalpin et son fils de Tarzan Moussure et petit-fils de Nuriel ont su imprimer le bon rythme, au premier tour comme au barrage, contraignant leurs concurrents les plus huppés à prendre des risques et à aller à la faute.

On attendait en effet [Abdelkebir Ouaddar] et [Kevin Staut], équipés des fusées [Quickly de Kreisker] et [For Joy van t Zorgvliet]*HDC. Même s’ils ont été plus rapides que le Rhônalpin, de plus de deux secondes pour le Marocain et d’un peu moins d’une seconde pour le Normand, les deux favoris, qui bénéficiaient de numéros de départs plutôt favorables, ont dû s’incliner pour une faute.

Quatre Marocains au barrage !

Cinquante-neuf partants, un chronomètre serré fatal à cinq couples, quatorze sans-faute et six doubles sans-faute. Voici les quelques chiffres marquants de ce beau Grand Prix. Jean-Luc Mourier a partagé le podium de cette épreuve avec [Julien Mesnil] et la jeune Suissesse [Faye Schoch], battus respectivement d’une seconde et de deux secondes et demi avec [Perle du Marais] et [Nouvelle Europe Z]. Suit au classement un wagon de cavaliers plus prudents : [Philippe Rozier] avec le très prometteur [Unpulsion de la Hart] (sBs, Kashmir van Schuttershof x Non Stop), [Clement Boulanger] sur [Zakopane] (KWPN, Lupicor x Ramiro) et la Belge [Nadege Janssen] avec [Rolls d Elbe], un Selle Français de neuf ans par Luccianno et une mère par Quabri de Laleu qui disputait seulement son troisième Grand Prix à ce niveau.

Le top dix de cette épreuve est refermé par [Frederic Bouvard] sur [Qui Suis je] (Calvaro x What a Joy, Ps), et par le Qatari [Bassem Hassan Mohammed] sur l’exceptionnel [Cantaro 32], l’habituel cheval du Cheikh [Ali Bin Khalid Al Thani].

À noter la belle percée des élèves marocains de Philippe Rozier. Outre Kebir, on peut saluer la présence de trois autres cavaliers du royaume maghrébin au barrage, même s’ils ont concédé deux à trois fautes à ce stade. Ils se nomment [Ali Al Ahrach], [Abdeslam Bennani Smires] et [El Ghali Boukaa], et ils montent tous des chevaux français : [Reverie de Roy] (Jarnac x Rêve d’Elle), [Quartz de Nantuel] (Diamant de Semilly x Concorde) et [Poker des Cohues] (Jus des Fontaines x Soir d’Avril V). Mine de rien, même s’il reste du chemin à accomplir, la possibilité de former une vraie équipe marocaine de haut niveau prend forme. Si l’élevage tricolore peut y contribuer, qui s’en plaindra!

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats du Grand Prix

À lire également...

Réagissez