OLALA DE BUISSY FILE CHEZ ÉDOUARD MATHÉ

Olala de Buissy, ici avec Olivier Robert, concourra de nouveau pour la France. Une bonne nouvelle. Photo Sportfot

Lundi 31 mars - 10h59 | Daphné G

OLALA DE BUISSY FILE CHEZ ÉDOUARD MATHÉ

Olala de Buissy, vu l’an passé avec l’Espagnol Eduardo Blanco, après deux bons baux chez Roger-Yves Bost et Olivier Robert, poursuivra sa carrière avec Édouard Mathé, installé en Charente-Maritime. L’élevage des Ones explique ce choix.

Après Vincent Blanchard (2006), [Penelope Leprevost] (2007), [Roger-Yves Bost] (de 2008 à octobre 2011), [Olivier Robert] (de novembre 2011 à mars 2013), et [Eduardo Blanco] (depuis avril 2013), [Olala de Buissy] vient encore de changer d’écurie, il y a quelques jours, rejoignant celle d’[Edouard Mathe], à Sainte-Même en Charente-Maritime. Le bel étalon bai de douze ans par l’Anglo Cook du Midour et une mère par le Pur-sang Laudanum poursuivra donc sa carrière pour la France, une bonne nouvelle, après une saison sous la bannière espagnole marquée par quelques bonnes performances, mais aussi par une terrible Coupe des nations à Dublin, où le couple avait encaissé trente et un, puis vingt-quatre points !

Par la suite, hélas, l’entente n’est jamais vraiment revenue entre l’Espagnol et l’étalon du haras des Ones. 'Les choses se sont dégradées. Le cheval devait concourir en indoor, et il n’en a rien été. L’année dernière, Eduardo est peut-être allé un peu trop vite. Nous avons confié Olala à Édouard pour cette année, et je l’espère pour longtemps. Nous sommes restés dix-huit ans chez Roger-Yves Bost. C’est vrai que cela bouge beaucoup depuis quelques années, mais ce n’est pas de gaîté de cœur. Nous aspirons à retrouver enfin un peu de constance', souhaite Patrice Millot. 'Nous n’avons pas fixé d’autre objectif à Édouard que de faire ce qu’Olala doit faire.' La nouvelle paire débute en concours à 1,30m et 1,35m, ce week-end à Bressuire dans les Deux-Sèvres, avant, normalement, de se rendre en Italie, puis à Cluny, où se tiendra la deuxième étape du Grand National. 'À terme, j’espère qu’ils pourront concourir en CSI 3 et 4*, et pourquoi pas 5* s’ils s’entendent bien.'

Édouard Mathé a récupéré Olala, mais aussi le cinq ans Vasco de Galeste (Dollar du Mûrier x Rosire x Narcos II) – 'issu d’une excellente souche maternelle, il va débuter seulement à cinq ans', précise Patrice Millot – et la six ans Ukraine d’Artémis (Idéal de la Loge x Galoubet A x J’T’Adore x Double Espoir) – 'issue de notre meilleure souche' – qui a débuté l’an passé avec Allan Pacha.

De son côté, Eduardo Blanco conserve le hongre Rome One (Idéal de la Loge x Avec Espoir x Qredo de Paulstra), tandis que Qrack One (Idéal de la Loge x Quidam de Revel) et deux autres chevaux du haras des Ones sont stationnés en Espagne, où, leurs propriétaires l’espèrent, ils pourraient prochainement être commercialisés.

Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez