RODOLPHE SCHERER, L'ÉXPERIENCE EN FER DE LANCE

Rodolphe Scherer et Makara de Montiège tenteront cette année d'obtenir une sélection pour l'échéance normande d'août 2014. Photo DR.

Jeudi 20 mars - 18h37 | Daphné G

RODOLPHE SCHERER, L'ÉXPERIENCE EN FER DE LANCE

Contrairement à la majeure partie des cavaliers de complet, Rodolphe Scherer a choisi de débuter sa saison à Barroca d'Alva, au Portugal. Il avait fait le déplacement avec trois chevaux. Le cavalier des Pays-de-la-Loire, se partagera cette année entre le haut-niveau, afin de se qualifier pour les Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie, la formation de jeunes chevaux et le coaching de Victoria Scott, cavalière sud-africaine.


PROGRAMME


[Rodolphe Scherer] s'est rendu les week-ends des 27 février et 6 mars derniers à Barroca d'Alva. Lors de la première compétition, [Makara de Montiege], sa jument de tête, a participé au CIC 2*. Ils ont alors terminé quatorzièmes. La deuxième semaine, le couple a pris part au CIC 3* où il s'est classé quatrième. 'Le premier week-end nous déclassons les chevaux pour faire une épreuve facile de mise en route. Lors du second week-end, nous mettons les chevaux sur leur catégorie habituelle. Cela a porté ses fruits. Cette configuration d'épreuve correspond bien à Makara.', a réagi le cavalier. La fille de Be Bop III se rendra au concours national de Saumur à la fin du mois mais son prochain grand objectif est les championnats de France à Pompadour, du 19 au 21 avril. Sa saison se poursuivra avec le CIC 3* de Chatsworth, en Angleterre, du 17 au 18 mai puis avec le CCI 4* de Luhmühlen, en Allemagne, du 13 au 15 juin.


Rodolphe Scherer avait également fait le déplacement au Portugal avec [Tzar Of Her Dreams] et [Todd de Suzan]. Ces deux chevaux de sept ans ont participé au CIC 1*, le premier week-end. Ils se sont respectivement emparés des quatrième et quatorzième positions du classement, 'ils ont gagné leur qualification pour les CCI 1*.' Les fils de Volchebnik et d'Orphée du Faguet participeront à l'épreuve Pro 2 de Saumur à la fin du mois puis ils iront normalement au Master Pro de Pompadour afin de prendre part à l'épreuve consacrée aux chevaux de sept ans. Rodolphe Scherer adaptera la suite de leur saison en fonction de leur évolution et de leur forme, 'il faut qu'ils arrivent en CIC 2*. La saison est longue. Si je me rends à Chatsworth, il y a un CIC 1*, peut être que je les emmènerai parce que c'est une belle expérience.'


Parallèlement à son activité dans le haut niveau, le Tricolore évoluera sur le circuit Jeunes Chevaux en compagnie notamment de deux chevaux de cinq ans, [Val d Autize] et [Vladimir d Airolles]. Il dispose également de [Veni Vidi Vici], issue de l'élevage familial. Cette fille de Florian de la Vie évoluera peut être davantage au circuit de saut d'obstacles. 'Je trouve ce format plus formateur pour des chevaux pas encore calés sur le plat et trop tendres physiquement. Le CSO leur permet de s'habituer à l'ambiance du concours sans forcer', a expliqué le cavalier.


Rodolphe Scherer a également une activité d'entraîneur. Il s'occupe, depuis désormais deux ans, de [Victoria Scott], une cavalière sud-africaine qui concoure sur des épreuves de niveau 2* ou 3*.


OBJECTIFS


Le Français a les yeux rivés sur les JEM mais pour lui le véritable objectif n'est pas là. 'Je ne veux pas aller là-bas pour me promener. La sélection est une étape mais l'objectif est de réaliser une performance. Il ne faut pas se tromper. S'il y a un exploit à faire c'est ce jour là.'
Il ne pense pas être actuellement dans les têtes de liste mais il sait que son expérience à ce niveau pourrait être un avantage. 'J'ai couru de nombreuses épreuves de niveau 4*, un championnat du monde, quatre championnats d'Europe et deux Jeux olympiques. De plus, Makara est vraiment performante sur les grands terrains comme celui du Haras du Pin'. Le cavalier ne veut pas penser à ce que font les autres. Il se concentre essentiellement sur la préparation de sa jument qui, selon lui, a encore besoin de s'améliorer en concours hippique.


Concernant ses deux chevaux de sept ans, il n'y a pas de réel objectif cette année. Rodolphe aimerait les emmener au Lion d'Angers à l'occasion du championnat du monde des sept ans, mais il fera en fonction d'eux. 'Cette année va davantage être consacrée à la formation. Ce sont des chevaux d'avenir. Le Lion n'est pas une fin en soi ce n'est qu'une étape. Je n'adapterai pas ma saison en fonction de ça. Le but est que les chevaux soient bien à huit ans.'


ARRIVÉES ET DÉPARTS


Il n'y a eu ni départ ni arrivée de chevaux à noter au haras de Presnes mais le cavalier est à la recherche d'un cheval ayant entre sept et huit ans. 'Mes parents ainsi que mes beaux-parents sont actuellement motivés pour trouver un cheval d'avenir, qui aura l'âge et l'expérience suffisante pour épauler Makara en vue des Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en 2016.'

Marie de Pellegars-Malhortie

À lire également...

Réagissez